Le livre magique

2 minutes de lecture


Le livre magique


L'imagination peut parfois transformer le quotidien en chimère, mais la réalité reprend toujours ses droits.


 Cette journée s'annonce radieuse. Je décide de faire une promenade sur les quais de la Seine pour faire le tour des bouquinistes. De l'autre côté de la rue, une enseigne attire mon attention, elle porte l'inscription "Au livre magique". Elle représente le phénix, l'oiseau légendaire renaissant de ses cendres. Je n'avais pas encore remarqué cette échoppe, pourtant je me promène souvent dans ce quartier. Je rentre dans la librairie, un bruit de clochettes accompagnant mes pas.

  À l'intérieur, assis derrière une table, un monsieur âgé, barbichette, lorgnons surannés et petite moustache à la Mazarin, ne semble pas avoir remarqué ma présence, il est plongé dans sa lecture. Je jette un regard circulaire saisi par la beauté des reliures qui s'alignent par centaines sur des rayonnages en merisier. J'éprouve une agréable sensation. Je furète parmi les volumes, j'incline légèrement la tête pour lire les titres et passe ainsi en revue plusieurs rangées de bouquins. L'un d'eux, emmailloté dans un cartonnage de cuir noir, attire mon attention. Il est peu épais et d'un format agréable, facile à manier. Une discrète étiquette collée sur le plat indique le titre : Des histoires à l'infini. La reliure est soignée. Il est imprimé sur du papier de Chine d'un blanc diaphane, les caractères s'en détachent avec précision. Je ne connais pas l'auteur, je ne sais pas de quoi parle ce livre, mais j'ai un coup de cœur. Il faut que je l'achète.

— Ah ! Celui-ci est très spécial me dit le libraire à la barbichette. Je vous le recommande vivement ! Vous serez satisfait ou remboursé, je vous le garantis !

 Son enthousiasme me conforte dans ma décision, je paye et emporte avec moi le précieux volume.

 De retour chez moi, je m'installe confortablement pour entamer ce livre "spécial". Je sors l'objet de son étui et je commence ma lecture.

  Dès les premières lignes, je suis captivé. Je lis sans discontinuer pendant quatre heures et au terme de ma lecture, j'éprouve un sentiment de bien-être absolu. "Quel magnifique bouquin ! " cela faisait longtemps que je n'avais pas lu une si belle histoire. Machinalement je retourne quelques pages en arrière et je relis un passage. Curieusement je ne me souviens pas du tout de ce paragraphe. Il est question d'un personnage dont j'ai déjà oublié le nom. Je retourne au premier chapitre, il débute de manière différente, ce n'est pas l'histoire que je viens de lire. Comment est-ce possible ? Je tourne les pages encore, la fin n'est pas la même, je reviens au début, c'est encore une autre histoire qui commence... déconcerté, je reste un instant à méditer sur cette énigme, quand soudain, le texte s'efface, tout devient noir, un signal sonore aigu se fait entendre et au centre de la page, un message apparaît : "Low battery".

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 21 versions.

Recommandations

Défi
Joy Leroy

Bonne année en anglais : happy new year
Bonne année en allemand : Frohes neues jahr
0
0
0
0
Défi
Anbaga

Il ouvre les yeux, tout se bouscule autour de lui. Il se sent, comme un tronc d'arbre tombé,des bucherons s'affairent et le nettoient.
Du bruit, beaucoup de bruit mais il perçoit difficilement les sons, ses sensations aussi se sont éloignées. Il ne sait si il a mal ou si la douleur est effacée, brumée,cachée,envolée.
Enfant, il aimait écouter les sons de la nature en s'imaginant des super-pouvoirs. Il était capable de ressentir l'air et de pouvoir enrager le ciel en tempête. A défaut de faire souffler le vent, il étudie les énergies et se renouvelle auprès de Brigitte.
Ses enfants lui ressemblent comme lui à de son père. Brigitte fait parti de sa vie, telle une veste chérie qu'on ne peut jeter. En pensant à sa femme, il se demande, s'il n'est pas passer à côté de son destin. Célibataire, il serait libre, capable de voyager et de multiplier les rencontres.
Il se voit humanitaire, et non utilitaire comme aujourd'hui.
- Aie !! Un sursaut lui déchire le coeur. Son corps s'allège.
- Oui !! Si c'était à refaire, il ferait différent.
Baptiste et Murielle sont beaux, il adore les voir s'épanouirent et vivre ce qu'il n'a pas pu vivre.
- Oui !! Il aime s'imaginer veillir auprès de sa famille si belle.
Il a besoin de rester. Il a envie de cette vie.
Pourtant, il s'efface. Tel un arbre sans feuille, il s'automne. Qui sait s'il pourra revenir au prochain printemps.
Sa route pourra être différente ou son destin n'est peut être que celui d'un homme heureux.
3
1
7
1
Défi
Mirabella
Les regrets, les peurs cachés au plus profond de l'âme, ils ne partent jamais, non ? Comment le pourraient-ils ? On dit que l'amour guérie les plus douloureux maux... Peut-être est-ce vrai ? Peut-être avec lui...
5
4
14
9

Vous aimez lire Gérard Legat (Kemp) ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0