Dettes

3 minutes de lecture

Alan est rapidement de retour, dès qu’il rentre je ne peux m'empêcher de regardons son sexe dressé tel un bâton. C’est plutôt fun il penche a droite, je n’y avais pas prêté attention la première fois. Il n’a pas joui, je ne me sent pas l’aider même si j’ai particulièrement apprécié son travail de langue. Je rigole intérieurement à ma propre connerie. Jean l’a remarqué lui aussi, je n’ai aucune idée de son envie.

- Alan : Ça t’a plu Pierre ?

- Moi : Oui tu gère bien.

- Alan regardant Jean: Super alors, va falloir payer les dettes Jean !

- Jean avant que je dise quoi que ce soit : Oui, mais Pierre n’a peut-être pas envie de participer davantage….

- Alan me regardant : Y’a aucun problème tu fais se que tu veux.

J’hésite un instant je suis encore sous l’effet de l'éjaculation récente, je suis soulagé. Mon érection est doucement en train de retomber.

- Alan coquin : Il a peut être envie de mater.

- Moi hésitant : Bah écoute pourquoi pas.

- Alan directif : Et bien, au travail !

- Jean : Hé ! Parles moi mieux !

- Alan : Rooh excuses moi j’ai juste très envie.

- Moi blagueur, regardant son sexe : Ça se voit je te rassure !

Jean éclate de rire et Alan sourit à ma boutade. Je suis bien installé, totalement nu, le sexe encore bien bandé, pas la force de me déplacer, c’est probablement pour ça que je reste en fin de compte.

Je suis décidé à apprendre quelque choses a mes deux amoureux, je vais leur montrer une des techniques que Philippe a utilisé sur moi. Comme Alan est le seul à n’avoir pas éjaculé, je veux essayer d'expliquer à Jean comment Philippe a fait lorsqu’il m’a sucer. Bien entendu je n’ai pas toutes les ficelles mais je pense avoir un peu saisi l’idée générale.

- Moi : Jean tu veux que je t’explique un peu comment Philippe m’a sucé ?

- Alan : Tu t'étais déjà fait sucé ?

- Moi : Ah oui tu savais pas désolé !

- Alan : Bah non, c’est pas grave, c’est qui ce Philippe ?

- Moi : Un garçon qui était retenu en otage avec moi ….

- Alan : Ah d’accord, et alors il est plus doué que moi ?

- Moi ne voulant pas vexer : C’est différent….

- Alan : Ducoup ça ta plus ?

- Moi rougissant : Oui, comme avec toi….

- Alan : C’est gentil.

- Jean trépignant : Bon tu m’explique ?

- Moi un peu gêné : Et bien, quand il variait beaucoup les techniques.

- Alan chauffé : T’as qu'à lui montrer !

- Jean choqué : Alan !!!

- Moi très hésitant : Euh…. J’avoue que j’ai jamais essayé en fait….

- Alan : Ah bon mais je croyait que …..

- Moi le coupant : Non je ne lui ai pas rendu la pareil !

- Alan : Ah d’accord, je pensais.

- Jean timide : Ca me dit pas trop ce qu’il faut faire pour que ca lui fasse plus d’effet tout ça…

- Moi souriant : Et bien il y avait plusieurs choses, la première qu’il ait faite c’est prendre mon sexe en bouche et faire des allez-retours. Pour être honnête, c'était déjà relativement efficace de base.

- Jean se mettant à genou : Bah je vais essayé, tu me dit les autres pendant que je m’occupe d’Alan.

- Alan taquin : Ah enfin on passe aux choses sérieuses.

Jean caresse quelques instant le sexe d’Alan, son sexe grossit à nouveau a vu d’œil. Jean n’est pas indifférent à l’excitation de son ami, je voit que son sexe n’est pas au repos, tout comme le mien d’ailleur.

- Moi : Après il a fait ressortir mon gland petit à petit.

- Alan : Ah tien je connais pas cette technique.

- Moi souriant : Il est peut-être un peu plus expérimenté que toi.

- Alan : C’est sur même ! En tout cas merci de nous faire partager ton expérience !

- Moi : J’ai aussi des dettes, c’est ma façon de les régler.

- Alan un peu déçu : Ah, moi qui pensais que tu lui montrerai un peu ….

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Elea1006


“On parle volontiers de l’amour fou, mais on ne trouve que l’amour flou.”
Jacques Stenberg
3
3
1
0
Léa Legendre
Je m'appelle Léa, et dans ce guide je voudrais raconter mon histoire.

Les crises d'angoisse me sont tombées dessus l'été 2017, et m'ont rendu la vie impossible pendant plus de deux ans. Panique, peur d'avoir peur, enfermement et dépression, j'ai bien cru ne jamais pouvoir retrouver une vie "normale". Mais petit à petit, pas après pas, je m'en suis sortie.

Aujourd'hui je suis heureuse (je crois !).
Mais ça n'est pas mon bonheur que je veux raconter, c'est mon cheminement vers la sérénité.

Je voudrais être l'épaule bienveillante et compréhensive que je n'ai pas réussi à trouver au début de mes crises, et donner les clés qui m'ont aidée à aller mieux.
Le tout avec humour, parce que rire est le meilleur allié !

Chapitre après chapitre, entre anecdotes personnelles et conseils concrets, plongeons ensemble dans le monde fabuleux (ou presque) de l'anxiété !
5
6
0
2
Lou08
Voici un petit résumé de la légende de Tristan et Yseut, à la fin il y a un petit jeu. A votre avis qu'elle est la bonne fin ( pas le droit de tricher, bon je pourrais pas vous en empêcher!) n'hésitez pas a me faire part de vos réponse.
0
1
0
1

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0