9 - Mia

4 minutes de lecture

Je suis en route pour le rendez-vous avec Mme Schmidt ; je stresse. Tout simplement parce que j'ai peur que Nilson ne vienne pas. Aujourd'hui, je n'ai cessé de penser à ce qu'il s'est passé ce matin et eu du mal à cacher mon mal être à Bianca. Pourtant je ne lui ai rien dit et lui ai menti pour la première fois, je m'en veux. Mais d'un autre coté lui dire la vérité reviendrai à lui donner raison à propos de Nilson et elle ferait tout pour que je le quitte. Je désire fortement éviter cela.

Ce matin, quand j'ai eu Nilson au téléphone, j'ai eu du mal à écouter ses excuses par peur que ça finisse mal. Je sais que c'est idiot de penser cela. J'ai peur qu'il m'abandonne et qu'il me rejette.

Je me trouve devant la porte d'entrée de Mme Schmidt, elle fait ses consultations chez elle. Je consulte ma montre : 17 :45. Je suis en retard et pétrifiée à l'idée de ne pas trouver Nilson avec ma psychologue. Je prends mon courage à deux mains et frappe à la porte. J'attends une poignée de minutes qu'une femme, brune et élancée vienne m'accueillir :

- Bonjour Mia, nous t'attendions, elle me sourit.

Qui nous ? Il est là ? Vraiment ?

- Bonjour, madame Schmidt, je suis désolée du retard. Nilson est là ?

- Oui, bien sûr. Votre retard n'est pas si grave, vous êtes mes derniers patients de la journée, je vous accorde autant de temps que vous en avez besoin. Mais d'abord, entrez. Venez on va rejoindre votre ami.

Je me sens soulagée : ça veut tout simplement dire que Nilson souhaite continuer notre relation. Je suis madame Schmidt jusqu'à sa salle de consultation où mon maitre est assis sur le canapé. Il me fait signe de salut avec un sourire. Son visage est gris, il a l'air fatigué. J'aimerais tant le prendre dans mes bras et le rassurer. Je m'en vais m'assoir sur le canapé assez loin de lui.

- Tu as passé une bonne journée ?

Je hoche la tête.

- Et toi ? je demande

- Fatigante... je me suis inquiété pour toi.

- Il ne fallait pas... Je t'ai dit que tout allait bien.

Madame Schmidt s'installe devant nous avec son bloc-notes :

- Alors, Mia que s'est-il passé dans votre vie depuis votre dernière visite ?

- Oh... J'ai suivi votre conseil, j'ai une activité pour le moins inhabituel.

- Qu'elle est-elle ?

- Euh... je...

Je sens ma peau me chauffer. Je ne peux pas lui dire comment j'ai fait la rencontre de Nilson.

- Nous nous sommes rencontrés dans un club de BDSM, vous savez ce que c'est ? intervient l'homme près de moi.

- Oui, j'en ai entendu parler. Vous êtes un genre de Christian Grey, c'est cela ?

A cette question, je sens Nilson se crisper.

- Non, Christian n'est qu'une infime partie de tout ce monde, je mentionne.

Je vois ma psychologue hocher la tête :

- Que s'est-il passé après ?

- Vous m'avez conseillé une activité pour que j'arrête de me faire du mal, j'ai choisi le... le BDSM où j'ai rencontré Nilson. Il est mon maitre et s'avère être aussi le demi-frère de Enzo... Et depuis que l'on sait cela, ça se passe globalement mal. Je ne sais pas si c'est le fait qu'il soit de la même famille que mon agresseur ou le fait que je n'ai pas confiance pas en moi.

Je finis ma phrase à bout de souffle. Après cette révélation, je me sens plus légère. J'avais besoin de le formuler à haute voix et que quelqu'un l'entende. Malgré cela, je n'ose pas regarder la réaction de Nilson. Je sais que j'ai dû le blesser encore une fois mais j'en avais besoin. Tout notre problème réside là.

