Chapitre 4 - Mosmo Era (2/3)

8 minutes de lecture

Se réveillant difficilement, Dicey trouva Denita assoupie, une couverture sur les épaules, et Bergins, observant les alentours, une arme à la main. Il faisait encore nuit, et la température glaciale avait rougi ses joues. Le pilote se dégagea légèrement de son duvet. Le mouvement produit un léger bruissement qui fit pivoter le visage de Bergins dans sa direction. Ses traits se détendirent en voyant qu'il ne s'agissait que de son acolyte.

— Ah, tu es réveillé, dit l'Humain.

— Oui, il le faut bien, répondit faiblement le pilote.

Bergins s'affala lourdement sur le sable. Dicey remarqua que sa couverture manquait.

— Où est ta couverture ?

— Sur les épaules de Denita, dit le colosse, elle a perdu la sienne je ne sais où. Mais ne t'inquiètes pas, j'en ai une autre dans mon sac.

Sans quitter sa couverture, Dicey sortit du duvet et alla se réchauffer près de la HeatX.

— Rien de spécial cette nuit ? Demanda le pilote.

— Non, répondit Bergins, puis, après une hésitation, continua, rien de particulier. C'était

très calme. Prêt à prendre la relève ?

— C'est parti, s'exclama Dicey avec un sourire, prêt Shad ? … Shad ?!

En tournant la tête, les Humains trouvèrent le Zantry secoué de tremblements et complètement frigorifié, malgré ses couches de couvertures. Sa peau, d'ordinaire terreuse, avait une couleur d'acier et ses yeux sombres s'étaient éclairés d'un bleu nuit. Il semblait toutefois toujours endormi.

Bergins s'approcha d'un bond.

— Shad, réponds moi ! puis d'un mouvement de tête vers Dicey, il continua, prépare une tisane avec la bouilloire dans mon sac, il faut le réchauffer.

Dicey s’exécuta presque machinalement et fouilla dans le paquetage de l'Humain. Il trouva rapidement une petite bouilloire en inox et s'empressa de la remplir avec sa propre gourde d'eau. L'appareil avait la particularité de pouvoir fonctionner sans être branché. Pendant ce temps, Bergins frottait énergiquement les bras et le visage de Shad pour le réchauffer.

Une fois l'eau devenue chaude, Dicey fit infuser quelques herbes dans sa gourde et la tendit au malheureux dont les mains tremblaient. Shad réussit à porter le liquide à ses lèvres sans en renverser une goutte et en but une gorgée conséquente.

Il expira de soulagement au fur et à mesure que la chaleur de la tisane circulait à travers ses membres. Les tremblements de ses mains s'atténuèrent et ses yeux reprirent leur teinte ébène.

Bergins tendit la main pour reprendre la gourde mais Shad la garda près de lui comme pour protéger un trésor. Son visage se détendit et il sourit.

— Merci les gars, s'exclama Shad avec sincérité, sans vous, je serais probablement mort de froid dans ce trou perdu.

Bergins fouilla dans son sac et trouva sa couverture de rechange qu'il passa autour des épaules du Zantry.

— C'est la première fois que je te vois faire ce genre de crise, dit le colosse, que t'arrivet-il ?

Le Zantry hésita un moment puis, voyant l'inquiétude sur le visage de ses camarades, expliqua.

— C'est assez compliqué. Il me faudrait un temps fou pour tout expliquer.

Dicey approcha son duvet du Zantry..

— Je suis de garde avec toi pour le reste de la nuit, j'ai tout mon temps.

Bergins, quant à lui, souhaitait réellement rester. On pouvait voir la curiosité le ronger mais sa lutte contre la fatigue était évidente et les cernes sous ses yeux se creusaient de plus en plus chaque heure. Il avait monté la garde sur le camp depuis la veille et il était épuisé. Non sans déception, l'Humain se dirigea vers son duvet. Il se coucha rapidement et ferma aussitôt les yeux. Après avoir suivi Bergins du regard, Dicey se tourna à nouveau vers Shad.

— Et donc ? Demanda-t-il.

Le Zantry fit craquer ses doigts, s'étira un bon coup et commença.

— Accroches-toi bien à ton slip, ça va aller très vite.

— Avec tout ce que vous m'avez fait ingurgiter ces derniers jours, dit Dicey en éclatant de rire, je doute que ça me fasse peur.

