CHAPITRE 89 : « PENN » « Damien »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 89 : « PENN » « Damien »


« À l’intérieur du vaisseau. »

La remise en état du vaisseau depuis les différents postes de maintenance est maintenant bien avancée, l’état des structures externes étant de loin le plus préoccupant.

Le commandant et ses officiers suivent avec intérêt les réparations depuis le poste principal de pilotage, le visage fermé du commandant n’étant pas ce qui remonte le moral général des survivants.

Il a fallu envoyer des équipes robotiques au-dehors pour extraire les minéraux nécessaires, le stock disponible étant loin d'être suffisant pour réparer les immenses dommages occasionnés par la collision du vaisseau avec la planète.

Thomas avec Damien et Mathis, supervisent au mieux suivant leurs capacités de comprendre le concept de l’immense infrastructure qui se révèle petit à petit à eux.

Toshio pour sa part s’intéresse essentiellement aux données informatiques des ordinateurs de bord, s’entretenant durant de longues heures avec l’IA principale du vaisseau.

Il connaît les intentions de Thomas, quoiqu’il n’en voie pas réellement l’utilité vu que son père semble parfaitement au courant des problèmes que traverse « PENN ».

Il hésite à donner ses propres conclusions de peur d’anéantir l’espoir aussi mince soit-il que ses trois compagnons ont à vouloir ne pas rester tout simplement spectateurs de ce que lui-même ne comprend pas encore dans son entièreté.

Les diagrammes lui parvenant sur les réparations montrent qu’il ne faudra plus que quelques jours pour que le vaisseau redevienne opérationnel et qu’il devra bien informer ses amis ainsi que l’équipage du réel danger à vouloir se dégager de la gangue rocheuse sous laquelle ils sont enterrés.

Il regrette le départ de leurs autres compagnons d’aventure qui se sont visiblement lassés de toutes ces technologies qui pour eux ne remplacera jamais les bienfaits de la magie et qui préfèrent les attendre au campement Elfe chaque soir, occasionnant l’état de semi-coma qu’ils éprouvent une fois de retour au vaisseau le lendemain matin.

Le commandant semble en pleine discussion avec Thomas quand Toshio s’approche d’eux, captant sans le vouloir une partie de la conversation.

- Je pense que nous pourrons faire un essai d’ici deux à trois jours pour nous désincarcérer de la roche et rejoindre une orbite haute, il nous faudra quelques jours supplémentaires ensuite pour vérifier l’état de la propulsion subluminique avant d’envisager un saut dans l’espace.
- Je comprends bien que nous ne pouvons pas risquer de nous rater, les enjeux sont trop importants pour prendre quelque risque que ce soit.
- Dans ce cas, j’ai bien peur que vous devrez attendre une intervention « divine » de mon illustre paternel !

Tous se retournent vers celui qui vient de les interrompre, ne comprenant visiblement pas où il a voulu en venir.

- De quoi tu parles ??

Toshio s’approche alors de l’écran principal pour y ouvrir le fichier qui lui a fait pronnocer ces dernières paroles et qui a lui seul parle pour lui.

- Regardez ça et vous comprendrez de quoi je parle !!

Le commandant montre du doigt l’énorme tache sous le vaisseau révélée par la remise en état récente des détecteurs le long de la coque extérieure.

- Qu’est-ce que c’est ? Une nappe d’hydrocarbure comme il en existait sur notre planète ?
- Si j’en crois mes propres sens, pas exactement hélas.
- Comment ça hélas ? Qu’est-ce donc d’autre ?
- Pour une planète lambda je dirais une nappe liquide ou semi-liquide quelconque s’étant créé au fil des millénaires sous la force des diverses pressions comme il en existe sur chaque planète… Pour « PENN » ça ressemble plus à un immense kyste que le vaisseau retient comme un bouchon.
- Et en quoi est-ce dangereux ?
- « PENN » n’est pas encore tout à fait guérie, loin de là j’oserais même dire puisque la masse du vaisseau est toujours bien présente dans son corps. Mon… père l’a « guérie » seulement en surface, n’ayant pas pris le temps de s’occuper du plus grand mal qui la ronge autrement qu'en refaisant circuler les canaux de magies obstrués jusqu’alors.

