CHAPITRE 05 bis : « Quelque part » « Alexandre »

5 minutes de lecture

CHAPITRE 05 bis : « Quelque part » « Alexandre »


Les yeux de la grande prêtresse se révulsent une nouvelle fois, Alexandre va pour appeler de l’aide quand elle revient à elle pour faire un retour sur ses dernières paroles.

- Aurais-je mal interprété la parole des dieux ? Les hommes possédant ce pouvoir sont extrêmement rares et sont bien trop puissants pour rester en vie !! Ton ami s’il est bien ce que tu prétends devra rester dans l’ombre ou il lui en coûtera, les puissants des cinq royaumes ne doivent jamais en entendre parler.
- Pourquoi semblez-vous défendre mon ami ?
- S’il est un Chaman, il représente la volonté des dieux tout comme je le fais, pourquoi alors serait-il mon ennemi ?
- Pouvez-vous m’en dire plus sur ces hommes que vous appelez Chaman ?
- Pourquoi cette curiosité à leur encontre ?
- Parce que justement je voudrais être certain que mon ami en est bien un, comme moi il n’est pas de ce monde et…

Alexandre comprend qu’il vient de révéler quelque chose qu’il n’aurait pas dû, la grande prêtresse étant devenue soudainement blême.

- … enfin, je… ce n’est pas ce que je voulais dire, juste que nous ne sommes pas des cinq royaumes, nous venons d’au-delà de la grande m…

Une fois de plus Alexandre se rend compte qu’il va faire la même gaffe que Florian a faite, il a alors un geste large de la main en indiquant le nord.

- … montagne.

La grande prêtresse montre un vif intérêt à ces paroles, cherchant visiblement dans sa mémoire ce qu’elle a appris des peuples vivants si loin des cinq royaumes que très peu en connaissent l’existence.

- Un bien grand périple que vous avez entrepris là !!
- En effet mais nous y avons été contraints par la force des choses.

Alexandre comprend qu’il va bientôt être remercié alors qu’il a encore tant de choses à découvrir sur la vie de ces gens, un mot lui vient alors à l’esprit qu’il a entendu de Florian et qui à lui seul semblait avoir une consonance funeste.

- Kumiho !! Que représente ce mot dans votre culture.

La femme reste un long moment à le fixer intensément avant de lui donner sa réponse.

- Où avez-vous entendu ce mot ?
- Un esclave que nous avons croisé en chemin a demandé à mon ami s’il n’était pas un Kumiho, il s’est enfui ensuite sans que nous en connaissions la raison. Depuis nous nous sommes souvent posé la question et comme vous semblez n’ignorer rien de ce qui concerne les cinq royaumes, alors je me demandais si vous sauriez nous renseigner à ce sujet.
- Si vous rencontrez un tel être, alors dans le doute... fuyez !!
- Sont-ils si mauvais ?
- Certains le sont, la plupart il semblerait mais j’ai entendu ouïr que quelques-uns, très rares au contraire des autres sont très proches de la nature et la protègent.
- Mais que sont-ils au juste ?
- Ils ne sont pas humains, du moins pas entièrement !! Mais beaucoup ne croient pas en leur existence, certains s’en servent pour faire peur aux enfants un peu trop hardis ou désobéissants. Nous autres grandes prêtresses connaissons leur existence dans nos écrits, personne pourtant n’en a plus croisé depuis des générations et les plus érudits commencent à penser à leur totale disparition du monde.
- À quoi ressemblaient-ils ? En quoi mon ami aurait-il pu faire peur à un esclave sans doute inculte ? Est-ce fonction de la couleur de cheveux ? « Flo » … enfin… mon ami a les cheveux roux !!

La grande prêtresse se lève pour se rendre devant une étagère où sont rangés un bon nombre de rouleaux de parchemins, elle prend l’un d’entre eux pour revenir face à Alexandre et le pose en le déroulant sur la table, montrant un portrait qui amène un long frisson au jeune homme.

- Est-ce que votre ami a ce genre de regard ?
- No… non !!

La grande prêtresse semble soudainement soulagée d’un énorme stress qu’elle ressentait d’être bientôt mise face à un Kumiho, le jeune homme en face d’elle ne pouvant mentir à l’étonnement qu’il a ressenti en voyant les yeux de chat sur le visage d’homme représentés sur le dessin.