— Je suppose que tu as vu beaucoup de Zantrys dans mon genre, n'est-ce-pas ?

— Oui, répondit le pilote, qui ne voyait pas où Shad voulait en venir.

— Et bien... Ce n'est pas le seul genre de Zantry que l'on peut rencontrer, expliqua ce dernier.

Dicey resta un moment bouche-bée. Shad en profita pour prendre une grande inspiration et commença à narrer son histoire.

— Il était une fois, il y a fort fort longtemps, un peuple nommé Zantry, habitant de la planète Zantrax...

— Jusque là tout est normal, tu peux passer la partie évidente.

Shad fit un grand sourire ironique et continua.

— …Zantrax était très proche de son astre, ce qui rendait la surface de la planète très chaude, même la nuit. Jusqu'ici, aucun problème, les Zantrys finirent par s'habituer à la chaleur et leur corps suivit.

Vînt ensuite le moment où le peuple Zantry progressa tellement en terme de technologie qu'il fut capable de voyager dans l'espace.

Problème. La seule autre planète du système était extrêmement éloignée de l'astre, et donc froide et recouverte de glace. Qu'à cela ne tienne, les Zantrys y ont envoyé des éclaireurs surentraînés, des colons pour évaluer le terrain. Beaucoup sont morts durant cette période, de froid ou de faim pour la grande majorité, des milliers, voir peut-être des millions, les chiffres ne sont pas exactes là-dessus.

Toujours est-il que certains réussirent à survivre. Quelques Zantrys purent établir une colonie sur cette planète. Mais la différence de température et d'environnement par rapport à leur planète d'origine eut un effet sur leur corps. Ils finirent par s'habituer au froid et à rester sur la planète.

Ainsi naquirent ce que nous appelons les Zantrys des glaces.

— Les Zantrys des glaces ?!

Dicey s'était exprimé spontanément, il n'avait jamais entendu parler de cette espèce.

— Oui, répondit Shad, à partir de cette période-là, il se mit à exister deux espèces. Les Zantrys des glaces et les autres, sur la planète d'origine, qui furent baptiser les Zantrys des sables. Ces derniers sont ceux que vous côtoyez habituellement.

Bien que génétiquement similaire, les deux espèces ont une différence capitale : Les Zantrys des sables ont l'habitude de la chaleur et peuvent supporter des températures très élevées qui tueraient n'importe quel autre espèce mais ils supportent très mal le froid. A contrario, les Zantrys des glaces résistent aux températures les plus basses mais étouffent rapidement sous la chaleur.

C'est pour cela que peu de gens connaissent leur existence : La quasi-totalité d'entre eux restent sur des planètes éloignées et froides, comme Frist.

— Donc si je comprends bien, tu es un Zantry des sables ?

— Bien vu l'ami, fit Shad en levant le pouce en l'air, le froid nocturne d'ici est une torture pour moi. Je n'ai pas senti mes orteils de toute la nuit, j'ai bien cru que j'allais devoir m'en séparer.

Le Zantry afficha une mine triste en massant ses trois doigts de pieds boudinés à l'intérieur du duvet.

Dicey s'allongea, posa ses coudes dans le sable et fixa ses pieds qu'il avait enfoncé dans la dune. Il avait été fasciné par l'histoire de son ami.

— Ainsi, dit le pilote, il existe deux sortes de Zantrys.

— Exact, mais nous restons une seule et même espèce. Un peu comme vous les Humains.

Dicey releva la tête.

— C'est-à-dire ?

— Et bien, vous ne vous ressemblez pas tous. Vous avez différentes couleurs de peau. Vos cheveux ne sont pas tous pareils et vos yeux non plus. Mais ce ne sont que des détails mineurs, au final vous n'êtes qu'une seule et même espèce. C'est pareil pour nous. Malgré cette différence, liée à notre environnement, glace et sable ne forment qu'un.

— Oui, tu as raison.

Dicey tendit le cou pour observer d'un air pensif le ciel parsemé d'étoiles qui brillaient d'une lueur argentée. Il avait probablement visité une bonne partie de ces systèmes, mais leur nombre semblait infini. Shad leva lui la tête avant de déclarer solennellement.

— C'est pour ça que je suis ici.

Cette phrase ramena Dicey sur terre.