Thomas pose à son tour son doigt sur la masse sombre de l’image.

- Se pourrait-il que ce soit une sorte d’hémorragie interne comme le sang dans un corps humain ?
- C’est ce que je pense en effet, le vaisseau a contenu jusque-là l’épanchement et il y a de forts risques à mettre en danger « PENN » à vouloir rouvrir cette plaie, tenez… regardez…

Toshio pointe à son tour une ligne épaisse traversant la poche de fluide en la suivant de chaque côté jusqu’à la limite de portée des détecteurs.

- Si nous gardons cette référence avec le corps humain, ceci ressemble fortement à une artère, l’épanchement semble circonscrit entre de la roche étanche particulièrement compacte et le vaisseau, l’enlever pourrait vider « PENN » de sa partie vitale en quelques heures et la faire… mourir !!

Les paroles de Toshio semblent avoir eu le but recherché, les traits soucieux de tous les intervenants dans la salle de contrôle le démontrent mieux que n’importe quelles paroles.

Le commandant reporte son attention sur Thomas, reconnaissant visiblement en lui depuis qu’il connaît sa fonction dans cette galaxie, celui qui aura au final le dernier mot et devra prendre la décision.

- Que décidons-nous monsieur ??

Thomas reste raide comme s’il ne l’avait pas entendu, aussi le commandant réitère-t-il sa question.

- Monsieur ??
- N’y a-t-il pas une méthode quelconque pouvant réparer cette « artère » avec les moyens du vaisseau ?

Un petit ricanement vient de Toshio qui n’en revient pas qu’il ait même osé faire une telle suggestion.

- Facile !! Suffit de faire intervenir le spécialiste en chirurgie « es magie » et le tour est joué ! Hi ! Hi !
- Il en existe peut-être un sur « PENN » !!

Toshio fixe Thomas alors qu’il voit bien combien ses paroles sont bues par leurs autres compagnons en leur redonnant l’espoir d’arracher le vaisseau de cette planète et peut-être qui sait, pouvoir repartir terminer ce long périple à la recherche d’une planète habitable.

Le long sommeil en stase de l’équipage leur faisant maintenir leur mission comme s’il ne s’était passé que quelques brèves journées depuis leur dernier quart qui remonte à plusieurs millénaires.

- Il en existe bien un en effet mais il serait fort étonnant qu’il soit sur « PENN » à l’heure où je vous parle et c’est pour cette raison que je vous demandais de l’attendre avant de faire quoi que ce soit qui pourrait nous emmener droit dans le mur !!
- Ne pourrait-on pas imaginer la mise en place rapide d’une sorte de « pipeline » pour stopper le « saignement ?
- En voilà une idée qu’elle est bonne ! Hi ! Hi ! Ne restera plus ensuite que de bâtir une usine avec une station-service et de la vendre à la pompe, qui veut de la magie ordinaire, super ou sans plomb ?

Alors que Toshio s’est tourné vers Damien visiblement mort de rire, Thomas par contre le fusille du regard en ne trouvant pas que ce soit le bon moment de plaisanter sur quelque chose de suffisamment sérieux pour mettre en péril la vie de millions de gens.

- Trouve plutôt un moyen de contacter le rouquemoute, au lieu de raconter n’importe quoi !!

Le commandant pour sa part reste à analyser l’imagerie informatique venant des capteurs externes au vaisseau, ses sourcils se froncent alors qu’il jette un bref coup d’œil sur Damien avant de revenir sur l’image et de prendre la parole.

- Je pense que l’idée au contraire est à creuser !! Il y a très certainement un moyen de la réaliser pour tout du moins la première partie de l’explication.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0