CHAPITRE 90 : « PENN » « Toshio »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 90 : « PENN » « Toshio »


Thomas n’est pas le seul à être soudainement intéressé, Toshio n’est pas en reste de connaître l’idée du commandant et le pousse donc à la développer.

- Pensez-vous avoir trouvé quelque chose qui serait à la fois réaliste et réalisable, mais également à cent pour cent sans danger pour les populations de « PENN » ??.

L’homme hésite visiblement à dévoiler ce qui lui est passé par la tête et qui plus les minutes passent, plus cela lui semble délirant, pourtant il se décide à en parler ne serait-ce déjà pour mettre le reste du groupe en état d’émulation afin qu’eux aussi puissent pouvoir émettre des avis.

- Je pensais à deux possibilités… créer une deuxième coque à l’intérieur du vaisseau pour pouvoir laisser en place la partie qui sert de tampon, ensuite faire en sorte de reboucher au moins une partie suffisante de la zone libérée afin d’assurer l’étanchéité de l’ensemble.

Un silence se fait où officiers comme visiteurs visualisent intérieurement ces paroles, Toshio y voit plusieurs objections qu’il ne se prive pas de faire connaître.

- Il vous faudra sacrifier une partie du vaisseau, de plus il y aura un risque que la pression et les vibrations au moment de la séparation ne mettent à mal le bouclier que vous comptez mettre en place, il pourrait suivre le mouvement du vaisseau et tous vos efforts auront été vains.
- Nous pourrions créer des ancrages suffisamment résistants pour qu’ils tiennent le temps de reboucher la fosse, il y aura assurément des écoulements mais je pense qu’ils devraient rester minimes, suffisamment en tout cas pour ne pas mettre en danger mortel l’entité qu’est cette planète.
- Et que faites-vous du déséquilibre qu’un tel poids disparaissant soudainement occasionnera sur le système tout entier ?
- Il a survécu à la collision, non ??
- Oui mais avec quelles incidences ? Que savons-nous des changements occasionnés, qui à mon avis ont dû être importants et de plus « PENN » avec tout ce qui orbite autour n’était pas affaiblie comme elle l’est à l’heure actuelle.

Thomas entre dans la discussion pour prendre le parti de Toshio.

- Nous ne pouvons pas nous permettre une seule erreur et ce plan laisse trop de place à l’aléatoire pour que nous puissions le mettre en œuvre, de plus il demanderait un temps bien trop long pour se faire.
- Bien !! Dans ce cas que faisons-nous ? Nous restons là pour toujours à nous croiser les mains, alors que nous nous dirigeons vers un endroit qui semble hostile.

Thomas reprend ses notes qu’il a transcrites au fil de l’eau sur son agenda électronique.

- Il reste des champs d’action possible.
- Prévenir l’Imperium ?
- Hum… non… je ne pense pas que cela soit bien utile maintenant que nous avons la certitude que « l’unique » est parfaitement au courant de la situation.
- Alors quoi d’autre ??
- Prendre en compte que peut-être ce qui nous attire n’aurait pas dévoilé ses intentions exactes.
- Et ça change quoi ?
- Que nous pourrions plutôt passer à l’attaque que de chercher à tout simplement nous défendre.
- Wouah !! Nous voilà en pleine guerre des mondes !! Il ne nous reste plus qu’à leur envoyer des germes mortels pour pas qu’ils ne puissent pas s’en remettre !!

Thomas jette un coup d’œil à Damien qui vient une fois de plus de parler sans réfléchir en reprenant un film qui a été en son temps un réel succès sur Terre.

Pourtant alors qu’il va le remettre gentiment à sa place en lui demandant de rester sérieux, l’idée germe suffisamment en lui pour qu’il y voie là, matière à réfléchir.

Il s’adresse alors autant au commandant qu’à Toshio.

- Pourrions-nous créer une arme que nous enverrions en anticipant la trajectoire de « PENN » ?

