Rasoir

3 minutes de lecture

- Moi : Je pensai coupé oui, mais rasé j'hésitais. Tu as raison après tout ca fera plaisir à Amandine.

- Marie : Bah ouai carrément ! Puis tu verra c’est vachement agréable.

- Moi saisissant les outils : Ok.

Marie s’habille enfin, alors que je rentre dans le bac de douche. J’entame immédiatement l'élagage de mon “arbre” alors que Marie sort de la salle de bain. Les poils tombent par dizaine dans le bac de douche et je me retrouve rapidement avec un buisson très court. Je marque alors une pose dans l’opération “élagage”. Et fait couler l’eau de la douche, mon but est de faire disparaître tous ces poils. Je me rince alors rapidement, et me rase le pubis avec le rasoir donné par ma sœur.

Alors que mon arbre s'éclaircit à vue d’œil je suis de plus en plus excité par la situation, je me regarde le sexe depuis un petit moment maintenant. La sensation de l’eau qui coule sur mon pubis nouvellement vierge m’excite d’avantage. La sensation est très agréable. Alors que je fini de faire disparaître les derniers poils ma verge est de plus en plus bandée.

Je pose alors mon outils et m’astique le manche, la sensation de contact est multiplié par dix, et j’apprécie cette absence de toison. Ma sœur avait raison, c’est très sympathique de ne plus avoir toute cette forêt de poil.

J’ éjacule plutôt vite et fort par rapport à mes habitudes, il va falloir que j’apprenne à gérer mon nouvel état. Je suis satisfait d’avoir écouté ma sœur et je sais que je vais y entretenir ainsi. Je me réjouis sur la réaction d’Amandine, je sais que mon “sacrifice” va lui plaire.

Ça fait déjà un moment que l’eau coule, je me lave alors rapidement et sort de la douche. J’enfile alors rapidement mes nouveaux vêtements et sort de la salle de bain. Je croise Marie qui me regarde du coin de l’œil en souriant.

- Marie : Alors ?

- Moi : Tu avait raison.

- Marie : Tout rasé ?

- Moi : Ouai !

- Marie : Ça te plait ?

- Moi : Grave !

- Marie : J’en étais sûre, mon copain il a bandé grave la première fois qu’il a fait ça.

- Moi rougissant : C’est pas le seul !

- Marie riant : Ah je te laisse faire ta petite affaire alors.

- Moi souriant : Non déjà fait !

- Marie : Beurk sous la douche !

- Moi : Bah ouai écoute.

- Marie : Bon bah contente que ça te plaise, je t'avais dit que c'était bien.

- Moi : Bah tu avait raison.

- Marie : Toujours !

- Moi souriant : N’importe quoi.

- Marie sérieuse : Respecte ton aînée !

- Moi riant : Meme pas en rêve perverse !

- Marie : Han comme tu es !

- Moi tirant la langue : Ba tu l’a cherché !

Marie rions un bon moment de nos conneries, je suis content de la retrouvée ainsi. J'avais l’impression qu’elle nous avait plus ou moins abandonnée a la maison mais il n’en est rien. Finalement elle est toujours aussi sympa, elle est simplement moins disponible.

- Moi : Tu sais j’ai cru que tu avait changé et que tu nous ignorait pendant un moment.

- Marie : Ah bon mais pourquoi ?

- Moi : Tu es pas souvent à la maison et quand tu es la tu semble ailleurs.

- Marie : Je ne m’en rends pas trop compte.

- Moi : Bah avec Jean on a un peu l’impression que tu vit plus ici, et je crois que les parents c’est pareil je pense.

- Marie : Désolé, je profite juste de mes vacances. Parce que l’internat c’est chiant tu sais !

- Moi : Je comprends t’en fais pas, je te partage juste la joie de voir que finalement tu es toujours la Marie que j’ai connue.

- Marie souriante : T’es mignon de dire ca petit puceau.

- Moi : Je t'emmerde perverse !

- Marie : Mais moi aussi petite bite.

- Moi : Tu la vue, tu peux plus dire ca.

- Marie tirant la langue : Justement si !

- Moi : Saloperie !

- Marie : Rooh je te taquine frérot, elle est tout à fait normal ta quéquette rassure toi !

- Moi : Je préfère !

- Marie : Oui Rocco t’en fait pas.

- Moi amusé : N’en fait pas trop non plus.

A nouveau nous rions de bon cœur, notre hilarité résonne dans toute la maison. On rit tellement fort que tout le monde en profite c’est certain.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Elea1006


“On parle volontiers de l’amour fou, mais on ne trouve que l’amour flou.”
Jacques Stenberg
3
3
1
0
Léa Legendre
Je m'appelle Léa, et dans ce guide je voudrais raconter mon histoire.

Les crises d'angoisse me sont tombées dessus l'été 2017, et m'ont rendu la vie impossible pendant plus de deux ans. Panique, peur d'avoir peur, enfermement et dépression, j'ai bien cru ne jamais pouvoir retrouver une vie "normale". Mais petit à petit, pas après pas, je m'en suis sortie.

Aujourd'hui je suis heureuse (je crois !).
Mais ça n'est pas mon bonheur que je veux raconter, c'est mon cheminement vers la sérénité.

Je voudrais être l'épaule bienveillante et compréhensive que je n'ai pas réussi à trouver au début de mes crises, et donner les clés qui m'ont aidée à aller mieux.
Le tout avec humour, parce que rire est le meilleur allié !

Chapitre après chapitre, entre anecdotes personnelles et conseils concrets, plongeons ensemble dans le monde fabuleux (ou presque) de l'anxiété !
5
6
0
2
Lou08
Voici un petit résumé de la légende de Tristan et Yseut, à la fin il y a un petit jeu. A votre avis qu'elle est la bonne fin ( pas le droit de tricher, bon je pourrais pas vous en empêcher!) n'hésitez pas a me faire part de vos réponse.
0
1
0
1

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0