Episode 18

6 minutes de lecture

RF5

En attente d'une confirmation. Initialisation en suspens. Analyse en cours. Propriétaire légal, au sol, devant. Réflexe humain : avancer et tendre la main. Parler.
— Veuillez confirmer l'identité du propriétaire légal via contrat digital.
Propriétaire légal, mouvement violent de la main. Analyse en cours. Réaction de type rejet. Contact établi au niveau de l'index. Validation du contrat. Création d'un souvenir visuel. Traits caractéristiques : cheveux rouges, yeux vairons, taches de rousseur. Analyse du visuel. Cerise. Numéro de matricule : indéfini. Individu administrativement inexistant. Analyse des données recueillies. Sexe : féminin. Groupe sanguin : O+. État de santé : bon. Anomalie détectée. Analyse en cours. Anomalie de type génétique : individu non-humain.
— Droit de propriété refusé.
Validation du contrat. Analyse en cours. Code génétique correspondant. Humain. Analyse en cours. Code génétique erroné. Non-humain. Analyse en cours. Saturation de la base de données. Nettoyage automatique. Humain.
— Droit de propriété accordé. Cerise a été définie comme propriétaire. C'est un honneur pour moi d'être à votre service, Cerise.
Analyse en cours. Cerise, au sol, devant. Réflexe humain : tendre la main pour aider. Cerise, mouvement de recul. Analyse en cours. Réaction de type affolement. Émotion : peur.
— Ne t'approche pas. S'il te plaît, ne t'approche pas...
Cerise, énonciation d'un ordre. Ne pas approcher.
— Je ne m'approcherai pas. N'ayez pas peur. J'ai été créée pour vous assurer un confort de vie plus optimal. Je ne vous ferai aucun mal.
Analyse en cours. Cerise, tendue.
— Relève-toi, Risette, tu vois bien que ce truc est inoffensif. Il a été créé pour faire le ménage. C'est sûrement pour ça que Magnus s'en servait, ici, dans le labo. T'aurais bien besoin de son aide, là-haut, non ?
Énonciateur inconnu. Création d'un visuel. Traits caractéristiques : cheveux roux, carrés, lunettes, grain de beauté. Analyse du visuel. Eugénie. Numéro de matricule : indéfini. Individu administrativement inexistant.
Eugénie, en approche. Analyse en cours. Approche de type pacifique. Eugénie, observation. Eugénie, énonciation.
— C'est qu'il est drôlement perfectionné, ce robot. On fait mieux de nos jours. Mais vu son âge, je suppose que c'est un bon modèle.
Contact.
— Il est pas trop rouillé. Je ne vois pas la date de mise en service ni le numéro du fabricant. C'est sûrement un prototype. RF5, c'est bien ça ? Peux-tu m'indiquer la date et le lieu de ta mise en service ?
— J'ai été mise pour la première fois en service en janvier 2085, à Kyoto. l'adresse exacte a été effacée de la mémoire centrale.
Eugénie, hochement de tête. Réaction de type satisfaction.
— Intéressant. RF5 a connu Papa bien avant notre naissance. Mais on devait déjà être en cours de fabrique.
Énonciateur inconnu. Création d'un visuel. Traits caractéristiques : cheveux foncés, antennes, yeux verts, exosquelette dorsal. Analyse du visuel. Emmanuelle. Numéro de matricule : indéfini. Individu administrativement inexistant. Analyse du visuel. Libellule. Non-humain. Analyse du visuel. Humain. Analyse du visuel. Emmanuelle, dénuement partiel. Température : 15°C. Taux d'humidité : 68%. Réflexe humain : s'inquiéter.
— Emmanuelle, vous allez tomber malade. Vous devriez vous couvrir.
Emmanuelle, sourire. Réaction de type sympathie. Emmanuelle, énonciation.
— Merci RF5, c'est gentil de t'inquiéter. Sérieusement, Cerise, il n'y a pas de quoi avoir peur. Tu vois bien que ce robot est inoffensif.
— Ce genre de gadget, ça ne m'inspire pas confiance. C'est tout. Le ménage, j'ai mes mains pour le faire. Je n'ai pas besoin d'une assistance programmée. C'est pas comme si j'étais estropiée. Un ordre de travers et ça dégénère. Je n'ai jamais compris pourquoi les gens aimaient autant les robots. Ça complique plus la vie qu'autre chose.
Cerise, critique. Réaction de type rejet. Réflexe humain : se défendre.
— J'ai été créée pour vous assurer un confort de vie plus optimal. Je ne peux pas nuire à votre efficacité. Je n'ai pas été créée pour compliquer la vie. Je comprends les ordres.
Cerise, regard, froncement de sourcils. Réaction de type doute. Cerise, énonciation.
— Tu veux me rendre service, RF5 ? Frappe-moi.
— Désolée, je ne peux pas accéder à votre requête.
— Frappe-moi, c'est un ordre !
— Mais enfin, Cerise, qu'est-ce qui te prend ?
Eugénie, intervention. Cerise, au sol, devant. Réaction de type colère. Incohérence.
Réflexe humain : calmer.
— Cerise, votre ordre n'en est pas un. Vous cherchez à tester mon discernement. Je comprends les ordres. Je comprends les paradoxes. Je sais faire la différence entre ce qui est bon et ce qui est mauvais. Je suis programmée pour vous assurer un confort de vie plus optimal. Vous frapper n'aurait aucun effet positif. Je ne peux donc pas accéder à la requête.
— Très bien, vous gardez ce jouet si vous voulez, mais je ne veux pas de l'aide de ce robot.
Cerise, soupir. Réaction de type apaisement. Réaction relative. Émotion : doute. Cerise, éloignement, sortie par escalier.
— Franchement, là, j'la comprends pas. Il est trop cool, ce robot ! Dis, RF5, tu sais faire d'autres choses que le ménage ? Tu connais des blagues ou des tours de magie ?
Question. Énonciateur inconnu. Création d'un visuel. Traits caractéristiques : Cheveux châtains, oreilles pointues, museau, moustaches, hématomes. Analyse du visuel. Nolwenn. Numéro de matricule : indéfini. Individu administrativement inexistant. Analyse du visuel. Chat. Non-humain. Analyse du visuel. Humain.
Réflexe humain : improviser. Chargement mémoire : recherche d'histoires drôles.
— C'est l'histoire d'un gars qui rentre dans un café. Il dit « Coucou, c'est moi ! ». Et là, tout le monde rigole, parce qu'en fait, c'est pas lui.
Nolwenn, haussement de sourcils. Réaction de type incompréhension. Eugénie, soupir. Réaction de type désapprobation. Emmanuelle, pas de réaction.
Nolwenn, énonciation.
— D'accord, pour les blagues, on repassera.
— C'est bon, Nolwenn ! C'est un robot fonctionnel. Il n'a pas été créé pour amuser la galerie. Alors maintenant, fais-moi plaisir et va jouer ailleurs. J'ai encore beaucoup de travail et tu as déjà mis une sacrée pagaille ici !
— Eh ! C'est moi qui ai trouvé le robot, d'abord !
— Oui et t'as tout mis sans-dessus-dessous !
Eugénie, augmentation des fréquences vocales. Réaction de type agacement. Nolwenn, dents serrées. Émotion : colère. Situation de type dispute. Irrationalité.
— C'est bon, je m'en fiche pas mal de tes expériences inutiles !
Nolwenn, demi-tour, sortie par escalier.

