19 avril 2039

2 minutes de lecture

                                                            19 avril 2039

 

 

Mal… j’ai mal… très mal !

Mère m’a prévenu.

Pénétrer dans ce monde serait douloureux. Je brûle et me consume, mon être se désagrège… Bientôt, je n’aurai plus assez de force pour accomplir mon œuvre.

Comment survivre à cette agression ? Je reste blottie et attends la fin de ce clavaire, je n’ai nul autre choix. Autour de moi, ‘mes’ autres succombent les unes après les autres. Nous ne sommes déjà plus qu’une poignée…

Résister, je dois perdurer au-delà de ma souffrance, car tel est mon destin !

 

 

 

 

Toute la nuit et une grande partie de la mâtinée, diverses trainées incandescentes déchirèrent le ciel parisien. Les médias en continu, observèrent toute l’après-midi avec intérêt la décente d’un astre particulièrement lumineux vers la Terre. Le point d’impact fut calculé de façon précise et devait se situer aux abords d’une petite ville à l’est de Paris nommée Villeroy.

 

La région Parisienne mobilisa ses services d’urgence au cas où la situation deviendrait critique dans la zone d’impact. Mais rien ne se passa comme prévu…

Le vent, la vitesse de l’astéroïde, où on ne sait pas bien quoi… dévia la trajectoire du météore, qui s’écrasa à près de cent kilomètres plus au Sud, près de Dourdan…

 

Au fur et à mesure que l’astéroïde s’écarta de sa trajectoire initialement prévue, les inquiétudes grandirent en Essonne. Dépourvue de moyen réellement efficace, la mairie de Dourdan ne put dépêcher sur place que son unique véhicule de pompier et ses deux fonctionnaires de police municipale.

Anxieux, quelques badauds et divers traqueurs d’astéroïdes assistèrent de loin à l’impact. Mais le temps qu’ils approchent du cratère encore fumant, le météore avait disparu…

Tous en déduire que le caillou s’était pulvérisé en touchant le sol et chacun passa à autre chose.

 

 

 

 

Marco Delos avait fait ses propres estimations et attendait, serein, la rencontre avec sa destinée. Le bougre avait été plus malin que les experts et tenant compte des déviations des divers autres points d’impact, il avait recalculé avec une extrême précision la destination finale de son astéroïde et surtout, l’heure de l’impact.

Le chanceux avait vu juste, le météore s’échoua à moins de dix mètres de ses pieds, à 19h23 précise… comme il l’avait prévu !

 

 


Annotations

Versions

Ce chapitre compte 6 versions.

Recommandations

Défi
Hikimari
Les étapes du deuil sont de rudes combats à mener contre soi-même. Ou comment vivre une fois que l'être aimé n'est plus.
4
5
1
2
Défi
Fabenstein
Réponse au défi "Sans avoir été, que faire ?" lancé par Peter Dussoni.

Pardon ? Un résumé sans verbe ? En plus de l'histoire ? Ah non. Non, pas possible. Carrément trop la flemme pour ça, désolé. Ou plutôt non, pas désolé.
7
14
2
1
Défi
lourinaa

Le gars est mort, il n'y a pas photo... Un bras... Voila ce qui bloquait la porte. J'avance, la peur au ventre. Je glisse et me retrouve face à une tête ensanglantée avec, dans la bouche, son propre sexe arraché au corps en décomposition gisant tout à côté.
6
11
2
0

Vous aimez lire pascalL ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0