Damien qui s’était rendu compte de la grimace de mécontentement de Thomas à l’écoute de son idée, le fixe avec cette fois un air voulant bien dire qu’il avait peut-être vu juste en fin de compte et qui lui vaut un hochement d’épaule venant du grand blond.

- Les bonnes idées émergent parfois suite à des paroles dites juste pour désamorcer une atmosphère tendue.
- N’en rajoute pas tu veux ?

Thomas retourne à la console pour une fois de plus interroger directement l’IA.

- J’ai besoin d’un inventaire sur l’armement du vaisseau, sa puissance nucléaire et éventuellement de sa banque de réserves médicales.
- Bien… votre majesté !!

Thomas sursaute en faisant le tour du groupe, croisant un bref instant le regard de Toshio qui du coup se met à observer le plafond d’un air innocent qui veut tout dire.

- Vous faites une sacrée paire à vous deux, parole !!
- Bah !! C’est toi aussi qui prends tout au tragique !!
- C’est sans doute mieux que de ne compter que sur une personne, au risque que ce qui nous attend soit aussi puissant voire plus qu’il ne l’est !!
- Dans ce cas il n’y aurait rien non plus à faire.

Thomas jette un regard noir sur ses compagnons de voyage, avant de comprendre qu’ils ne peuvent pas voir les choses comme lui les voit du seul fait de sa fonction alors qu’eux deux n’ont encore rien vécu.

Sa colère retombe alors comme un soufflet, aussi vite qu’elle était apparue et son attention revient sur la console, tapotant nerveusement des doigts dans l’attente des résultats de sa demande.

Ceux-ci arrivent sur les écrans et l’heure qui suit passe à les analyser, jusqu’à ce qu’un schéma commence à apparaître dans l’esprit de chacun et que les propositions de toutes sortes fusent alors.

- Nous pourrions…
- Ou encore…
- Qu’est-ce que vous pensez de…

Jusqu’à ce qu’il ne semble plus rester qu’un seul choix qui soit à la fois réalisable et suffisamment réaliste, pour le mettre en œuvre dans une limite de temps acceptable.

Reste un point que personne à part Toshio qui met le doigt dessus en terminant la synthèse de ce qui a été retenu et qui ramène l’anxiété là où l’espoir avait peu à peu gagné les visages de chacun.

- Il sera aisé je pense de faire sortir une navette de secours, la transformer ensuite en une énorme bombe nucléaire qui explosera au contact de la première planète qui croisera son chemin. Reste que nous ne saurons jamais si le plan a fonctionné et surtout s’il a mis un terme aux intentions de ceux qui dévient notre route, vous allez me répondre que c’est mieux que de rester les bras croisés, soit !! Reste un dernier point que personne ne semble avoir intégré dans le plan… le décalage temporel de « PENN » à notre univers !!
- Il n’existera plus au contact d’un autre univers.
- C’est ta théorie, rien ne dit que c’est comme cela que les choses se passeront et puis cette bombe sera assez puissante pour détruire une planète comme la Terre.
- C’est le but recherché pour l’envoyer !!
- Et tuer des millions, voire des milliards d’innocents ?
- C’est hélas ce que signifie une guerre, nous nous devons de protéger l’alliance et qu’est-ce qu’une planète par apport aux millions que compte l’Imperium ??
- Chaque vie a le droit d’être respectée, de plus vous imaginez bien que mon « divin » paternel n’autoriserait jamais votre plan s’il en était tenu au courant.
- Notre plan !!
- Oui, « votre » plan !! Vous allez peut-être déclencher un conflit inutile par un acte très certainement excessif alors que vous ne connaissez rien de la puissance de l’autre partie, ni si cette dernière a réellement de mauvaises intentions.
- Et « PENN » ??
- Oui et bien quoi « PENN » ? Ce n’est qu’un système artificiel qui a changé sa trajectoire pour peut-être sortir du plan de l’univers connu, c’est tout ce que nous savons et ça vous suffit pour y voir de dangereux ennemis prêts à éradiquer notre civilisation, qui serait reconnue comme le méchant vu comme ça je vous le demande ?

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0