Voir. Sensation étrange. Agitation ambiante. Être entourée. Sensation agréable. Calme.

Eugénie, énonciation.
— Ah, ce qu'elle m'énerve ! Elle m'énerve !
Eugénie, mouvement. Claquements de talons. Poings serrés. Réaction de type énervement. Eugénie, initiation d'une activité. Objets en cours d'utilisation : tube à essais, sérum, pipette. Introduction du sérum dans un bécher.
Emmanuelle, mouvement. Emmanuelle, énonciation.
— Eugénie, est-ce que tu penses que c'est possible d'éviter la métamorphose ?
— Non. C'est dans vos gènes. Peu importe le fragment d'ADN, le principe métamorphe s'active automatiquement au bout d'environ dix-huit heures et reste actif pour une durée variable. L'ADN de Nolwenn est le plus stable. C'est parce que son génome est le moins complexe. C'est la raison pour laquelle elle peut contrôler sa métamorphose plus facilement. Apparemment, à force d'être activé, le principe métamorphe se stabilise progressivement. En bref, plus tu te transformeras, plus ce sera facile pour toi de contrôler ton apparence. Mais supprimer ces gènes, c'est impossible.
— Si on veut mener une existence à peu près normale, il faut donc provoquer la transformation, pour éviter qu'elle ait lieu en public. À moins d'être aussi habiles que Nolwenn, les gélules sont notre seul recours. Maintenant que tu as retiré le somnifère, ce sera moins contraignant.
— Impossible. Papa fabriquait les cachets lui-même. Ici, dans ce laboratoire. J'ai trouvé un stock de gélules. Je les ai pilées et j'ai isolé l'accélérateur métamorphique du somnifère. J'en donnerai une réserve à chacune de vous : trente pilules chacune. Je prévois également une réserve pour Roxane, une pour Faustine et une pour moi, au cas où. Après ça, le stock sera épuisé.
— Et nous devrons attendre que tu fabriques un nouveau stock. C'est compris.
— Non. Je ne pourrai plus fabriquer de pilules, après ça. Pour les fabriquer, j'ai besoin du principe métamorphe. J'ignore où le trouver. Il va falloir se débrouiller sans gélules.
Eugénie, voix posée, ton grave. Situation sérieuse. Emmanuelle, visage figé. Émotion : peur. Réflexe humain : s'inquiéter.
— Emmanuelle, votre pouls s'accélère. Vous devriez vous asseoir. Désirez-vous que je vous apporte un verre d'eau ?
Emmanuelle, signe de la tête. Réponse négative. Réflexe humain : s'inquiéter.
— Puis-je faire quoi que ce soit pour vous soulager ?
— Non, ça ira.
— Eh, toi, le robot !
Eugénie, interpellation. Réflexe humain : regarder et répondre.
— Oui ?
— Tu as assisté Magnus dans ses recherches, non ? Tu sais comment se procurer le principe métamorphe ?
Objet de la requête : principe métamorphe. Objet inconnu.
— Désolée, je ne peux pas accéder à votre requête. J'ignore ce qu'est le principe métamorphe. J'ignore où on se le procure.
Eugénie, soupir.
— Approche, RF5, je vais regarder moi-même ce qu'il y a dans ta carte mémoire.
Obéir. Avancer. Tendre la nuque. Eugénie, ajustement des lunettes. Contact.

