La Forêt des Pas Perdus

3 minutes de lecture

Warren ne comprit pas tout de suite où il se trouvait. Quelques instants auparavant, il faisait jour et une elfe en toge blanche le tenait prisonnier de ses griffes magiques. Désormais, la nuit l'enveloppait et Hazu vomissait des paroles affolées incompréhensibles.

« Mais par l'Eternelle, qu'est-ce qu'il se passe avec toi ? »

Le jeune elfe se tenait si proche de son visage, qu'il sentait la douce chaleur de son souffle.

Etait-ce un rêve ?

Warren secoua la tête afin de chasser les derniers troubles qui lui bloquaient l'esprit.

« Du calme, Hazu. Du calme.

- Du calme ? Mais tu te moques de moi, j'espère ? Monsieur fait une crise de somnambulisme magique, s'amuse à pénétrer dans une des forêts les plus dangereuse de l'île et Monsieur veut que je reste calme ? Excuse-moi, ô Maître tout puissant, mais je ne suis pas spécialement pressé de rencontrer l'Eternelle, moi. »

Somnambulisme magique ?

Ainsi avait-il été envoûté. Sa mémoire flanchait comme à chaque fois que son esprit était soumis à une magie trop intense. Il respira une grande goulée d'air et agrippa la nuque de son compagnon.

« Ecoute, Hazu. On va sortir de cette forêt, on n'a pas pu aller bien loin. Ensuite, tu me raconteras ce qu'il s'est passé.

- Nan mais je rêve... Eh oh, tu as de la bouillie à la place du cerveau ? La Forêt des Pas Perdus ne porte pas ce nom poétique parce que le Grand Prêtre aime y faire ses petites balades dominicales ! On est perdu ! On est perdu et on va crever ici... Dire que je n'ai même pas pu revoir Nyla... Je te déteste ! Je te déteste, toi et tes grands airs ! J'aurais dû te tuer !

- Oui, tu aurais dû, mais tu es sacrément nul donc le débat est clos. Maintenant, tu vas me faire le plaisir d'arrêter de chouiner et me dire ce que tu sais sur cette forêt, parce que, aussi surprenant que cela puisse paraître, je suis pas un expert géographe ! »

Hazu souffla d'exaspération.

« Très bien, Maître. La Forêt des Pas Perdus est protégée par un cercle de Runes très ancien. Il paraît qu'il est gravé à même la roche des Crocs de pierre, la chaîne de montagne au coeur du bois. Dans une des grottes de la Canine Sanglante, le plus haut sommet, il y a une rune appelée la Rune Première. En plus d'enchanter la forêt, elle serait celle qui a permis aux hommes d'apprivoiser la Magie. Les Anciens ont construit un des Quatre Piliers ici, afin de profiter du réseaux magique souterrain. Et ...

- A quoi ressemble ce Pillier ? coupa soudainement Warren.

- Ma foi, je n'en ai aucune idée. Je ne connais que son nom : le Temple des étoiles rouges. »

Warren frémit. Dans son rêve, il y avait une fresque en arrière-plan : une constellation formée de petits astres vermeil. Cela ne pouvait pas être une coincidence ! Il en fit mention à Hazu, qui écarquilla les yeux de surprise.

« Warren, Maître, je crois que l'Ancien du temple t'as appelé. »

Le mercenaire s'apprêtait à répondre lorsqu'un craquement de bois les fit sursauter. Hazu se retourna juste à temps pour voir une ombre gigantesque leur sauter dessus. Tenant toujours sa dague à la main, il la brandit dans un réflexe d'une surprenante rapidité, et la lame vint de figer dans le torse de la bête. L'elfe abatti son bras vers le sol pour entailler les chairs et dès qu'il senti la chaleur du sang sur sa peau, il lâcha l'arme.

« Que l'Eternelle me vienne en aide, qu'est-ce que je viens de tuer ? Pourquoi tu n'arrives jamais à faire de la magie quand on en a besoin, toi, hein ? »

Warren sortit le Tout et le serra dans son poing jusqu'à s'entailler la paume. Dès que son sang noir coula sur l'objet, celui-ci s'alluma.

« Un Mariok ! »

La scène qui s'offrait à leurs yeux était répugnante. Une créature de la taille d'un gros canidé gisait dans une flaque visqueuse de couleur verte. Le museau de la bête possédait de nombreuses petites tentacules qui frétillaient encore et l'animal était recouvert d'un exosquelette noir. La plaie béante sur son torse laissait entrevoir des viscères tranchées et l'odeur en était révulsante. La dague de Hazu se trouvait encore figée dans les muscles de la créature.

« Un Mariok ! Personne va me croire si je dis que j'ai tué un Mariok ! »

L'elfe sauta dans les bras de Warren, content de son exploit mais surtout soulagé d'être toujours en vie. Le mercenaire ne refusa pas l'étreinte.

« Hazu, on ne peut pas rester ici. Il faut qu'on sorte de cette forêt. »

Le Kiro cessa de sourire.

« Replonge le Tout dans la rivière, il nous guidera. »

Les deux compagnons cherchèrent alors la berge qui aurait dû se trouver proche d'eux, mais la Danseuse avait disparu.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Calie
Alana Morbier d'origine bretonne est une jeune trentenaire qui vit à Paris où elle travaille avec son frère jumeau Jeck, ensemble ils ont créé leur entreprise. Elle vit une vie banale jusqu’à ce que son frère décide de présenter sa petite amie Anna Bauer à leurs parents. C’est la nuit de leur arrivée que leurs vies vont basculer après le kidnapping de ceux qui leur sont chers. Ils apprendront alors, qu’ils ne sont pas de simples humains, mais qu’ils portent en eux une part de l’âme des dieux de la mythologie nordique. Ils devront non seulement délivrer les personnes qu’ils aiment des monstres qui les ont enlevés, mais également déjouer leur plan machiavélique, afin de sauver leur monde du destin funeste qu’ils lui réservent…
814
1954
1695
1059
Luinilia
Violette est une jeune adolescente de 15ans. Elle vient d'entrer au lycée et ne sait pas ce qui l'y attend. Elle est discrète mais heureuse jusqu'à rencontrer le monstre qui viendrait la détruire.
Violette. C'est l'histoire d'une jeune fille mais aussi de nombreuses autres filles qui souffrent aujourd'hui.
Violette, c'est moi. C'est toi. C'est nous.
Violette s'est relevée, elle s'est battue pour vivre, pour être heureuse.
Violette s'est défendue et a gagné la bataille non pas sans chutes.
48
22
66
90
Jonathan.H
Dalkia est une nation paisible et prospère d'Utopia. Ou du moins c'était le cas avant que l'une des plus grandes puissances utopienne ne décide de l'envahir pour des raisons inconnues sans qu'aucune autre nation n'y trouve quelque chose à redire, par peur d'entrer une nouvelle fois en guerre contre le Efdéème. L'espoir de Dalkia se retrouve donc entre les mains de la Résistance qui lutte sans relâche pour la liberté.
52
65
584
251

Vous aimez lire Claire Zuc ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0