chez la boîte de pub

2 minutes de lecture

« Mark ! Tu as laissé traîner ta coquille ! », vocifère le directeur de SmileComm, faisant trembler les vitres de son bureau.

Les idées affluent de toutes parts dans mon cerveau. Un coup d'œil sur le bureau : pas de trace de mon déjeuner frugal composé de noix et pistaches. Ai-je oublié les protections de mon fils pour le karaté, à la photocopieuse ? À son âge, ses adversaires sont joueurs et n'hésitent pas à... Bon Dieu, reprends-toi, cela doit avoir un rapport avec le travail...

Soudain, j'explose de rire, je vois Bob péter un câble. Je lui explique alors la situation :

« Ce n'est pas une coquille, chef. C'est fait exprès pour pimenter un peu.

  • Non, mais ça ne va pas la tête ?! Il faut corriger de suite.
  • Permettez-moi d'insister, pouffé-je.
  • Tu te paies ma tête ?
  • Sérieusement, les jeunes n'iront pas jusqu'au bout de l'annonce. De plus, ils ne comprendront jamais la subtilité. Croquer, craquer c'est du pareil au même.
  • On risque d'avoir les parents d'élèves sur le dos, ou pire : les associations puritaines du comté.
  • Ils ont d'autres chats à fouetter. Du moment que cela plaît à notre client, c'est le principal.
  • Au fait, j'aimerais bien en avoir d'autres plus prestigieux qu'une petite chaîne du câble.
  • Justement, cette année, ils vont frapper fort ! Ils fêtent les dix ans de leur programme phare, n'oubliez pas qu'ils nous laissent un pourcentage de leurs recettes publicitaires. Avec l'argent amassé cette année, nous pourrons construire des projets pour les réseaux nationaux.
  • Tu as peut-être raison, d'autant plus que les téléspectateurs sont de plus en plus nombreux à chaque édition.
  • L'annonce est parfaite. Nous n'avons plus qu'à l'envoyer, nous faire payer et attendre qu'il trouve leur nouveau groupe. Je sens que je vais encore bien me marrer pendant l'hiver.
  • Vous regardez ces conneries ?
  • Pas vous ? Vous devriez essayer, c'est idéal pour se détendre.
  • Ouais, bon, on verra. Ce n'est pas parce que je leur prépare la pub que je dois regarder.
  • Comme vous voulez. Je vous laisse fermer la boutique boss, je rentre me coucher. »

*

Robert trépigne : il n'aime pas lorsque ses salariés lui parlent ainsi. Toutefois, avec Mark, son fils, c'est différent. Il essaye de rester neutre avec lui, mais il est parfois difficile de séparer vie privée et professionnelle.

Néanmoins, ce lien de filiation n'est pas le plus important.

Mark est le meilleur élément de l'entreprise, il a le don pour négocier de nouveaux contrats, forts juteux, et les partenaires aiment son franc-parler. Sans son embauche, jamais ils n'auraient signé avec cette chaîne locale. Une véritable mine d'or. Alors que techniquement, son fils a passé à peine cinq minutes pour pondre le texte et le mettre en forme. L'année prochaine, si tout se passe bien, il pourra jouer dans la cour des grands. Il attend cela avec impatience et lui passe donc quelques écarts de langage.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 6 versions.

Recommandations

MaddyMoon Rhodian
cv

Gaël Boyara, un jeune homme d’une vingtaine d’années, se rend à Verbier chez son grand-père, pour les vacances d’été. Alors qu’il pensait y vivre un été tranquille et serein, Robert va lui transmettre son héritage datant du fond des âges et qui cache un lourd secret. Après ça, sa vie va changer à jamais.

Pour l’aider dans sa tâche, il fait alliance avec Rami Fériquel, une jeune femme de son âge. Entre eux, le courant est électrique. Tous les opposent, mais ils vont devoir faire impasse sur leurs différends pour sauver ce qu’il reste de l’imagination humaine, après la disparition des personnages de films, séries et livre.
Comment réagir quand l’équilibre des Mondes s’effondre chaque jour d’avantage ?

Deux êtres réunis par l’espoir.
Deux êtres liés par de grands secrets.
Deux peuples qui, à travers de Rami et Gaël, vont devoir s’entre-aider, afin de ne pas sombrer.
101
227
841
318
Nicolas Denbas
Parodie trash de super héros en moins de 100 mots.
95
30
17
15
Gwenouille Bouh
Maxime est un génie. Ou du moins, il le pense. Il joue du piano depuis son plus jeune âge et a même intégré une prestigieuse école dans le but de devenir soliste. Toutefois, un violent désaccord avec son professeur manque de le faire renvoyer. Commence alors une douloureuse phase de remise en question : Maxime compte bien prouver au monde sa valeur ! Cependant, le retour de son frère, violoniste, ne lui rend pas la tache aisée. De plus, ce mystérieux voisin dont il admire secrètement la musique, pourrait bien lui mettre des bâtons dans les roues…
449
723
756
172

Vous aimez lire moonbird ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0