CHAPITRE 48 : « Imperia » « Damiennn »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 48 : « Imperia » « Damiennn »

Devant l’air innocent que se donne le commandeur, le prince régent ne peut qu’avoir ce regard particulier preuve de l’amour qu’il lui porte depuis ce qui pour beaucoup représente l’éternité.

L’idée fait néanmoins son petit chemin, l’excitation le gagnant à son tour alors que l’heure pourtant n’est pas aux galipettes.

- Je serais curieux de te voir les porter ! Hi ! Hi !
- Qu’à cela ne tienne !! Viens… suis moi !!
- Tu es fou !! J’ai encore des réunions prévues, ce n’est pas sérieux !!!
- On s’en fout !! Qui ira te demander des explications ? Je me le demande un peu !!

Le prince hésite à peine, l’envie étant maintenant bien là est des plus difficiles à refréner, un regard pour s’assurer que personne ne les a entendus et le voilà faisant les premiers pas vers la sortie, se retournant juste une fois la porte franchie pour vérifier que son chéri est bien derrière lui.

Ce dernier n’ayant pas encore entamé le moindre mouvement, les yeux marquant l’étonnement toujours fixés sur lui démontrent bien qu’il ne s’y attendait pas vraiment.

- He bien quoi… tu viens ou pas ??
- Tu es sérieux ?

Un léger mouvement du bassin pour révéler plus nettement la preuve qu’il l’est on ne peut plus.

- Alors ??
- Wouah !! Mais c’est qu’il l’est réellement !!

Mathisss reprend sa marche sans plus se soucier de voir s’il va le suivre ou pas, le connaissant suffisamment pour savoir que ce sera le cas et murmurant même la prochaine phrase qu’il va entendre venant de son amant.

« He !! Tu pourrais m’attendre !! »

Des pas rapides se font alors entendre venant dans sa direction.

- He !! Tu pourrais m’attendre !!

Heureusement que le commandeur ne voit pas le petit sourire moqueur et satisfait de lui-même du prince devant le fait qu’une fois de plus il a pu parfaitement anticiper les actions de son chéri.

***/***

« Une fois arrivés dans leurs quartiers privés. »

Alors que « Damiennn » tourne dans tous les sens le petit morceau de tissu qu’il tient en main, « Mathisss » en est presque à se pisser dessus à le regarder.

- Mais qu’est-ce que…
- Qu’est-ce qu’il y a donc ? Tu ne sais plus comment on enfile un slip ?

Le commandeur déjà nu le lui met sous le nez.

- Tu appelles ça un slip !! Excuse-moi mais dans mes souvenirs ils n’étaient pas comme ça, mais regarde !! C’est quoi ce truc ??

Le prince hoquette avant de lui répondre, le fou rire au bord des lèvres.

- Ça, c’est l’arrière ! Hi ! Hi !
- Hein !! Tu es sûr ?? Je vais avoir le cul à l’air si je le mets dans ce sens-là !!
- Il me semble me souvenir que c’est fait dans cette intention.

« Damiennn » retourne la pièce somme toute minimaliste de tissu pour lui mettre l’autre face toujours sous le nez.

- Je ne pourrais jamais tout mettre là-dedans, tu es sûr que ce n’est pas plutôt le contraire ?
- Certain !!
- Comment peux-tu l’être alors que je ne me rappelle même plus quels genres d’habits on mettait à cette époque ?
- Parce que « Mick » l’a mis devant moi.
- Hein !! Quand ça ??
- La fois où je te cherchais partout et que tu étais avec « Alannn » soi-disant pour lui montrer un truc urgent, tu ne t’en souviens déjà plus ? Pourtant c'est arrivé il n’y a pas si longtemps.

Le visage du commandeur s’allume soudainement, comme s’il avait été pris en faute alors que la relation qu’ils ont tous les deux avec « Alan » et « Micka » n’a jamais prêté à la moindre condition.

Il regarde alors son chéri avec une moue de reproche.

- Donc si je résume, cette fois-là j’ai bien cru que tu me faisais la gueule, alors que tu étais avec « Mick » et je présume que de le voir essayer ce genre de truc ne s’est pas terminé sans que tu vérifies si c’est aussi bandant de le sauter alors qu’il le portait.
- Hum !! Ce serait mentir que de le nier, mets-le et je te montrerais comment nous avons fini l’heure qui a suivi ! Hi ! Hi !

Le prince lorgne plus que de raison sur les attributs arrière de son amant qui se retrouvent entièrement dégagés par le sous-vêtement alors que l’avant donne un spectacle tout aussi confondant.

- Je vais les prévenir d’acheter la bonne taille pour nous ! Hi ! Hi ! Ça allait beaucoup mieux à la crevette qu’est « Micka ».

Le commandeur opine de la tête en dégageant son matériel trois-pièces de l’étroit bout de tissu.

- Ça me serre trop les burnes.
- Reste comme ça, tu veux bien ?

Le commandeur voit bien le regard du grand blond toujours fixé sur ses fesses.

- On dirait que ça t’excite mon cochon !! He !! Tu fais quoi ??

« Mathisss » vient de l’attraper fermement par les hanches en le faisant s’incliner suffisamment pour dévoiler son anneau qu’il humidifie de quelques coups de langue en y envoyant un maximum de salive, pour ensuite dézipper d’un geste sec sa combinaison et venir plaquer sa hampe bandée dans le sillon maintenant bien humide.

Rien que ce geste suffit déjà à ôter toute envie de protester venant de son amant, qui maintenant commence à haleter d’excitation dans l’attente de le recevoir en lui.

Le grand blond se force à attendre le bon moment, celui où son chéri sera le plus réceptif à l’intromission et continue un temps à l’énerver en se contentant de ce frottement de sa hampe virile entre ses fesses musclées.

Il sait pourtant que c’est un jeu à double tranchant et qu’il pourrait s’y laisser prendre comme c’est déjà arrivé à maintes occasions, la sensation des poils d’une douceur incomparable frottant sa verge et surtout la moiteur de sa raie culière lui ayant déclenché maints orgasmes alors qu’il n’avait l’intention comme en ce moment que de juste s’amuser à exciter davantage son partenaire de vie.

Cette fois heureusement pour lui, son compagnon répond plus vite qu’à l’accoutumée et le tremblement des cuisses arrive au bon moment pour qu’il en oublie sa crainte et le prenne d’un geste fluide du bassin, entrant en lui sans coup férir venant d’une habitude multimillénaire.

Le soubresaut du sexe de « Damiennn » précède de peu le long râle guttural de la possession, ses deux mains avec souplesse rejoignant alors le sol pour lui permettre de mieux cambrer ses reins afin de gagner quelques centimètres d’intromission supplémentaires.

- Arrhhh !!!
- Ça va alors... je vois que tu apprends bien mais tu y auras mis le temps, pour les millénaires prochains je t’apprendrais le « Béeee ».

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0