Une perle, cette Agnès !

3 minutes de lecture

Après un passage chez son coiffeur et une partie de squash, il rentre chez lui prendre une douche et dormir. Pour valoriser ses atouts naturels, beau garçon intelligent, il applique des principes simples depuis qu’il est entré dans la vie active : exercices physiques, apparence soignée, ne pas négliger les heures de sommeil. Ainsi, son mental d’acier ne faiblit pas et lui permet de surmonter toutes les difficultés du quotidien.

Le lendemain, reposé et matinal, il arrive très tôt dans ses locaux. Le chocolatier moustachu, taciturne, une cigarette à la main, ne peut retenir un regard fuyant en l’apercevant se garer. Arnaud s’en amuse, le salue « Pas de neige aujourd’hui… un rayon de soleil, comme c’est agréable ! En hiver, on finit par oublier » et parcourt les derniers mètres au pas de course, le sourire aux lèvres.

Il se plonge dans le courrier de la semaine, factures, publicités, lettres de remerciement ou de relance… Quand il y a urgence, Agnès le sollicite tout de suite.

Agnès, l’invitation, la remercier ! Il file dans son bureau.

— Bonjour Arnaud !

— Bonjour Agnès ! Tout va bien ?

— Très bien, merci ! Et vous ? Vous arrivez de plus en plus tôt !

— J’ai juste bien dormi et je n’aime pas traînasser… J’ai une proposition à vous faire mais vous n’êtes pas obligée d’accepter… Je voudrais vous faire plaisir pour vous remercier de la qualité de votre travail… C’est si important de se sentir en confiance, je tiens à vous le dire. Vous me secondez avec beaucoup d’efficacité et de discrétion. Vraiment merci.

— Je vous en prie, Arnaud, je fais mon travail, et c’est finalement un plaisir. C’est vrai, je viens avec envie, avec le sourire et je me sens bien ici. Alors, moi aussi, je vous remercie d’être un patron sympa et confiant !

— Voilà : je vous propose de m’accompagner à la réception des Papillons blancs. Ça vous tente ?

— Heu… ça me surprend… Pourquoi pas, mais vous pouvez m’en dire plus ?

— J’ai lu l’invitation attentivement. Vous connaissez le Centre ? Un internat pour enfants handicapés mentaux ?

— Oui, je connais cette association. Des amis de mes parents avaient été obligés d’y placer leur garçon. Quand il a eu huit ou neuf ans, ce n’était plus possible de le porter, de l’occuper… Mais ils allaient le voir très, très souvent ! Ils ne l’ont pas abandonné ! Ils parlaient de lui avec mes parents… C’était il y a une quinzaine d’années, en Normandie.

— Oui, c’est le même principe ici. Un nouveau directeur a été nommé. Il veut se présenter, lui et ses projets. Il aimerait que le centre soit plus ouvert sur la vie extérieure, mieux inscrit dans l’environnement. Il me semble ambitieux. Il espère bien sûr attirer des donateurs, pour améliorer les conditions de vie des enfants et faire connaître le handicap de manière positive. Nous avons de la chance de ne pas être confrontés à cette souffrance directement, mais nous ne sommes pas étrangers non plus à la vie de la région. Il y aura aussi une exposition des peintures et sculptures réalisées par les enfants, une intervention d’un psychiatre sur les nouvelles découvertes de certaines pathologies, autisme et schizophrénie, je crois. Un buffet sera servi avec plusieurs produits faits sur place. Et il est prévu une chorale et une activité surprise.

— J’accepte avec plaisir, vraiment. Il faut soutenir tout ce qui apporte un peu de soleil aux plus malchanceux. Et le programme me plaît. C’est instructif et plein d’émotions. Je n’ai pas retenu le jour et l’heure…

— Jeudi dans deux semaines, à partir de 18 heures. Je ferai le chauffeur aller et retour si vous êtes d’accord…

— Merci beaucoup. Bien sûr que je suis d’accord ! Je change de sujet, parce que vous avez un nouveau client. Le patron de la chocolaterie d’à côté est passé. Il n’a pas un gros budget mais pas des gros besoins non plus. Il m’a laissé son numéro de portable. C’est plus simple que ce soit vous qui appeliez… Il ne bouge pas beaucoup…

— Merci, Agnès, je m’en occupe tout de suite !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Co "louji" Lazulys
Cinq Dieux primordiaux créèrent Oneiris : le Temps, l'Espace, la Matière, la Vie et la Mort. Pour être au plus près de leurs fidèles, les divinités acceptèrent de se montrer à eux dans des enveloppes charnelles. Nombreux échanges eurent alors lieu dans le Noyau d'Oneiris, cœur symbolique du continent.

Installés à l'Ouest et au Sud d'Oneiris, le Royaume des Tharros et l'Empire des Samay grandirent et prospérèrent à l'aide des Dieux. Désireux de plus de puissance, leurs dirigeants s'allièrent dans une quête pour implorer les divinités primordiales de leur accorder un peu de leur pouvoir.
Mais la quête de ces humains s'acheva brutalement dans le sang : trahis par l'un des leurs, méprisés par les Dieux, ils furent anéantis. Le Grand Désastre déferla sur Oneiris : pour les punir de leur orgueil, les divinités unirent leurs pouvoirs pour répandre sur le continent froid, désespoir et famine. Un châtiment encouragé par la douleur d'avoir perdu l'un des leurs. Car, lors de la rencontre entre humains et Dieux, Aion, maître de la matière, fut déchu des cieux.
Une chute d'autant plus brutale qu'elle libéra sur Oneiris une grande partie des pouvoirs d'Aion. Ainsi naquirent des humains affectés par le don des éléments, capables de faire trembler la terre ou de lever les vents.

Cinq cents ans plus tard, la rencontre fortuite entre un jeune Chasseur aux capacités remarquables et la princesse héritière de l'Ouest précipite les rouages d'un sombre dessein : Aion, déchu de son rang depuis des siècles, a enfin décidé de mener à bien sa revanche.


Heroic - High fantasy
Tome 1/2 (terminé, mais en cours de publication sur Scribay)

La couverture a été réalisée par @Reavario dans le cadre de @LaTaverneGraphique sur Wattpad.
40
10
1
633
Défi
sven123
Salut à toi p'tit gars....
10
19
1
1
Ydolem
L'oiseau et le bateau et un poème qui fait appel à l'imaginaire. celui qu'on sollicite souvent lorsqu'on est enfant.
7
6
0
1

Vous aimez lire lala ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0