Un blanc

2 minutes de lecture

Un blanc s'installe dans la chambre, Romain comme Philippe me regardent comme un demeuré. Je suis bien motivé et j'ai vraiment envie de l'aider à remonter la pente.

- Moi : Je ne veux pas te forcer mais j’aimerai qu’on fasse un petit tour même pas très loin.

- Romain : Je pense que c’est une très bonne idée.

- Moi voyant Philippe hésitant : On peut commencer par juste franchir la porte….

Romain sourit en me regardant lui aussi a bien vu que Philippe n’est pas rassuré, on essaye tant bien que mal de le sortir de son état de torpeur. Je constate qu’il est effrayé à la simple idée de sortir de chez lui.. Romain m’avait prévenu, mais c’est effectivement impressionnant.

Romain et moi proposons à Philippe de descendre au moins sur le palier de la porte, il finit par accepter. Une fois en bas on lui lance un le défi de passer la porte il accepte pour le défi lui même plus que pour toute autre raison. Nous voilà dehors avec un soleil radieux.

- Romain : Philippe, j’ai bien envie de profiter de ce beau temps moi.

- Moi : J’avoue que moi aussi.

- Philippe un peu hésitant : J’avoue que le temps s’y prête bien mais je sais pas ….

- Moi : Tous les trois on risque rien tu sais.

- Romain : C’est vrai Pierre tu as raison.

- Philippe : Mouai….

La mère de Philippe sort à ce moment.

- Maman Philippe : Ils ont raison Philippe tu devrai en profiter, vous pourriez allez faire un tour au parc. Il y a toujours beaucoup de monde la bas, vous ne craignez vraiment rien. Au pire je vous y accompagne.

- Philippe : J’ai ….

Philippe se renferme comme une huître, la mère de Philippe lui chuchote quelque chose à l’oreille et lui caresse le dos. Puis après quelques instants elle rentre à nouveau. Philippe finit par ressortir de son mutisme il a les yeux un peu humides mais il y a quelque chose qui a changé dans son regard.

- Philippe : J’y gagne quoi si on y va ?

- Moi montant le ton: Comment ca ? C’est pour ton bien, tu le sais non ? Tu va quand même pas resté cloitré chez toi le reste de ta vie….

- Philippe : Je …..

- Moi le coupant : Tu crois pas que Lucie ne voudrait pas que tu te bouge, que tu la pleure sans cesse. Je suis sûr qu’elle voudrait que tu aille de l’avant, je pense qu’elle serait là elle te dirait la même chose !

- Philippe : Tu as peut-être raison.

- Romain : C’est sûr, sinon je vais t’inscrire au monastère moi ….

On pouffe de rire Philippe et moi, J’avoue que Romain n’a pas tort non plus. On essaye de trouver des arguments qui vont le faire réagir, mais c’est très compliqué. Il semble moyennement réceptif, il comprend l'intérêt pour lui mais il a l’air effrayé. Romain m’avait un peu prévenu mais je ne lâche pas l’affaire.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

LuizEsc
À Monade, voir le ciel est un privilège qui se mérite. Les classes souterraines suent sang et eau pour un rayon de soleil. Il existe pourtant un moyen d’accélérer le processus : se vouer corps et âme à l’Entelechia. Mais ceux qui s’y risquent n’en gardent aucun souvenir.

Hélios, jeune acteur parvenu, brûle les planches dans sa dernière pièce. Son talent résonne jusqu’aux Nuages et conquiert même cette Aile, Kosan Manqa. À moins que son attention ne cache d’autres raisons moins honorables.
243
219
500
232
Sombre d'Ombre
Tu me manques. Toujours, sans cesse, désespérément.
Entre deux cours de rééducation, je pense à toi. Entre deux sourires, je pense à toi. Au détour d'un couloir, au croisement d'une ruelle, c'est toi que je crois voir. Mais tu n'es pas là. Tu ne l'es plus. Et il ne me reste que mes larmes pour te pleurer. Que mes larmes pour te regretter.
J'ai parfois envie de te détester. Tu m'avais promis ! Promis que nous nous reverrions tous les soirs à ce fameux café. Mais tu n'es plus là et pourtant, j'honore toujours cette promesse.
Et je t'attends. Je veux que tu reviennes. Entre deux lettres que tu ne liras jamais, entre deux sanglots qui me brûlent la poitrine, je me remémore les mots que je n'ai jamais osé te dire.
"Je t'aime".
60
133
32
24
Xenos Walker
Destins Croisés ? Un titre bien étrange non ? Dans cette histoire vous allez découvrir la vie d'un groupe de lycéen qui vont découvrir petit à petit qui ils sont vraiment, qui vont suivre et découvrir leurs destins.

Nous allons à travers cette histoire et les différents point de vue de Zach et Allan découvrir les mêmes facettes de certains événements et découvrir les destins de tous ces personnages qui se sont croisés durant une année qui changera à jamais leurs vie sur tous les point de vue.
987
241
553
495

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0