Chapitre 15 : Les oeufs

7 minutes de lecture

Sheireen se réveilla vivement, il ne faisait pas encore jour, mais elle était trop excité pour se rendormir. Aujourd'hui commençait l'entraînement des nouveaux dragoniers. La jeune elfe c'était renseignée : cela faisait près d'un siècle qu'il n'y avait plus eu de dragonier et le fait qu'elle fasse partie de la nouvelle génération la remplissait de fierté.

Les apprentis dragoniers dormaient encore dans leurs anciens lits mais la nuit suivante, une aile du dernier étage leur seraient attribués. Ils étaient maintenant considéré comme l'élite de l'Académie et devaient surpasser les chevaliers du dragon.

Sheireen avait aussi appris la différence entre les dragoniers et les chevaliers du dragon. Les premiers étaient choisis par un œuf qui n'avait pas encore éclos tandis que les derniers recevaient un dragon adulte et déjà dressé. Les dragoniers avaient donc une relation plus intime avec leur dragon, les dressant eux-même et les regardant grandir. La deuxième différence était que les dragoniers apprenaient la magie.

Le jour se leva enfin et la jeune fille descendit au réfectoire en compagnie de Seth et Églantine. L'ambiance dans la grande salle était froide, les apprentis qui n'avaient pas réussi l'épreuve semblaient plus que déçu, ils regardaient les sélectionné avec tantôt des yeux sombre, tantôt des yeux envieux. Les trois amis rejoignirent Léarco à une table où se trouvaient de nombreux sélectionnés. Ignorant les regards des autres, ils discutaient joyeusement entre eux.

— Au fait, merci Sheireen, lui dit Églantine, la bouche pleine.

— Euh de rien, mais pourquoi ?

— Grâce à tes entraînements, j'ai pu m'améliorer et réussir l'épreuve.

§

Dès que tout le monde fut dans l'arène qui leur avait été attribué, la directrice prit la parole :

— Chers apprentis dragoniers, aujourd'hui, nous allons déterminer si vous pouvez réellement devenir dragoniers. Comme vous le savez, il ne suffit pas d'en avoir les capacités, il faut que vous soyez choisis par un dragon. Le palais royal conserve justement de nombreux œufs pour cette occasion.

— Des œufs ? Comment un œuf peut-il choisir son dragonier ? demanda un petit apprenti chétif.

— Personne n'a réviser sa leçon sur les dragoniers à ce que je vois. L'ordre des dragoniers est un ordre très ancien. Il a été créé bien avant que les hommes ne se fassent la guerre pour des territoires, avant la création des royaumes et des frontières que vous connaissez. Il faut savoir que ces terres étaient seulement habitée par les dragons avant l'arrivé des elfes puis des hommes. Chacun vivait de son côté, sans se soucier des autres. Jusqu'au jour où une menace extérieur apparut. Le nom de l'ennemi a été oublié depuis mais on raconte que c'était des hybrides mi-homme, mi-serpents, créés par un puissant sorcier. Ils arrivèrent du nord pour envahir le continent. Toutes les créatures vivantes se rassemblèrent pour les affronter. Après de longues années d'une guerre qui engendra de nombreuses morts, les hommes-serpents, qui avaient subis trop de pertes, fuirent vers leurs terres glacées. Après leur départ, les races se rapprochèrent et, de peur que l'ennemi ne revienne, créèrent un enchantement qui unirait les trois races entre elles. Certains œufs de dragons seraient ainsi destinés à faire équipe avec un elfe ou un humain. Ensemble, ils protégeraient le continent. Ainsi naquit l'ordre des dragoniers.

"Puis vint le temps de l'esclavage des elfes..." pensa Sheireen.

— Donc si aucun œuf n'éclot pour vous, vous ne serez pas dragonier, intervint quelqu'un derrière les apprentis.

— Exactement, merci, Rowenn.

A côté du nouveau venu, Sheireen remarqua Sévrar, leur compagnon de route. Elle lui fit un signe discret et il lui répondit par un sourire amical.

— Rowenn est le magicien principal de sa Majesté, ce sera lui et ses collègues qui vous apprendront à maîtriser la magie en temps voulu. Il va nous accompagner à la salle où reposent les œufs de dragons.

§

Ils se tenaient en rang devant une grande porte encastré dans de la roche. Au dessus, à plusieurs mètres de hauteur, se tenait le palais royal. Il reposait sur un immense rocher à l'intérieur duquel avait été creusé de nombreuses salles, dont celle qui accueillait les œufs.

La directrice poussa les grands battants et ils découvrirent des rangés d'œuf de toute les couleurs possibles. Sheireen remarqua de nombreux symboles sur les murs, alors qu'elle allait poser la question sur à quoi il servait, Sévrar s'approcha d'elle et chuchota :

— Ce sont des runes. Elles sont emplies de magie et servent à garder les œufs dans des conditions optimales.

Il tendit le bras vers une aux formes ondulantes et ajouta :

— Par exemple, celle là sert à les garder au chaud.

— Et celle là ? demanda Seth qui s'était rapproché en montrant une runes anguleuse.

— C'est une rune de défense. Surement contres les possibles voleurs.

Seth semblait très heureux d'avoir retrouvé son ami, même si ce n'était que pour quelques instants. Il lui raconta son entré à l'académie et comment il avait réussi l'épreuve. Sévrar, lui, lui parla de son entrainement magique et du fait qu'il était l'apprenti du plus puissant magicien du royaume.

Sheireen les laissa tranquille et rejoignit Léarco :

— Alors ? Excité ? lui demanda le prince.

— Stressée plutôt...

Il n'eut pas le temps de répondre que la directrice reprenait la parole :

— Suivez-moi, nous ne sommes pas encore arrivé.

