Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Jeane

Défi
Jeane
J'ai laissé libre court à mon imagination en écoutant la musique 2, j'espère vous faire voyager avec moi dans un lieu insolite et vous faire découvrir un monde à part, car vous suivrez la ministre de l'intérieur de la planète Mars et croyez moi ce n'est pas de tout repos.
13
35
282
18
Défi
Jeane
Je une suis adolescente comme toutes les adolescentes à un détail près, il y a à peu près un an ma sœur a été sauvagement violée et tuée et ce n'était que le début du cauchemar pour sa famille. Je souffre moi même de conséquences psychologiques.
Mes parents ont décidé d'aller en weekend me laissant seule dans la maison, mais suis-je vraiment seule. Est-ce le fruit de mon imagination ou de mon stress ? Ou bien quelqu'un est vraiment entré dans la maison ? Pourquoi mes parents sachant que je suis malade ont décidé de partir en weekend malgré tout ?
18
16
61
15
Défi
Jeane
Karine Linetti qui était une des psychiatres la plus respectée par ses pairs avec une situation familiale stable n'est aujourd'hui qu'une psy décadente, handicapée, alcoolique et ne vivant que pour les petits plaisirs avec un esprit plus tordu que ses patients, un esprit qui ne vous laisse pas indifférent.
Le jour anniversaire d'une tragédie personnelle Linetti reçoit un patient instable mais qu'elle juge inoffensif qu'elle accueillera en étant ivre, mais le lendemain ce même patient prend en otage des personnes et menace de les tuer, ne faisant confiance qu'à Linetti sauf qu'elle n'a aucun souvenir de leur dernière discussion.....
15
13
434
40
Jeane
J'avance confiante vers la préfecture déposer ma demande de carte grise pour pouvoir conduire ma nouvelle Audi, achetée à très bon prix. J'avance sans me douter que j'allais vivre la pire journée de toute ma vie.
12
17
97
8
Défi
Jeane
Imaginez que vos parents soient en voyage et que vous organisiez la fête de la décennie, que le lendemain vous vous réveilliez la maison sens dessus dessous, avec pleins de mauvaises surprises, différentes mais tout aussi catastrophiques.
Mais tout va bien car vos parents n'arrivent que dans 4 jours, sauf que ces derniers se disputent et sont en chemin vers la maison et arrivent dans peu de temps.
7
16
122
7
Défi
Jeane
Vous m'auriez vu de loin quelques semaines auparavant, tirée à quatre épingles et sortante du siège d'une grande société, vous m'aurez enviée. Vous vous serez dit que cette jeune femme doit être épanouie, doit avoir un bon salaire et voyager partout dans le monde. Venez découvrir la vérité et mon histoire.
11
5
82
3
Défi
Jeane

