Le choix de Sophie

5 minutes de lecture

13:50

« Désolé, je suis encore en retard, constata le Docteur Ferrari. Je n'ai même pas eu le temps de déjeuner. La journée a mal commencé. Vingt patients en consultation. J'ai pris du retard. Des situations difficiles, des mauvaises nouvelles à annoncer, l'état d'un jeune homme qui me préoccupe beaucoup... Faites-moi penser à vous parler du jeune Cyril. Il faut l'inscrire en priorité sur la liste d'attente des admissions.

Tout le monde est là ? Sophie, Laura, Candice, Jeanne. Les Internes sont avec nous aujourd'hui. La psychologue est toujours en Nouvelle Zélande ?

Sophie, débutons, s'il te plaît. »

- Emma Sansoussi et Louis Frère occupent la chambre 480. On peut présenter leur dossier en même temps, leur histoire est liée aujourd'hui. Pour Louis, la situation se stabilise. Pas d'augmentation des doses d'Oxycodone et diminution des interdoses dans la journée. Il sait bien utiliser la pompe. Il est très volontaire et d'excellente humeur ces temps-ci. Il nous sollicite très peu. Il faut dire qu'Emma est aux petits soins et ils ont l'air de bien se marrer tous les deux. Cette chambre est une sorte d'oasis.

Quant à Emma Sansoussi, son état est stable. Son traitement antalgique a pu être sensiblement diminué. Elle a retrouvé une autonomie quasi-normale. PS 1* aujourd'hui.

- Elle va mieux mais elle devient de plus en plus exigeante. Vous savez ce qu'elle m'a demandé ? Elle voulait que je décroche le tableau du mur de leur chambre sous prétexte qu'il n'a pas de sens pour eux...

- Laura, il ne me semble pas vous avoir donné la parole. Emma ne vous a pas demandé de lui décrocher la Lune... un tableau seulement, c'est bien ça ?

Selon ce que tu dis Sophie, Emma pourrait donc retourner chez elle avec le soutien d'une équipe soignante à domicile, c'est ce que nous avions prévu avant son embolie pulmonaire. Tu as reparlé de la sortie avec elle ?

- Je n'ai pas reparlé de la sortie avec Emma car il me semble impossible d'évoquer cette question actuellement. Ce n'est pas le moment qu'elle abandonne Louis. Ils ont fait des projets...

- Sophie, nous ne sommes pas une institution de bienfaisance. La Direction m'a encore rappelé hier les objectifs en termes d'activité. Le service enregistre les durées de séjour les plus longues de l'établissement. Nous serons encore bons derniers ce mois-ci. La T2A* nous plombe.

- Ah la T2A, ça faisait longtemps ! Si vous voulez parler de la sortie avec Emma Sansoussi, allez donc lui faire part de vos décisions en face à face !

- Pardon ? Sophie, je sais que vous connaissez Emma Sansoussi depuis longtemps mais vous semblez prendre son histoire trop à cœur.

- Ah oui et depuis quand ne devrais-je pas prendre les humains en considération ?

- Ce n'est pas ce que je voulais dire, voyons. Vous semblez anormalement affectée par la situation d'Emma. Ça ne vous ressemble pas du tout.

- Anormalement affectée ? Vous pensez qu'il y a une façon normale d'être affectée par les personnes qu'on soigne ? C'est quoi le bon dosage ? Dites-moi, comment faites-vous Docteur Ferrari pour prendre ce recul ? Vous évitez d'entrer dans sa chambre ?

Surpris par cette rafale de questions, le Dr Ferrrari ne répondit rien et Sophie poursuivit sur sa lancée :

- Ne croyez-vous pas que la T2A mérite une entorse ? Qu'est-ce que ça peut bien faire qu'Emma reste quelques jours de plus auprès de Louis ? Ils vont mourir dans un futur proche, c'est vous qui nous l'avez annoncé il n'y a pas si longtemps. Est-ce que ce fait ne compte pas pour vous ? Emma c'est la bouteille d'oxygène de Louis. Sans elle, il ne respire plus !

Juste un détail que vous ignorez j'imagine : elle habite à 80 km, elle ne pourra jamais venir lui rendre visite. Vous voulez empêcher cet homme de respirer ? Moi j'appelle ça de l'euthanasie passive !

- Sophie ! Je ne vous...

- Et puis, cessez de nous seriner avec vos statistiques pourries. Moi aussi j'en ai des statistiques : plus de 365 décès par an dans cet établissement, connaissez-vous le pourcentage pour notre service ? Aimeriez-vous connaitre le nombre de patients réhospitalisés en urgence à peine 48 heures après leur sortie, le mois dernier ? Vous pensez que c'est digne d'une institution ? Il n'est pas sacrément défaillant ce système ?

- Sophie, il y a dix patients en situation curative, inscrits sur la liste des entrées, qui attendent une date pour débuter leur traitement de chimiothérapie. Tu ne peux pas ignorer ce fait non plus.

- Sommes-nous devenus une plateforme de tri avec des protocoles bien carrés pour nous dire comment exercer notre métier ? Vous voulez que je vous parle de l'angoisse des patients qui se sentent broyés par le meilleur système de santé au monde ! Vous voulez que je vous parle du désarroi des familles qui affrontent seules des situations chaotiques qu'on aurait pu anticiper il y a cent sept ans.

- Sophie...

- Vous préférez continuer sur le même rythme, ne rien voir, ne rien dire et produire des chiffres ignorants pour asseoir des décisions stupides ! C'est facile de nous vendre le virage numérique et l'Intelligence Artificielle avec l'arrière pensée de supprimer encore des postes. J'étouffe d'entendre toujours la même rengaine. J'étouffe, J'étouffe...

Assaillie par les sanglots qui étranglaient ses mots dans sa gorge, Sophie se leva. Déstabilisée par l'émotion, elle quitta la réunion.

Jeanne lui emboita le pas en silence.

- Dans l'immédiat, je suspends la sortie d'Emma Sansoussi. J'irai les rencontrer pour faire le point avec eux. Nous reprendrons la réunion un peu plus tard lorsque les esprits seront apaisés. En attendant Laura, je vous ordonne de faire disparaitre le tableau de la chambre 480.

Putain de job !

***

La Tarification A l'Activité (T2A) est un mode de financement des établissements de santé français issu de la réforme hospitalière du plan Hôpital 2007, qui visait, selon ses promoteurs, à médicaliser le financement tout en équilibrant l'allocation des ressources financières et en responsabilisant les acteurs de santé.

Performans Status (PS) Echelle de l'OMS

L'indice de performance, utilisé en oncologie, est une classification du niveau d'activité du patient importante à établir dès que le diagnostic est posé. C'est un indicateur pronostique et un élément important du choix du traitement.

0 : Capable d'une activité identique à celle précédent la maladie, sans aucune restriction.

1 : Activité physique diminuée mais ambulatoire et capable de mener un travail.

2 : Ambulatoire et capable de prendre soin de soi, incapable de travailler. Alité
3 : Capable de seulement quelques soins personnels. Alité ou chaise > 50 % du temps.

4 : Incapable de prendre soin de lui-même, alité ou chaise en permanence.

Annotations

Vous aimez lire Mina singh ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0