Résistance gelée

2 minutes de lecture

Marc marchai difficilement, il n'avait plus aucun contrôle sur son propre corps. Il tenta de reprendre possession avec toute la force que son esprit lui offrait, mais rien y fît. La folie contrôlait Marc avec une facilité déconcertante. Il tentait de résister de toutes ses forces. Mais cela ne changeait rien. Il ouvrit la porte, puis s'y engouffra en prenant bien soin de ne pas faire de bruit. La porte donnait sur un escalier menant à une cave. Il trônait un noir profond ici. La folie ne semblai pas s'en préoccuper et descendit les escaliers avec aisance. L'homme était en bas, il le savait. Marc tenta désespérément de l'alerter par des cris divers, mais aucun son ne sortit. Il descendait les marches une à une. La folie prenait un malin plaisir à faire durer cet instant, cela agissait comme une torture pour Marc. Un sourire démoniaque se dessina sur son visage.

Marc était enfin au bas de l'escalier. En face de lui, se tenait un homme trapu et barbu qui le dévisageait froidement.

- Tu es qui toi ? Lui brailla ce dernier.

Marc ne contrôlait plus du tout, et la folie parla à sa place.

- Ton pire cauchemar. Murmura-t-elle

Cette réponse fît frissonner Marc. Qui tenta de nouveau de reprendre le contrôle. La folie marcha en direction de l'homme trapu, tout en ignorant les ses protestations. Celui-ci sentit sa main bouger. En effet la folie avait maintenant agrippé le couteau de Marc et le brandissait vers l'homme trapu. Celui-ci sortit une arme semblable à celle de son ami, puis l'arma tout en le dirigeant vers Marc. La folie semblait faiblir sous la menace d'une arme à feu. Marc en profita et tenta de nouveau de reprendre le contrôle. Pendant quelque temps, Il avait surmonté la folie, et avait réussi avec difficulté à dire trois mots.

- Je... Be... Besoin... Aide... Avait-il articulé.

Mais malheureusement, cet instant ne dura pas, la folie reprit vite le contrôle et brandit le couteau.

- Lâche ça, je pense que ça vaut mieux.

Dit l'homme perturbé.La folie prit l'arme blanche par la lame, fixa l'homme, ricana, puis projeta le couteau en direction de l'homme. Celui-ci, surpris, ne fît aucun geste pour l'éviter, et s'effondra sans vie, un couteau figer dans sa poitrine. Il était mort, et Marc n'avait pas pus le sauver. Ça faisait maintenant trois victimes...

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Pueblo y Crónicas
La gardienne de l'oeuf cosmique
Je ne me souviens pas de combien de temps cela fait que je me suis endormie dans la paille, surement de longues longues années ...
Je me souviens juste qu'avant de m'endormir, autour de moi je ne voyais que de l'or partout, la couleur de la récolte: Le blé.
De l'autre côte de la ferme, je me suis endormie dans de la paille avec mes oies, pour les protéger du méchant sorcier.
C' était-il il y a vraiment longtemps.
Un jour je me suis reveillée, mes cheveux sont devenus du blé, des épis de blé ...
Un fantôme avec une forme humaine est passé me voir, c'était un être a la silhouette svelte mais humaine, une ombre blanche, très agile et rapide comme une gazelle. Il s'aprocha de moi.
J'ai tout de suite compris de quoi il s'agissait, comme si je l'avais toujours connue, cette créature sans parler m'a donner un don: Porter l'oeuf cosmique.
Grace à l'oeuf que le fantôme m'a donné, mes oies et moi sommes devenues géantes, mais moi, encore plus, je suis devenue immense et tellement grande que j'ai touchée le ciel. Je me suis convertie en la gardienne de l'oeuf cosmique et la mère des oies le quels sont consacrés à moi. Dans mes vetements rouge grenat aparurent des inscriptions sur mon travaille a faire; les choses le plus importantes que je dois préserver
Le temps est pasé, le temps de la résurrection ...
Ce matin aprés des années, le fantôme est venu me voir, une fois de plus nous n' avons pas parlé mais je le suivi; il était tout petit par rapport à moi, j' aurais pu le porter dans ma main.
Après m'avoir déplacée en suivant le fantôme je me suis retrouvée perdue dans cette baie verte et transparente qui monte jusqu'au ciel trouble.
Derrière moi, la mer se leva très transparente , il y a des minuscules baleines, des crabes, d' autres monstres marins, de beaux bateaux , il y a beaucoup de brouillard dans l'eau, du chaos, les couleurs dans l'atmosphère sont comme un glacis.
Les habitants de cette baie sont plus petits que la moitié de mon index, je dois faire attention à ne pas les écraser.
Le monde est quand même très hostile avec moi et dangereux, les gens tous petits courent derrière le fantôme avec des lances et des piques.
Peut être que le fantôme n'est pas le meme...
Mes oies et ma couverture blanche sur mes épaules me protègent du chaos.
Mon défit est difficile, comment mettre de l'ordre a tout cela? Est-ce que le monde veut bien de moi? Est-ce que je pourrais survivre?
Je domine le paysage, je cache le puissant soleil et je plane sur cette nature entourée de minuscules arbres à mes pieds , je suis la gardienne suprême de l'oeuf cosmique, je reçois toujours des agressions de la part des tous ces petits êtres et je dois préserver la femme "mère" et la fidélité dans le monde.
Je suis la géante...
Mais dans le monde, je me sens toute petite malgré ma taille
2
4
6
2
Défi
Dokii

Toujours prévilégier la qualité
Alors pour moi peu compte la quantité
Je me proclame souvent solitaire
Mais avec elles je me sens un peu plus solidaire
Une passion qui nous a unit
Et qui encore aujourd'hui nous réunit
Eclats de rires
Joies à redécouvrir
Amitiés si précieuses
Avec des filles tellement généreuses
Et chaque jour qui passe
Dans ma vie, elles prenent un peu plus d'espace
2
0
1
0

Vous aimez lire Benjamin.W ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0