Elle les conduisit entre les rangés d'œufss jusqu'à une autre porte, plus petite, ornée d'une tête de dragon.fs

— Derrière cette porte sont gardés les œufs de dragon destinés aux dragoniers. D'ailleurs, l'emblème sur la porte est celui des dragoniers et deviendra donc le votre à la fin de votre entraînement, expliqua-t-elle en ouvrant la porte.

Ils découvrirent alors des œufs deux fois plus gros que les autres.

— Les œufs gardés ici attendent leur dragoniers depuis très longtemps. Ils ne sortiront de leur œuf que si le dragonier qui leur est destiné le touche, continua-t-elle. Vous allez donc toucher délicatement chaque œuf, un a un. Il y aura sûrement des apprentis auquel aucun œuf n'éclora, ils retourneront alors avec les autres apprentis qui n'ont pas réussi l'épreuve.

Tous acquiescèrent avant de se disperser dans la salle.

§

Sheireen caressait doucement chaque œufs en se demandant si l'un d'entre eux allait éclore pour elle. Et si ce n'était pas le cas ? Elle devrait retourner chez les chevaliers...

Tout à coup, un œuf noir veiné d'or se mit à craquer. Elle se figea, l'œuf se mit à se secouer plus fort.

— Madame !

— Prend-le dans tes bras et attend un peu. Pas de panique.

Elle suivit les instructions, dans ses bras, l'œuf se mit à briller tellement fort, que la jeune fille en fut ébloui. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, se tenait en équilibre sur son avant bras un dragonneau mâle noir, ses yeux dorés la fixant avec intensité. Un nom lui vint alors en tête, comme si le petit dragon le lui avait soufflé. Il s'appelait Orion.

§

Au bout d'un heure, tous les dragoniers avaient été désignés. Ils n'étaient donc plus que onze à continuer l'entrainement, parmi eux se trouvaient Sheireen, Seth, Léarco et Eglantine.

Les dragonneaux furent confié à des spécialistes pendant que les dragoniers partaient visiter où vivraient leur dragons lorsqu'ils deviendront trop grand pour l'académie.

Les grottes se situaient au sud de Liodas, dans la montagne Cétus qui marquait la frontière avec la Terre Noire. Ainsi, les dragons ne pourraient pas gêner les habitants de la ville. Chaque caverne faisaient la taille de deux grandes maisons assemblées.

§

Les jours passèrent durant lesquels les apprentis dragoniers devaient se familiariser avec leurs dragons. On finit par leur demander de leur apprendre à voler, une étape très importante dans l'équilibre du duo. Le dragonier devait absolument être la personne qui apprenait au dragon à voler. C'était surtout une tradition que le directeur voulait perpétuer.

Ils décidèrent donc de sortir de la ville, profitant du beau temps et de l'espace de la campagne environnante. Ils traversèrent le fleuve qui entourait Liodas et s'installèrent dans une grande plaine verdoyante.

— Par où commencer ? demanda Églantine aux autres.

— Bonne question, lui répondit Sheireen en posant Orion sur l'herbe.

Le petit dragon renifla le sol et fit quelque pas, curieux.

— Orion, regarde moi, lui dit la jeune elfe en battant des bras pour imiter des ailes. Fais comme moi.

Le dragonneau la regarda avec un air étrange mais il finit tout de même par déplier ses ailes et à l'imiter.

— Aller ! Plus vite !

Orion obéit et augmenta la vitesse, il décolla alors de quelques centimètre du sol avant de s'emmêler dans ses propres ailes. Sheireen ne pu s'empêcher de rire et le dragon cracha de la fumé dans sa direction.

Tandis que le soleil continuait sa course dans le ciel, les apprentis se dispersèrent dans la plaine pour ne pas se gêner les uns les autres. A la fin de la journée, les dragonneaux savaient tous plus ou moins voler.

§

Une semaine avait passée, les dragonneaux avaient eut le temps de s'entraîner. La directrice décida donc de convoquer les apprentis.

— Aujourd'hui nous allons procéder à la transformation de vos dragons.

— Transformation ? C'est à dire ?

— Nous n'avons pas le temps d'attendre que vos dragons grandissent naturellement. Nous allons donc accélérer les choses. Il faut juste que tous vos dragons volent.

Une fois les dragons en vol, la directrice appela les apprentis à le rejoindre. Il se positionnèrent en demi-cercle autour de lui et attendirent la suite.

Rowenn entra dans l'arène. Il était accompagné de deux autres magiciens habillé de longues robes bleues foncé. Un œil noir avait été dessiné au niveau de leur torse. Ils se placèrent sous le cercle que formaient les dragons et commencèrent à chanter dans une autre langue. Sheireen frissonna, les mots étaient chargés de pouvoirs. Au bout d'un moment, les paroles s'accélèrent et augmentèrent en volume. Les dragonneaux étaient en train de devenir de majestueux dragons. La litanie se fini sur une note tellement aiguë qu'elle ne semblait pas sortir de la bouche d'un humain, les magiciens s'écroulèrent par terre et des soldats les transportèrent au château.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
Pétales de nacre
La réponse au défi "Une phrase par jour" en trio...

Quelqu'un, Laurent Datünder et Ténèbres Lumineuses réunissent leurs plumes pour présenter cette nouvelle œuvre, qui risque d’osciller entre poésie, folie, humour et amour.

Merci pour votre passage ! <3

(PS : Ne sont-ils pas adorables, ces trois petits oursons ? ^^)
455
408
9
6
Œil de Lynx
Quelques articles de mon journal "L'œil du Lynx"... (je précise que les articles sont humoristiques ^^")
18
12
5
2
Sainsu
Dans ces courts textes j'essaie de vous faire deviner ce qui est important pour moi.
25
75
1
1

Vous aimez lire O_rion ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0