Je pourrais dire le frêle

Moins d'une minute de lecture

Je pourrais dire le frêle

de tes membres,

ta robe blanche

de communiante,

les deux tiges droites

de tes jambes,

le feu éteint

de tes cheveux,

la sagesse de tes mains

couleur d’argile,

elles semblent vierges

de tout toucher.

Dans l’immense du tableau,

tu viens dans la douceur,

dans l’esquive de toi,

dans la discrétion,

et c’est presque un miracle

 de t’apercevoir.

Tu es pareille à une flamme

dans sa cage de verre,

 une manière de grésillement

que ton souffle juvénile,

à peine, entretient.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

LéaC
Mes enfants l'ont fait. J'ai attendu qu'ils dorment pour le refaire. Valait mieux.
578
1045
5
6
Défi
Opale Encaust
Tout est dans le titre.
1212
986
22
13
Jean-Paul Issemick
Nouvelle série des pensées interlopes.
351
406
3
7

Vous aimez lire jean-paul vialard ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0