Aerouant

6 minutes de lecture

« Haria va me tuer quand elle saura que je suis resté, dit Guidomex à son ami, le sourire masquant péniblement sa voix teinté d’appréhension.

— Tous les deux dans la même galère, lui répondit Ashron en riant. Elles ne nous louperont pas. »

Ricochant sur chacune des façades d’immeuble d’Issyia Miel Ran, le rire des Eraiens provoqua agacement chez les dix Axems leur faisant face. A travers leurs profonds yeux bleus, la haine qu’éprouvaient ces derniers atteignit le regard azurée des deux amis.

L’instant d’après, ce bleu nuit s’éclaira pour annihiler tout iris et sclérotique, laissant ainsi les errances du cycle apparaitre aux dix Executors Primas de la Communauté de Skyva. A l’unissons, les deux épées de Valros sortirent de leurs fourreaux, la grande hache d’Eragor virevolta au-dessus de lui, la lame d’acier de Maragor ébranla la terre, les griffes d’Ismaia recherchèrent la chair, le sceptre hudien d’Iluna frappa le sol tout comme celui d’Helmior, la grande lance de Gimor se posa sur ses épaules, l’épée d’acier de Paiana fendit le sol, la lance de Dilius quitta son dos, tandis que Relemos recula, sans arme.

Le cycle de Rae se perturba entre les deux groupes d’adversaires. Tant de Via concentrée au même endroit le chamboulait, perturbant sa compensation des désastres du Chaos en formation. Mais il supportait et continuait à former toute chose, laissant ainsi à Ashron et Guidomex la possibilité de l’exploiter. Le premier avait enveloppé ses membres de hud gelée, tandis que l’autre laissait les éclairs hudiques le recouvrir.

Eragor et Gimor bougèrent les premiers vers les deux guerriers. Ashron engagea l’Executor armé de sa hache, tandis que Guidomex écrasa un coup foudroyant sur la lance de Gimor. En un instant, imperceptible pour le non initié à la vision du cycle, Valros, Maragor, Helmior et Iluna épaulèrent Eragor tandis que Paiana, Dilius, