18 avril 2039

Une minute de lecture

                                                    18 avril 2039

 

 

Froid…j’ai froid… Si froid !

Mère s’éloigne lentement.

Je reste seule, terriblement seule. Mère a placé tant d’espoir en moi que je ne peux me permettre de douter. Je suis la dépositaire d’une espèce entière, la source et la garante d’une vie qui voyage à travers tout l’univers dans l’attente d’une terre où m’épanouir.

Le vide interstellaire est glacé et pourtant, je dois rester éveillée ! C’est une question de survie.

J’ère dans le vide en attendant la rencontre qui m’a été promise.

 

 

 

 

Comme annoncé, la comète est passée et déjà le ciel s’illumine des milliers d’impacts des astéroïdes qui s’enflamment en pénétrant dans notre atmosphère.

Ce spectacle est merveilleux, par la conjonction de nos deux trajectoires, la terre et la comète communiquent. L’une donne et l’autre reçoit.

La Terre suivra pendant deux jours la trajectoire de la comète et durant ce temps, nous rattraperons et recevrons tout ce qu’elle a laissé sur son passage.

 

Marco Delos observa grâce à son télescope la multitude des astéroïdes qui attendaient patiemment que la terre les rattrape, les attire et les capture.

 

En ce lundi 18 avril 2039, il était fin prêt pour repérer le plus gros de ces corps stellaires et suivre leurs chutes sur terre.

Il ne faisait aucun doute que sur la multitude des météorites qui tomberaient sur terre, un serait pour lui !

 

Alors que ce lundi se finissait, la pluie d’étoiles filantes se fit plus soutenue et concerna l’ensemble de la planète. La Terre en rotation sur elle-même recueillit sur l’ensemble de sa surface ces cailloux laissés à son attention.

 

 

 

 

Marco resta éveillé toute la nuit à contempler le ciel, de mémoire d’homme jamais le firmament ne fut aussi impressionnant.

Mais toute chose a un prix et ce spectacle ne dérogea pas à cette règle !

 

 


Annotations

Versions

Ce chapitre compte 7 versions.

Recommandations

Défi
Hikimari
Les étapes du deuil sont de rudes combats à mener contre soi-même. Ou comment vivre une fois que l'être aimé n'est plus.
4
5
1
2
Défi
Fabenstein
Réponse au défi "Sans avoir été, que faire ?" lancé par Peter Dussoni.

Pardon ? Un résumé sans verbe ? En plus de l'histoire ? Ah non. Non, pas possible. Carrément trop la flemme pour ça, désolé. Ou plutôt non, pas désolé.
7
14
2
1
Défi
lourinaa

Le gars est mort, il n'y a pas photo... Un bras... Voila ce qui bloquait la porte. J'avance, la peur au ventre. Je glisse et me retrouve face à une tête ensanglantée avec, dans la bouche, son propre sexe arraché au corps en décomposition gisant tout à côté.
6
11
2
0

Vous aimez lire pascalL ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0