C’est heureux que tu sois ainsi

Moins d'une minute de lecture

C’est heureux que tu sois ainsi,

située dans une marge inquiète,

dans une pensée

en naissance de soi.

Un genre de méditation,

celle que connaissent

les sages et les esthètes,

celle que connaissent les amants

dans le tremblement

avant-coureur

de la rencontre,

dans le rougeoiement

inaperçu de la passion.

Ou bien es-tu braise

que l’âtre dissimule

dans sa colline de cendres ?

Non, je ne te laisserai pas mourir,

sur toi je soufflerai

afin de ranimer ton âme.

‘Rien, jamais, ne mourra’

qui, un jour,

aura été éprouvé

dans le cristal

d’une indicible joie !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Jean-Paul Issemick
Nouvelle série des pensées interlopes.
289
362
3
6
Défi
Opale Encaust
Tout est dans le titre.
1196
968
22
12
Défi
Fred Larsen
Réponse au défi de Louise 17 : une phrase par jour

Attention, il pourrait y avoir quelques grossièretés dans le lot... Vous êtes prévenus

Mais aussi (si si c'est possible) quelques pensées profondes... ou tout comme
2146
1558
26
18

Vous aimez lire jean-paul vialard ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0