Comme avant

2 minutes de lecture

Amandine et moi marchons main dans la main et rejoignons la piscine rapidement. Nous sommes tous les deux dans le vestiaire avant de nous dénuder, nous nous embrassons profondément et nous nous faisons également quelques tendres caresses.

A peine le temps de décoller mes lèvres des siennes que je déboutonne mon pantalon.

- Amandine souriant : Ca y'est tu les vraiment devenu.

- Moi cherchant de quoi elle me parle : Devenu quoi ?

- Amandine : Exhibitionniste.

J'éclate de rire, je reconnais volontiers que je ne suis plus gêné par la situation de me retrouver nu devant ma chérie. Je ne voit plus les choses comme avant.

- Moi : C'est toi qui m'a transformé.

- Amandine : Tu n’a pas eu tellement besoin de mon aide.

- Moi souriant : Si tu le dit. Il n'empêche que tu les plus que moi.

- Amandine : En effet.

- Moi : D'ailleurs j'ai eu peur que tu invité mes amis à se baigner chez toi nus.

- Amandine : Oui j'ai vu. Mais autant je leur aurait invités volontiers mais jamais je ne me serait baignée nue devant eux.

- Moi : Heureusement ! J'avais pas envie de me baigner nu avec eux non plus.

- Amandine : Je comprend c'est gênant pour toi qu'il te voit nu ou c'est plutôt les voir eux ?

- Moi : Euh je ne sais pas trop. Je pense qu'il y a un peu des deux.

- Amandine : D’accord.

Durant la discussion nous nous sommes dénuder il ne reste plus que sa culotte à Amandine. De mon côté je plie toutes mes affaires. Cette fois ci je suis au repos pas d'érection gênante. Après tout nous avons prévu une activité calme et paisible.

Malgré cela j'ai la certitude que le moindre baiser ou la moindre caresse ferai monter directement la tension. Ducoup je sors du vestiaire et rejoint la piscine.

J'ouvre la porte donnant sur la piscine je franchis la porte. A peine la porte refermée je me retourne et je croise le regard d'une jeune fille. Elle est tétanisée et le regard figé dans ma direction. Elle cache sa nudité et par réflexe je cache également mon sexe même si il est évident qu'elle a eu le temps de le voir. Je rougis un peu de honte.

Amandine franchi la porte à son tour mais réalise la situation quasi immédiatement,

- Amandine : Jade qu'est ce que tu fiche ici ?

- Moi : Jade ?

- Amandine : Oui Pierre c'est Jade ma petite sœur.

- Jade : Salut Pierre, salut sœurette. Ba je me baignait en fait.

- Moi : Tu as tellement grandi que je ne t'ai pas reconnu.

- Jade : Toi aussi tu as changé.

- Amandine : Mais dit donc tu devrais pas être chez papi et mamie ?

- Jade : On est rentrés hier soir avec Océane car papi à eu un petit accident mais je te rassure rien de vraiment grave.

- Amandine : D'accord, pas de soucis. Ducoup on va aller se faire un jacuzzi. Enfin si tu veux bien Pierre.

- Pierre : Pourquoi pas oui.

- Jade : Comme vous voulez. Sinon je vais pas trop tarder à rentrer.

- Amandine : Te sens pas obligé de partir.

- Jade : C'est pas ça t'en fais pas.

- Moi : En tout cas je suis navré que tu m'est vu nu.

- Jade : Bah écoute c'est pas trop grave. J'ai pas eu trop le temps de regarder.

- Moi un peu gêné : D'accord.

- Jade passant à côté de nous : Bon je vous laisse la place.

- Amandine : À plus.

- Moi : Salut !

- Jade : Tchao.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

LuizEsc
À Monade, voir le ciel est un privilège qui se mérite. Les classes souterraines suent sang et eau pour un rayon de soleil. Il existe pourtant un moyen d’accélérer le processus : se vouer corps et âme à l’Entelechia. Mais ceux qui s’y risquent n’en gardent aucun souvenir.

Hélios, jeune acteur parvenu, brûle les planches dans sa dernière pièce. Son talent résonne jusqu’aux Nuages et conquiert même cette Aile, Kosan Manqa. À moins que son attention ne cache d’autres raisons moins honorables.
243
219
500
232
Sombre d'Ombre
Tu me manques. Toujours, sans cesse, désespérément.
Entre deux cours de rééducation, je pense à toi. Entre deux sourires, je pense à toi. Au détour d'un couloir, au croisement d'une ruelle, c'est toi que je crois voir. Mais tu n'es pas là. Tu ne l'es plus. Et il ne me reste que mes larmes pour te pleurer. Que mes larmes pour te regretter.
J'ai parfois envie de te détester. Tu m'avais promis ! Promis que nous nous reverrions tous les soirs à ce fameux café. Mais tu n'es plus là et pourtant, j'honore toujours cette promesse.
Et je t'attends. Je veux que tu reviennes. Entre deux lettres que tu ne liras jamais, entre deux sanglots qui me brûlent la poitrine, je me remémore les mots que je n'ai jamais osé te dire.
"Je t'aime".
60
133
32
24
Xenos Walker
Destins Croisés ? Un titre bien étrange non ? Dans cette histoire vous allez découvrir la vie d'un groupe de lycéen qui vont découvrir petit à petit qui ils sont vraiment, qui vont suivre et découvrir leurs destins.

Nous allons à travers cette histoire et les différents point de vue de Zach et Allan découvrir les mêmes facettes de certains événements et découvrir les destins de tous ces personnages qui se sont croisés durant une année qui changera à jamais leurs vie sur tous les point de vue.
987
241
553
495

Vous aimez lire Rayvaxx ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0