Un ange passe entre nous trois. Lorsque je sens une chaleur sur ma main, je m'empresse de la retirer. Mon geste était instinctif. Qu'est-ce que je peux être conne ! Nilson a voulu me montrer qu'il ne m'en voulait pas et moi je le rejeté.

- Pourquoi vous ne le laissez pas vous toucher, Mia ? Est-ce que vous lui faites confiance ?

Je m'empresse de hocher la tête.

- Il ne s'est rien passé.

Je ne sais plus ce qui sort de ma bouche. Je redoute son jugement, j'ai conscience qu'elle est là pour m'aider, pour nous aider.

- Tout est ma faute, partage Nilson. Hier, elle m'a prise pour mon frère quand je l'ai réveillé. Je comprends qu'elle soit encore traumatisée par cet épisode. Pendant la soirée, elle m'a fait quelques révélations sur ce qu'elle a vécu. Je n'ai pas dû assez la rassurer car ce matin quand elle s'est isolée seule dans la salle de bain, elle s'est retrouvée en sang... C'était un choc de la voir comme ça, et je me suis énervé contre moi-même, contre mon frère et contre ma mère. J'ai essayé de me contenir... je n'ai pas réussi.

Il s'arrête un instant et se tourne vers moi :

- Je te supplie de me pardonner. Je n'aurais jamais dû agir comme ça. J'ai mal géré la situation. D'habitude j'ai tout sous contrôle, mais te voir comme ça, triste, en sang, ce n'était pas dans mes plans.

Ses ses yeux conjurent de lui pardonner. Je ne sais pas quoi dire. J'ai du mal à formuler quoique ce soit. Je suis sauvée par Mme Schmidt qui nous interrompt :

- Ne pensez vous pas que votre relation pourrait détruire tout ce que Mia a construit jusqu'à maintenant ?

Et voila la question que je redoutais tant. La question ne m'ait pas adressée, et fort heureusement car je n'aurais pas su quoi répondre. J'observe Nilson, il trituRe les manche de son costume. Pour la premiere fois je le vois pas sûr de lui. On dirait un petit enfant égaré, on se ressemble tant fialement. Je m'approche de lui jusqu'à que nos cuisse soient collées, et lui prends sa main.

- Je ne sais pas mais ça peut etre à double tranchant je pense, repond il enfin ; soit je la sauve soit on se détruit mutuellement.

Annotations

Recommandations

Défi
Anubia "Likori" Lyvannute
Je n'avais jamais vraiment cru aux histoires de vampires que l'on racontait aux enfants de mon village, pour les mettre en garde contre ces horribles créatures. J'aurais peut-être dû. Maintenant c'est trop tard. Cependant je vais faire tous ce qui est en mon pouvoir pour que ce qui m'est arriver, n'arrive plus à personne d'autre.

Je suis le Chasseur.
2
2
25
6
Défi
Kaline Ephémère

Depuis que tu m'aimes je m'aime. Je suis étudiante en vie où l'envie de toi est omniprésente. Tu ne comprends donc pas que je ne peux choisir ? Tu me tires vers le Oh et tout m'attire en toi : cette petite voix de dessin animé qui s'anime pour m'amadouer, ce sourire éclatant qui éclate mes craintes, ce regard soutenu qui me tient en haleine ou ces silences choisis qui m'apaisent. J'aime ton torse, tes bras, ton visage et tes pieds. Ces petites rides qui rigolent et ces cicatrices qui m'électrisent. Ton corps m'endort dans une douce torpeur aux embruns de douceur. Ton ombre plane dans ma tête, ton cœur est dans le mien et ton esprit ne me quitte pas. Un rebond dans une flaque claque le rythme de ton cœur, une tâche sur le trottoir peint ta silhouette attentive, la feuille qui choît me murmure ta respiration. Tu es partout comme un tout qui m'entoure. Tu es tout, tu me tiens. Je suis tienne.
4
5
0
1
Ylian Estevez
Offert à mes lecteurs pour Noêl dernier, je salue l'initiative Scribay en offrant cette nouvelle à la communauté. Bonne lecture, Maxime Frantini
3
3
0
55

Vous aimez lire UneHistoiree ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0