— De quoi ?

— C'est pour ça que je suis ici, répéta le Zantry.

— Ici ? Demanda le pilote, visiblement perdu.

— Avec vous, reprit Shad, dans cette mission. Cette planète, Frist, mon père s'y trouvait.

La révélation eut l'effet d'un coup de massue pour l'Humain. Le Zantry était habituellement très bavard, mais jamais encore il n'avait évoqué des éléments de sa vie privée. Cette nuit était pleine de confessions.

— Ton père était un Zantry des glaces ?

— Il en était devenu un, oui. Frist était une colonie de Zantry des glaces. Mon père travaillait dans l'administration et il a été muté là-bas peu de temps avant la catastrophe. Son départ dans le hangar de Saon, ses adieux...

— Attends ! le coupa Dicey, tu veux dire que ton père a survécu une fois sur Frist ?

— Évidemment, nous sommes sensibles à la température, mais ce n'est pas toujours mortel pour nous. Si c'était le cas, je ne serais pas là à te parler mais étalé par terre avec la langue qui pend dans le sable. Quelqu'un d'assez vigoureux et de bien équipé peut réussir à survivre. Mais son corps finira inévitablement par en être marqué et il deviendra un Zantry des glaces. Comme je te l'ai dis, ce n'est qu'une évolution due à l'environnement. Le corps des Zantrys peut réussir à s'adapter, mais si le changement est trop fréquent, ils n'y survivent pas. Mon père ne devait rester là-bas que quelques temps.

Lorsque j'ai appris pour la planète, j'étais déjà mercenaire, mais mon gang ne valait rien. Ils étaient tous plus vaniteux les uns que les autres. C'est là que j'ai entendu parler des Ombres Pourpres. Je me suis surpassé pour les rejoindre. Je savais que ce gang correspondrait à mes attentes et je ne fus pas déçu. Je ne regrette absolument pas ma décision.

L'Humain pouvait lire la détermination dans les yeux du Zantry. Ce dernier avait dû traverser bien des épreuves pour en arriver là, uniquement dans l'espoir d'avoir des réponses au sujet de son père. Au beau milieu d'un désert à souffrir des morsures du froid. Quelque part, Dicey se sentait désolé de n'avoir pas pu faire mieux au poste de pilotage et d'avoir échoué le groupe ici.

Des larmes argentées coulaient le long des joues de Shad, qui ressassaient des souvenirs douloureux. Il les essuya rapidement et se ressaisit.

— Voilà toute l'histoire. Essayons de terminer sur du positif. J'ai faim, pas toi ? Il reste des morceaux de viande dans le sac de Bergins.

— Tu penses que c'est raisonnable ?

— Allons, répondit Shad en prenant l'air d'un enfant qui chercherait à amadouer ses parents, j'ai beaucoup souffert cette nuit et il me faut reprendre des forces.

Dicey finit par céder et les deux compères s'offrirent un joyeux festin en secret. Le reste de la garde se passa sans mal, le duo discuta de tout et de rien. Le soleil commençait à se lever au loin lorsque Bergins et Denita se réveillèrent. La chaleur étouffante de la journée reprit rapidement la place de la fraîcheur de la nuit et Shad reprit des couleurs.

Le groupe progressa un peu plus vers l'est, profitant d'un temps aussi clément que la veille. Bergins forçait le groupe à s'arrêter à chaque fois que le soleil avait avancé d'un quart dans sa course céleste afin d'observer les environs en cas d'éventuelles tempêtes de sable.

A l'heure du déjeuner, le colosse pesta contre Dicey et Shad à cause de la disparition de ses morceaux de viande. Bien qu'aucun des deux n'avait vendu l'autre, l'Humain n'était pas dupe.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Marylou
" J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre." Nelson Mandela
83
12
5
1
Défi
Anonyme_for_you
Voici un exemple de lettre que j'aurai aime recevoir de la personne que j'aime...
2
3
2
1
Jake "Creed" Warren
Elle est belle. C'est une princesse dans son monde et foule de gens se pressent pour la servir.

Il est jeune et inexpérimenté. Il pénètre pour la première fois cet univers étrange.

Leur rencontre va bouleverser la vie de l'un d'entre eux à jamais mais lequel ?
4
2
22
9

Vous aimez lire SaltyKimchi ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0