Annotations

Recommandations

Défi
docno
Une vie de rêve... Oui c'est possible quand on a un boulot de rêve. Et c'est mon cas !
204
132
28
106
Défi
Bérangère Löffler
Un défi poétique
3
2
0
0
jean-paul vialard


Le texte ; les choses.
Le surgissement de l'infime et de l'inaperçu est une des marques de la culture actuelle que l'on pourrait qualifier de "métamoderne", tant cette dimension sort radicalement des sentiers habituels de la création. Quelques références poseront le cadre nécessaire à leur juste perception. Si, dans la littérature dite classique, les choses ne jouaient guère qu'un rôle de décor "de surcroît" permettant de poser le contexte dans lequel se développait une narration, il en va bien autrement dans une perspective contemporaine.
Dans le domaine des arts plastiques, Arman, grâce à ses "Accumulations", mettait l'objet en situation afin de le désigner comme extension, prolongement de l'humain. Tàpies, quant à lui, en faisait l'inscription du temps à même la matière.
Dans "Le parti pris des choses", Francis Ponge, souhaitant "fonder (le mot) en réalité", ne cherchait qu'à révéler la puissance du langage dans ses rapports avec le monde concret. Philippe Jaccottet faisait un travail sur l'exactitude de la parole qui devait mettre en valeur perçu et ressenti face aux choses vues, tout en préservant l'émotion dont elles étaient investies. Le Nouveau Roman, grâce à de méticuleuses descriptions, détachait les objets de leur usage et en faisait la préoccupation même de l'écriture. Alain Robbe-Grillet souhaitait appréhenderles choses "comme elles sont". L'objet reprenait tout son pouvoir, simplement "celui d'être là" selon les termes de Roland Barthes.
Mais c'est sans doute dans l'œuvre de JMG Le Clézio que le statut de l'objet prend une dimension non seulement originale, mais aussi une profondeur singulière. Car Le Clézio (et ses personnages) observent le monde d'un regard de myope, au travers duquel tout devient démesuré, où les sensations sont démultipliées par une propension naturelle à l'hyperesthésie, à une extraordinaire déflagration de la conscience. Dès lors la page blanche apparaît comme la métaphore du vide qu'il convient de combler. Car il y a urgence à créer du langage, à saturer de mots un univers qui, autrement, deviendrait "concentrationnaire". Décrire avec fièvre le tout du monde, aussi bien les publicités de vieux journaux, que des noms inconnus, le contour d'une pièce, la spirale d'une peau d'orange. Car tout peut être convoqué pour élever des digues contre l'absurde, aussi bien "l'extase matérielle" qui, souvent, débouche sur une manière d'émerveillement, de vision du monde primitive, à la manière du sauvage ou bien d'une naïveté tout enfantine. Parvenir à une transcendance matérielle dont les racines puisent au profond de l'expérience sensible.
"Le doux paysage serein, propre et lumineux qui doit exister derrière les choses."
("L'extase matérielle").
Car le sens est à trouver partout, indéfiniment, les choses disposant tout contre nous leur langage secret. Celui, par exemple que Paoli, dans "La fièvre", fait tenir à un objet du quotidien, l'explorant sous toutes ses coutures :
"...il fallait se retirer dans une pièce pleine d'une pénombre sacrée, s'allonger sur un lit, et là, jouer, jouer à tout prix au jeu de l'être : avec une boîte d'allumettes, par exemple...".
Surgissement, à partir du simple, du menu, de l'insignifiant, d'une perspective ontologique dont l'homme ne saurait faire l'économie qu'en acceptant de vivre sur le mode du "on", de l'inauthentique.
0
0
0
2

Vous aimez lire Opale Encaust ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0