J'étais assise à côté de ma grand-mère et on prenait le petit déjeuner ensemble. Je lui racontais qu'on avait l'intention moi et mes amis d'aller pique-niquer à côté de la rivière qui se trouve à l'entrée de la ville, là où il y avait une maison abandonnée qui inspire tant de légendes. Ma grand-mère prit un air sérieux tout d'un coup et me raconta une histoire qui me glaça le sang dans les veines :
Je dois te parler de quelque chose d'important et tu dois m'écouter jusqu'au bout. Ne vous approchez jamais de cette maison, surtout après le coucher du soleil. Je ne sais si je t'ai raconté l'histoire de mon frère, pas mon frère que tu connais Adam, mais un autre c'était l'aîné et il s'appelait Simon. Après que nos cousins nous ont pris nos terres et nos bien après la mort de mon père, Simon décida de nous emmener vivre à la ville où il trouva un travail dans un bain public. Il aidait à nettoyer, s'occupait parfois du bois, Simon était dynamique et gentil. On louait une petite chambre, où on vivait avec notre mère, on n'avait pas grand chose, mais on mangeait à notre faim et c'était le plus important. Un soir à la fin de la journée, Simon découvrit que quelqu'un avait volé tout le bois de la réserve, son patron lui demanda d'aller couper du bois dans la forêt et de ne pas revenir s'il n'avait pas assez de bois pour chauffer l'eau pour au moins une demie journée. Simon vint nous prévenir qu'il allait rentrer tard ce soir. Il s'en alla à la forêt avec une brouette, une hache et une lampe à huile. Quand il eût rempli la brouette de bois d'arbres coupés, la nuit était déjà tombée. Il alluma la lampe à huile, mais se perdit rapidement dans cette forêt. Tout d'un coup, il vit cette fameuse maison illuminée avec du bruit à l'intérieur. Il décida d'aller leur demander de l'héberger pour la nuit. Il toqua à la porte, un homme noir habillé somptueusement lui ouvrit la porte.
_Bonsoir, dit Simon. Pourriez-vous m'héberger pour cette nuit ? Je me suis perdu.
_On ne refuse jamais d'aider quiconque, dit une voix féminine. Faîtes le entrer.
L'homme noir sans dire un mot le fit entrer, Simon fût ébahi par ce qu'il vit : des hommes et des femmes bien habillés. Une table remplie de plats diverses, avec des verres en or remplis de vins rouge.
_Soit le bienvenue dans ma demeure, dit la même voix que toute à l'heure qui s'averra être celle d'une belle femme.
Simon passa la nuit à manger et à boire, et à discuter avec les personnes présentes ce soir. Son hôte ne lui parla pas, elle ne faisait que le fixer. Mon frère totalement ivre passa la nuit avec la belle inconnue. Il se réveilla, il faisait toujours sombre dehors, il était dans le lit de cette inconnu et des bougies illuminaient la chambre, il s'habilla. Il avait honte des péchés qu'il avait commis. Il n'y avait personne d'autre dans le lit, son regard tomba tout d'un coup sur son hôte, une vision qui le terrifia. Elle était nue avec le haut du corps comme celui d'une femme et avec des pattes de chèvres à la place des pieds et des jambes. Il était pétrifié de peur, elle s'approcha de lui et lui murmura :
_Si tu tiens ta promesse d'être à moi, tu seras le plus riche des hommes.
Le pauvre Simon, se sauva de cette maison et courrut jusqu'à arriver à la ville. Il arriva à notre chambre à l'aube, il avait les habits trempés de sueur et tremblait. Ma mère lui fit changer ses habits, et l'enveloppa dans une couverture, et le suppliant de nous raconter ce qu'il avait vu mais il était en état de choc. Quand je sortis de la chambre pour aller aux toilettes, je suis tombée sur la brouette remplie de bois, avec la hache et la lampe à huile, j'ai cru que mon frère les posa là. Quand ma mère le lui demanda, il commença à crier et à gesticuler comme un fou. Trois jours passèrent, et l'état de mon frère n'avait pas changé : toujours tremblant et fiévreux. Ni prêtres ni médecins ont pu guérir Simon. Le quatrième soir on reçut la visite de la plus belle des femmes que mes yeux aient vu, ma mère nous ordonna moi et Adam de sortir. Adam alla jouer dans la cour et j'ai gardé mes oreilles collées à la porte pour écouter. Ma mère supplia la femme d'épargner son fils et qu'on se pliera à tous ses désirs, la femme rigola et lui fit part des sentiments qu'elle avait pour mon frère et qu'il ne sera guéri que quand Simon acceptera de l'aimer comme elle l'aime. Simon murmura qu'il était prêt à lui jurer fidélité.
Notre vie ne fut jamais la même.
8
7
139
6
Défi
Jeane
Essayez de devinez, je ne la nommerai pas pour vous.
11
9
6
1
Défi
Jeane
Je vais mettre une jupe, et peu m'importe ce qu'en penseront les autres !
5
17
1
1
Défi
Jeane
Je m'adresse à toi
12
7
7
1
Défi
Jeane

Je reviens du lycée en courant. J'ai cours l'après-midi mais je dois arriver à la maison avant que ma mère ne trouve la clé de la cabane au fond du jardin et découvre ce que j'y cache. Depuis plus de dix ans, personne à part moi, n'allait à cette cabane et du jour au lendemain, ma mère m'envoit un message sur mon téléphone me demandant où se trouve la clé, parce que madame veut y mettre quelque vieux trucs dont elle ne se sert plus.
Une voiture me rate de peu, mais c'est le cadet de mes soucis. Si on découvre, mon secret, je risque de finir à l'arrière d'une voiture de police avec des menottes. J'aurais pu attendre quelques années, le temps que je sois indépendant pour m'adonner à ma passion mais c'était plus fort que moi. Cela me procure du bonheur alors pourquoi m'en priver ? Les jeunes gaspillent leur argent en jeux vidéos, en sorties ou je ne sais quoi. Moi rien de cela ne m'intéresse, tout ce qui m'intéresse se trouve dans cette cabane.
J'arrive enfin, à notre ruelle. J'ouvre le portail de la villa et me dirige à l'arrière. Je n'aperçois personne. Ma mère doit être dehors quelque part, mais je devais tout enlever de cette cabane.
J'arrive devant la porte de la cabane, j'ouvre avec la clé. J'allume la lumière, et là je trouve ma mère, mon père ainsi que notre gouvernante, assis au milieu de mes serpents exotiques vénéneux qui sont derrière dans leur cage de verre. Maintenant, tout le monde connaît mon secret. Mon père se lève de la chaise et me dit :
_Oui tu vas être puni, car si l'un de ces serpents s'était échappé et avait mordu l'un d'entre nous alors ça aurait été une tragédie et tu es privé d'argent de poche pour deux mois. Deuxièment, on va emmener ces serpents au zoo le plus proche, et là bas tu parleras à un expert en ces bêtes qui t'expliquera tout ce que tu as besoin de savoir sur les risques d'en posséder.
7
2
18
1
Jeane
Les romans à l'eau de rose est ce que je déteste le plus, et j'ai détesté chaque ligne que j'ai écrite.
Bonne lecture !
5
3
11
1

Chargement...

0