Bien sûr elle ignore qu’Alexandre n’a jamais été témoin du regard spécifique de Florian quand il ressent un grand trouble émotionnel, aussi se rassoit-elle et fait état de tout son savoir sur le sujet pour assouvir au mieux la curiosité du jeune homme mais peut-être aussi inconsciemment pour le garder un peu plus longtemps à ses côtés.

***/***

« Le lendemain assez tard dans la matinée. »

Florian éclate de rire devant la vaine recherche de Kim qui depuis qu’il s’est réveillé cherche désespérément son caleçon à la plus grande joie du petit rouquin qui du coup s’en met plein la vue que ce soit de face comme de dos.

- Tu ne te rappelles vraiment plus où tu l’as mis ?
- Question idiote, si je m’en souvenais il me semble que je l’aurais déjà enfilé !!

Kim commence à bien connaître son compagnon pour repérer quand il est sérieux ou pas et là avec ses œillades appuyées sur la partie restée nue de son anatomie, il commence à suspecter une farce venant de sa part.

- Dis-moi plutôt où tu l’as caché, cela ira plus vite !!
- Mais ce serait moins drôle ! Hi ! Hi !
- Tu n’en as pas marre de me mater les fesses et le paquet depuis que tu es levé ?
- Ben non comme tu vois !!
- Ne me dis pas que…

Le sourire espiègle du petit rouquin lui suffit plus qu’aucune réponse venant de sa part, pourtant ils n’ont pas dormi autant qu’ils auraient dû, du fait que justement le fameux caleçon n’était déjà plus sur lui et qu’il s’est ensuivi quelques longues séances jouissives et odorantes à souhait.

- Tu es vraiment insatiable !
- Parce que pas toi peut-être ?
- Hum !! Joker comme dit « Alex » !! Mais là ce n’est pas le moment, j’ai faim et je suis sale !!
- Je t’avais dit de prendre quelques feuilles pour t’essuyer !!
- J’ai essayé figure toi mais le résultat n’est pas probant, tu veux…

Il approche ses doigts du nez de Florian qui a aussitôt un mouvement de recul en percevant l’odeur.

- Pouah !! Tu schlingues !!
- Ah oui !! Donc tu comprends mieux que ce n’est pas trop le moment à penser à ce genre de chose, avant nous devrons trouver de quoi nous laver et pendant que nous y sommes de quoi manger, je n’ai rien avalé depuis hier matin.
- Alexandre ne devrait plus tarder, ça va faire une journée qu’il est avec eux.
- Peut-être devrions nous aller chiper quelques fruits dans le verger pas loin.
- S’il n’est pas là à la mi-journée c’est ce que nous ferons, mais rien ne sert de se précipiter au risque de gâcher nos chances de nous en sortir avec leur aide.

Un bruit leur fait lever la tête en direction du toit de chaume, un sourire épanouit alors le visage de Kim tandis qu’il ôte son vêtement de corps pour s’élancer nu dehors avec un plaisir manifeste.

- Il pleut !! Profitons-en pour nous laver.

La grimace de Florian à l’idée d’aller se mettre sous l’eau froide l’amuse à l’évidence beaucoup, aussi lui tend-il la perche pour le décider à faire sa toilette.

- Nous serons tout propres ensuite, quelques idées pourraient nous venir pour passer le temps en attendant le retour d’Alexandre ! Hi ! Hi !

Il sort en courant, le sexe battant, pour recevoir la pluie drue sur tout le corps, commençant à se débarrasser de toute cette saleté de ces dernières heures quand il voit arriver vers lui en sautillant de froid tel un pantin monté sur ressort son petit rouquin chéri qui a eu le temps de se faire à l’idée de comment ils pourraient passer ensuite le temps.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
flooney
Ce matin vous vous rendez au bureau, seul dans votre voiture. La ville est calme, les rues désertes. Vous vous dites que quelque chose n’est pas comme d’habitude. Vous avez raison.
12
68
16
116
Défi
Maryam

Les larmes crient à sa place
4
4
0
0
pierre françois

Un trait blanc crayeux
s'étale sur un tableau-
poussière de mots...
0
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0