Mai 68

Une minute de lecture

Pendant les événements de Mai 68, mon père et mes frères étaient à la maison, la France ne travaillait plus, il n’y avait pas d’école non plus. La France était en grève, d’abord les étudiants, puis les ouvriers et ensuite le pays tout entier. Leurs discussions étaient houleuses, des disputes à propos de la politique. Je ne comprenais rien à tout cela.

Si on allait en ville avec ma mère, on croisait parfois mes frères dans des manifestations politiques. On les appelait en hurlant et en gesticulant, mais ils nous snobaient un peu, ils ne voulaient pas des petites sœurs dans leurs jambes dans des moments aussi importants.

Ce que j’aimais surtout, c’était les slogans des manifestants. Mon préféré de tous, c’était « Pompidou – Pompe les sous ». Je le chantais à tue-tête, à longueur de journée. Ma mère me faisait taire, mais je reprenais mon slogan aussitôt.

Georges Pompidou était Premier Ministre de De Gaulle à cette époque. C’est après les événements de Mai 68 que Charles De Gaulle a démissionné de la Présidence de la République, et que Pompidou a été élu plus tard, Président de la République.

Aujourd’hui, je me demande bien ce que ma mère avait de si urgent à faire en ville, pour prendre le risque de se retrouver au milieu de manifestants avec trois gamines.

Annotations

Recommandations

Anne-Christine B.
En voici la preuve.
15
39
0
2
Défi
Loubi Tek

Un jour avec des amis nous avions vu une maison vraiment bizarre dans une forêt au loin lors d'une randonnée. Elle était grande et abandonner. Des fenêtres cassé, surement des squatteurs me dis-je. Alors nous avons décider d'y aller en pleinne nuit. Nous préparions du matériel pour cette exploration urbex car nous somme des grands adepte de découvrire des batiments inéxplorer ou peu entretenu. Le soir arrivait et nous étions sur les lieux. Lampe frontal, OK ! C'est plus rassurant d'être à plusieurs et nous somme cinq au total. Nous avions l'habitude de faire le tour de la propriété avant d'entrée.
Et la face à des ronces je vis déjà une sensation étrange comme si on voulait me dire un message. Je n'y préta pas d'attention particulière car j'étais bien entourer. J'ouvris la porte qui était fait de vieux bois, elle était déjà entre ouverte. Nous rentrons tous et d'un coup la porte se referma derrière nous. J'eu le souffle couper et je regarder mes amis avec stupeur. Que viens t'il d'arriver ? Dit-je d'une voix toute faiblarde. Un cris, dans la maison retentis... C'était à donner la chaire de poule. Puis complétement imobilisait par une paralysie foudrayante, nous étions tous sous l'emprise d'une tachicardie. Impossible de bouger, nous restions tous stoïque et très anxieux de ce que nous avions vécu. Et la sur les talkie walkie que j'avais pris, une onde sonore aigus sonner et nous entendions des pas provenir des marches d'escaliers. Puis une voix rauque et très grave disa: Vous n'en ressortirez pas indeme. Ce fut la seul chose que je me souvienne après c'était trou noir.
0
0
11
1
Annabelle Martel

Toute ma vie j'avais rêvé d'être une personne que je n'étais pas, d'être une personne qui aimait sa vie telle qu'elle était, sans vouloir qu'elle change, et pourtant j'avais tout pour être heureuse : une famille qui m'aimait, des amis géniaux, et surtout : un copain depuis 6 ans maintenant, mais ça ne me suffisait pas, j'en voulais toujours plus. 

Après tout, comment aurais je pu me contenter de ce que j'avais ? Étant donné que ma mère était tarée, qu'en plus de cela mon père était alcoolique avant d'aller en prison et que mon copain était à plus de 1000 km de moi ? Et oui, vous l'auvez compris : je détestait ma vie. Enfin, non, je l'apréciait. Je devais la supporter parce qu'elle était la mienne, mais je ne l'aimais pas.

Et aujourd'hui, elle est ce qui me manque le plus au monde.

Tout ce que je voulais, c'était simplement qu'elle soit plus différente, ou même totalement différente, mais pas qu'elle se transforme en une nouvelle vie, et qui plus est, en une nouvelle vie qui m'était totalement inconnue, et dont je ne connaissais absolument rien.

{ Si j'ai une vie totalement différente, ça signifie que je n'ai jamais eu pour mère celle que j'avais avant de faire ce voeux, ce qui signifie qu'elle a été mutée, mais sans moi vu que je n'ai jamais été sa fille, ce qui signifie que je n'ai jamais quitté New York, et donc je n'ai jamais quitté Barry }.

Vous comprendrez bien assez vite pourquoi cette conclusion a envahit mon esprit. 

Bref, je sais, vous allez vous demander à quoi je ressemble, ça va être vite résumé. Je m'appelle Peyton, je fais 1m68, 51 kg, cheveux rouges jusqu'aux fesses, yeux verts et fais du 95C. 
Autre petite parenthèse. Avant que vous ne disiez quoi que ce soit sur mon prénom, il est mixte, donc utilisé également pour les filles, même si je conçoit qu il ce n'est pas courant, je sais quand même de quoi je parle puisque c'est moi.
Cependant, à moins d'avoir des organes sexuels opposés à ceux que j'ai maintenant, je ne me trompe guère.

Ah oui : petit détail mais qui a néanmoins son importance : je suis un vampire. J'ai été transformée il y a trois ans après que mon coeur ait cessé de battre à cause d'un accident de voiture.  
Vous devez vous demander comment j'ai été transformée en un monstre sanguinaire ? Comme par magie ? Peut être. Néanmoins, la vérité est que je n'en sais rien, mais je compte bien continuer d'élucider ce mystère.

Si je vous raconte mon histoire aujourd'hui, c'est parce que ma vie a été bouleversée par un stupide voeux que je n'aurai jamais dû faire. Mais après tout, comment est ce que j'aurais pu savoir qu'il allait se réaliser ? Parce qu'au final, c'est le principe propre des voeux, pas vrai ? Souhaiter quelque chose en sachant pertinemment que cela ne va pas se réaliser. C'est ce que je croyais. Jusqu'à aujourd'hui. 

Je fais donc le choix de tout vous raconter depuis le debut, c'est une histoire très longue et très compliquée, donc accrochez vous bien, et préparez la dose de pop corn et de sodas. 

0
2
0
2

Vous aimez lire Marie Saba ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0