Meurtres involontaires

2 minutes de lecture

La fraicheur du matin réveilla Marc, le feu s'était éteint pendant la nuit. Il se leva puis rangea toutes ses affaires avec une lenteur incroyable. Il avait bien dormi et était encore somnolent. Quand le camp fut enfin levé, Marc se dirigea vers la petite maison vue hier. Il prit tout son temps, il était rassuré. il aurait pensé que la folie le retrouverait dans ses rêves, mais non, aucune trace d'elle, et il en était bien content.

Il faisait beau ce matin, un grand soleil réchauffait le coeur gelé de Marc, il avait de nouveau cessé de neiger, mais le vent glacial était toujours présent.

Marc était tout près de la maison. Il arma son pistolet. Simple mesure de précaution. Puis toqua à la porte.

- Putain, qui nous fait encore chier ? Cria une voix à l'intérieur.

La porte s'ouvrit brusquement. Sur le seuil, un homme brun très massif dévisageait Marc avec attention.

- Tu veux quoi ? Dit-il sèchement

- En fait je voudrais savoir ou est-ce qu'on est exactement. Répondit Marc avec une gêne extrême.

- Putain, mais t'es un Français, Peter magnes-toi, viens voir ! cria l'homme

Marc n'était pas rassuré, il serra plus fort la crosse de l'arme.

Soudain, l'homme sortit un colt de sa ceinture, et le pointa sur Marc.

- Toi tu bouges pas, sinon je te flingue la cervelle.

Marc tremblait, il sentait la rage le submerger. La folie !

- Tu sais mon petit gars, il y a des putains d'français qui sont venus la semaine dernière, il était cinq et nous deux. Il y en a deux qui nous tenaient en joue, pendant que les autres nous ont dévalisés. Donc les Français tu vois, et ben j'ai un peu une dent contre eux. Et je sais pas pourquoi, mais tu as intérêt à trouver une bonne excuse si tu veux pas crever. Alors vas-y je t'écoute, qu'est-ce que tu fout là ?

Marc ne se contrôlait plus, il suait à grosse goutes, la folie était là. Il le sentait, elle était là réellement, et pas dans un rêve c'est fois. Il avait une terrible envie de tuer cet homme. Il ne se contrôlait

- Ho mon Dieu ! C'est quoi ce machin !?! Cria Marc en désignant du bras, le mur derrière l'homme.

Celui-ci, prit d'un reflex, se retourna. Marc en profita. Il dégaina son arme et tira à deux reprises dans le bras de l'homme, puis vida son chargeur en tirant quatre fois dans le ventre de l'homme. Qui s'effondra sans vie. Marc était conscient, mais ne se contrôlait plus, ce n'était pas lui qui avait tiré, c'était la folie. c'était sa folie qui avait tué cet homme. Elle le poussa Marc à ricaner.

- Sa picote un peu hein ? dit-il au cadavre ensanglanté de l'homme.

Mais il en restait un. Et la folie allait se faire un plaisir de l'exterminer...

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Pueblo y Crónicas
La gardienne de l'oeuf cosmique
Je ne me souviens pas de combien de temps cela fait que je me suis endormie dans la paille, surement de longues longues années ...
Je me souviens juste qu'avant de m'endormir, autour de moi je ne voyais que de l'or partout, la couleur de la récolte: Le blé.
De l'autre côte de la ferme, je me suis endormie dans de la paille avec mes oies, pour les protéger du méchant sorcier.
C' était-il il y a vraiment longtemps.
Un jour je me suis reveillée, mes cheveux sont devenus du blé, des épis de blé ...
Un fantôme avec une forme humaine est passé me voir, c'était un être a la silhouette svelte mais humaine, une ombre blanche, très agile et rapide comme une gazelle. Il s'aprocha de moi.
J'ai tout de suite compris de quoi il s'agissait, comme si je l'avais toujours connue, cette créature sans parler m'a donner un don: Porter l'oeuf cosmique.
Grace à l'oeuf que le fantôme m'a donné, mes oies et moi sommes devenues géantes, mais moi, encore plus, je suis devenue immense et tellement grande que j'ai touchée le ciel. Je me suis convertie en la gardienne de l'oeuf cosmique et la mère des oies le quels sont consacrés à moi. Dans mes vetements rouge grenat aparurent des inscriptions sur mon travaille a faire; les choses le plus importantes que je dois préserver
Le temps est pasé, le temps de la résurrection ...
Ce matin aprés des années, le fantôme est venu me voir, une fois de plus nous n' avons pas parlé mais je le suivi; il était tout petit par rapport à moi, j' aurais pu le porter dans ma main.
Après m'avoir déplacée en suivant le fantôme je me suis retrouvée perdue dans cette baie verte et transparente qui monte jusqu'au ciel trouble.
Derrière moi, la mer se leva très transparente , il y a des minuscules baleines, des crabes, d' autres monstres marins, de beaux bateaux , il y a beaucoup de brouillard dans l'eau, du chaos, les couleurs dans l'atmosphère sont comme un glacis.
Les habitants de cette baie sont plus petits que la moitié de mon index, je dois faire attention à ne pas les écraser.
Le monde est quand même très hostile avec moi et dangereux, les gens tous petits courent derrière le fantôme avec des lances et des piques.
Peut être que le fantôme n'est pas le meme...
Mes oies et ma couverture blanche sur mes épaules me protègent du chaos.
Mon défit est difficile, comment mettre de l'ordre a tout cela? Est-ce que le monde veut bien de moi? Est-ce que je pourrais survivre?
Je domine le paysage, je cache le puissant soleil et je plane sur cette nature entourée de minuscules arbres à mes pieds , je suis la gardienne suprême de l'oeuf cosmique, je reçois toujours des agressions de la part des tous ces petits êtres et je dois préserver la femme "mère" et la fidélité dans le monde.
Je suis la géante...
Mais dans le monde, je me sens toute petite malgré ma taille
2
4
6
2
Défi
Dokii

Toujours prévilégier la qualité
Alors pour moi peu compte la quantité
Je me proclame souvent solitaire
Mais avec elles je me sens un peu plus solidaire
Une passion qui nous a unit
Et qui encore aujourd'hui nous réunit
Eclats de rires
Joies à redécouvrir
Amitiés si précieuses
Avec des filles tellement généreuses
Et chaque jour qui passe
Dans ma vie, elles prenent un peu plus d'espace
2
0
1
0

Vous aimez lire Benjamin.W ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0