Épreuves

3 minutes de lecture

Le retour à la maison se fait presque instantanément, je suis tellement plongé dans mes pensées envers mes amis prisonnier, je n’ai pas pu m'empêcher de verser quelques larmes en repensant à Lucie. J’espère que Philippe va se sortir de ces épreuves, j’ai bien conscience qu’il vit des moments particulièrement difficile. D’autant plus qu’il est de loin celui qui est resté le plus longtemps enfermé.

Alors qu’on rentre à la maison je me remotive et pense à cette après midi avec Amandine, j’ai hâte de la retrouvé et la prendre dans mes bras. Ca me redonne la joie de vivre. On retrouve Papa et Jean qui finissent tout juste de déjeuner.

On discute avec eux et ils sont très surpris de la révélation sur l’identité de notre ravisseur.Il m’exprime tous leurs félicitation pour mon courrage, ils ne se rendent pas compte de la tristesse qui m’habite suite a la nouvelle du décès de Lucie.

Je me décide a me doucher, je ressens un besoin impulsif de me laver, j’ai la sensation étrange d'être extrêmement salle. Je ne me l’explique pas, mais je m'écoute. Je monte alors dans ma chambre saisi de nouveaux vêtements et rentre dans la salle de bain. Ma soeur y est totalement nue, elle n’avait pas fermée cette nouille !

- Moi rentrant : Oups pardon !

Marie se tourne alors vers moi révélant son corps totalement dénudée sans aucune sorte de pudeur. Contrairement à la fois ou j’ai surpris Jean entrain de se masturbé je reste figée devant la situation. Elle sourit car elle a bien saisi ma gêne, pourtant elle ne semble pas plus dérangé que ça et se brosse allègrement les dents totalement nue.

Je n’ai pas pu m'empêcher de voir qu’effectivement ma soeur est bien foutue niveau poitrine, mais aussi que comme ma bien aimée elle est totalement vierge de poil sur son sexe. Je ne suis pas tellement surpris de l’avoir découvert, étant donné que nous en avions parlé quelques temps auparavant.

- Marie crachant le dentifrice : Tu peux te doucher ca me gène pas.

- Moi : Je te connaissais pas comme ca.

- Marie : Comment ça ?

- Moi : Ca te gène pas que je te voie nue ?

- Marie : Ca devrai ? On est en famille on s’en fou.

- Moi : Ouai mais c’est la première fois que je te voit comme ca moi.

- Marie se tournant vers moi : Et ca fait quoi ?

- Moi : Ba je sais pas, c’est juste surprenant.

- Marie : On se voit pas souvent, mais tu sais j’ai l’habitude de prendre des douche commune à l’internat donc ca me gène pas.

- Moi : Avec des mecs ?

- Marie amusée : Non, mais t’es mon frère et j’en ai vue d’autre tu sais.

- Moi : Ouai ….

- Marie : Han l’autre il va faire la petite bite !

- Moi vexé : Hé !

- Marie : Ba excuses moi mais ca fait quoi qu’on se voit nu ? Tu va me faire croire que tu n’a jamais vu personne d’autre nu ? Hormis Amandine j’entend.

- Moi : Bah pas tellement non.

- Marie : Bah dit toi que moi j’ai déjà vu d’autre garçons nus et plein de filles aussi.

- Moi : Ouai je sais mais voilà.

- Marie : Ah oui je vois, petite quequette quoi.

A nouveau vexé, je cède à son chantage et commence à me dénuder. Je suis rapidement en slip, je suis au repos, il faut dire que même si ma soeur est mignonne elle ne m'excite pas tellement, c’est ma soeur après tout.

- Marie : Tu te douche en slip toi ?

- Moi souriant : Non, je me dépoile lentement c’est tout.

- Marie : Ouai c’est ça ! Tu as juste peur que je voit ta quéquette !

- Moi amusée : Même pas.

- Marie : Ba vire ca et montre moi ta fourrure que je juge l'ampleur des dégâts.

Je sourit devant la demande de ma soeur, mais m'exécute sans trop chercher. Après tout elle en a vu d’autre et j'aurais un avis sur ma “fourrure” d’une autre fille ce qui n’est pas si mal finalement. Une fois mon slip retiré Marie ne se prive pas pour regarder le monstre qui dort et son pelage soyeux. Je la regarde en retour attendant plus une réaction de sa part qu’autre choses.

- Marie après un moment : Effectivement je pense qu’il faudrai que tu t’occupe de ta forêt vierge là.

- Moi : Foret vierge carrément !

- Marie : Ouai franchement, on voit bientôt plus l'arbre qui y vit.

- Moi souriant : N’importe quoi, tu dit ca parce qu'il est au repos.

- Marie : Peut-être mais quand même.

- Moi : A ce point là ?

- Marie : Le prend pas mal, mais oui c’est pas très joli.

- Moi : Ok ba je vais m’en occuper.

- Marie : Tu veux de l’aide ?

- Moi riant : Euh non ca devrai aller.

- Marie me tendant des ciseau et un rasoir : Coupe avant de raser, sinon tu va morfler là.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
Elea1006


“On parle volontiers de l’amour fou, mais on ne trouve que l’amour flou.”
Jacques Stenberg
3
3
1
0
Léa Legendre
Je m'appelle Léa, et dans ce guide je voudrais raconter mon histoire.

Les crises d'angoisse me sont tombées dessus l'été 2017, et m'ont rendu la vie impossible pendant plus de deux ans. Panique, peur d'avoir peur, enfermement et dépression, j'ai bien cru ne jamais pouvoir retrouver une vie "normale". Mais petit à petit, pas après pas, je m'en suis sortie.

Aujourd'hui je suis heureuse (je crois !).
Mais ça n'est pas mon bonheur que je veux raconter, c'est mon cheminement vers la sérénité.

Je voudrais être l'épaule bienveillante et compréhensive que je n'ai pas réussi à trouver au début de mes crises, et donner les clés qui m'ont aidée à aller mieux.
Le tout avec humour, parce que rire est le meilleur allié !

Chapitre après chapitre, entre anecdotes personnelles et conseils concrets, plongeons ensemble dans le monde fabuleux (ou presque) de l'anxiété !
5
6
0
2
Lou08
Voici un petit résumé de la légende de Tristan et Yseut, à la fin il y a un petit jeu. A votre avis qu'elle est la bonne fin ( pas le droit de tricher, bon je pourrais pas vous en empêcher!) n'hésitez pas a me faire part de vos réponse.
0
1
0
1

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0