Amicalement pro

3 minutes de lecture

Arnaud apprécie beaucoup son équipe. Fred, l’« ancien », a apporté un gâteau au chocolat et du cidre pour fêter ses quarante-deux ans. Une ambiance détendue règne dans la petite entreprise, ce qui ne nuit pas du tout à la qualité des prestations. Il y a une solidarité entre les personnes, un respect des connaissances et des expériences de chacun, un respect des êtres aussi. Arnaud se sent fier, sans aucun orgueil, juste heureux.

Salut Arnaud ! Ça vous dirait une part de gâteau au chocolat ? C’est moi qui l’ai préparé ! Super bon, garanti !

Merci, Fred ! C’est sympa mais je dois passer des coups de fil. Tu fêtes quelque chose ?

Mon anniv ! 42 balais ! Je ne suis plus tout à fait dans les jeunes… Chaque année, ça me désespère un peu plus…

Je te souhaite un joyeux anniversaire, bien sûr que tu es jeune ! Profite de la vie maintenant, la santé, la famille, le travail, tes potes, la musique… Et merci pour le gâteau !

Le sourire encore sur les lèvres, il s’éloigne et croise Amélie, la stagiaire, un mouchoir sur les yeux. Il aperçoit son regard embué, devine un sanglot…

Mademoiselle…

Oui, bonjour Monsieur… réussit-elle à balbutier.

Que se passe-t-il ?

C’est mon p’tit frère, il a eu un accident de moto cette nuit…

Il est blessé ?

Gravement… murmure-t-elle entre deux soupirs… Il est dans le coma.

Je suis vraiment désolé. Vous voudriez aller le voir ?

Mes parents m’appelleront s’il y a du nouveau.

Si vous avez besoin de temps pendant la journée, il n’y a pas de problème. Prévenez juste Agnès avant de partir. Je suis sûr qu’il va s’en sortir. Bon courage.

Merci beaucoup.

Il se souvient lui aussi d’une période difficile après un accident de la route quand il était enfant. Son père était resté longtemps à l’hôpital. Finalement, on se rend compte que les événements inhabituels renforcent les liens. Mais ça, on le sait après. Ne pas oublier de mettre au courant Agnès et prendre des nouvelles de la jeune Amélie. Dur pour elle…

Il arrive dans son bureau, dans son intimité sobre et paisible. C’est un garçon très sociable, entouré, avide de contacts, éloquent, chaleureux, démonstratif... Mais de temps en temps il a besoin de silence et d’un instant de solitude. Son smartphone ne le quitte jamais. Il jette un coup d’oeil aux actualités et aux réseaux sociaux, surtout les professionnels. Pas de nouveau message.

Allô ! Je suis bien à la chocolaterie ?

Oui, bonjour Monsieur, qui demandez-vous ?

Je voudrais parler au Directeur, s’il vous plaît.

Monsieur Caron est disponible. C’est de la part de qui ?

Arnaud Brun-Lévêque, architecte d’intérieur, votre voisin…

Très bien, je vous mets en relation… Bonne journée, Monsieur Brun-Lévêque !

Après un échange cordial et nourri, rendez-vous est pris.

Le téléphone, en vibrant, affiche « Pol-Henri Verdier ».

Bonjour Pol-Henri ! Comment vas-tu ?

Salut Arnaud ! Pas mal, et toi ?

J’ai appris que tes parents ont des soucis de santé… C’est grave ou ça s’arrange ?

Trop tôt pour le dire… Maman a fait un AVC, mais elle est bien prise en charge et n’a quasiment pas de séquelles. Mon père est dans la même maison de retraite que ta mère…

Oui, c’est elle qui m’a donné des nouvelles…

Ah ! D’accord ! En principe ils rentreront tous les deux à la maison dans une dizaine de jours… mais ça change tous les jours…

Bon, c’est quand même rassurant… On se voit bien la semaine prochaine ?

Je t’appelais aussi pour ça, je préfère qu’on reporte de deux, trois semaines.

Aucun problème ! Je vais demander à mon assistante de trouver une autre date. Tu auras l’esprit plus tranquille !

Merci ! Je crois que toi aussi tu viendras aux Papillons blancs ?

Exact ! Tout se sait décidément !

Alors à bientôt !

Le bonjour à tes parents ! Ciao !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
Abab

Ce matin j'ouvre ma fenêtre
Le paysage est toujours le même
Une fois encore, je me dis peut-être
Que je devrais quitter ce lieu familier
Où les murs, les gens et les pensées
Sont invariablement les mêmes
7
9
0
0
Défi
arkagan
Petit recueil de Parémiologie (dans l’Univers du Projet Laborantina)
en réponse au défi de Taïk de Nushaba « créer des proverbes ».
6
2
6
2
Nicolas Denba
Oubliez ces histoires de super-héros bridés et formatés.
"...blablabla... je fais le bien...blablabla... de grandes responsabilités...blablabla...je fais respecter la justice et j'ai de gros abdos...blablabla..."
Lapin n'est pas de ceux là.
Lâche, égoïste, aucune dignité, si si aucune je vous assure, terriblement violent mais surtout très drôle.
Une simple patrouille nocturne routinière va bouleverser sa vie.
Au mauvais endroit, au mauvais moment...
Et tout va partir en couille.
253
141
312
94

Vous aimez lire lala ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0