Pourtant

2 minutes de lecture

Je sais pourtant qu'Erwan a adoré que je lui fasse et que Jean aussi de se qu’il m’avait laissé comprendre de sa relation avec Alan mais sur moi c’est étrange je ne le conçois pas, je n’ai encore pas été touché a ce niveau là et je me demande si c’est une si bonne idée que ça de tester.

Erwan n’a pas consciences de mes doutes, il s’affaire à me motiver à nouveau avec sa bouche. Il n’a pas trop besoin de se prendre la tête, ce n’est qu’une question de secondes pour que je bande à nouveau complètement.

Mes doutes s’évanouissent peu à peu, remplacés par une envie grandissante au gré de mon érection. Je suis un peu gêné car je ressens toujours une très légère douleur au bout de mon sexe, probablement est-ce lié à nos multiples jouissances.

Erwan commence à me caresser les fesses à deux mains et j’avoue que pour le moment c’est très agréable. Ce massage fort sympathique m’encourage à mouvoir mon sexe dans sa bouche ce que je commence à faire lentement.

Erwan est de plus en plus entreprenant, il se rapproche de ma raie. Malgré le désir provoqué par la succion de mon membre viril je suis de nouveau quelques peu craintif, faire ça pour deux sous-vêtements c’est peut-être un peu fou.

Je ne partage pas mes doutes car ma curiosité et l'excitation l’emportent. Erwan touche au “but”. Soudain, il effleure mon trou : un peu surpris, machinalement je contracte mon anus et mes muscles fessiers.

Erwan recommence une fois que je me suis relâché et il me titille la rondelle. C’est agréable mais pas spécialement excitant je trouve. Ceci dit, je jouis bientôt mais plutôt sous l’effet de la fellation que pour autre chose.

Je sens bien que la quantité évacuée est bien moindre, il faut dire que quatre fois en si peu de temps c’est une première pour moi. Erwan lâche prise une fois le jus absorbé. Je réalise qu’il se masturbe encore et ne tarde pas à se faire jouir à son tour, semble-t-il comblé par ma jouissance.

- Moi : Bon on arrête là ça suffit cette fois !

- Erwan : Oui oui, je te rendrai tes culottes tout à l’heure, t’en fais pas.

- Moi amusé : D’accord.

- Erwan : Ça t'as plu ?

- Moi sincère : Pas spécialement, j’ai pas détesté mais ça m'a rien fait de spécial.

- Erwan : Je n’ai pas eu le temps de rentrer un doigt c’est pour ça.

- Moi : Bah franchement ça me dit trop rien…

- Erwan : Ah bon ? Mince je croyais moi.

- Moi : Désolé !

- Erwan : C’est pas grave : je préfère le savoir.

- Moi : D’accord.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Lange128
Avertissement : récit érotique gay, ne le lisez pas si ce genre vous dérange.

Tous les personnages ont 18 ans ou plus même si je ne le mentionne pas explicitement pour chacun d'entre eux, afin de respecter les règles de publication de Scribay. Ils sont libres de ne pas accepter les relations sexuelles, mais ils acceptent toujours sinon je n'aurais rien à raconter.

La première partie de ce récit a été publiée sur Doctissimo. Je ne vais pas en faire un résumé complet, le premier chapitre permettra de (re)faire connaissance avec les personnages et de (re)découvrir certains thèmes abordés. Un chapitre de mon récit correspondra en général à plusieurs chapitres sur Scribay. Je publierai environ 1’000 mots à la fois.
269
62
0
359
Xenos Walker
Destins Croisés ? Un titre bien étrange non ? Dans cette histoire vous allez découvrir la vie d'un groupe de lycéen qui vont découvrir petit à petit qui ils sont vraiment, qui vont suivre et découvrir leurs destins.

Nous allons à travers cette histoire et les différents point de vue de Zach et Allan découvrir les mêmes facettes de certains événements et découvrir les destins de tous ces personnages qui se sont croisés durant une année qui changera à jamais leurs vie sur tous les point de vue.
985
241
553
495
valdomar
Une histoire de famille est le récit de la vie de Diego, adolescent élevé dans une famille homoparentale. Il met en scène la découverte de sa sexualité en prenant appui sur l'année scolaire 2012/2013 qui voit l'adoption de la loi sur le Mariage pour tous. C'est une romance à destination d'un public LGBT.
3806
1056
2096
1287

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0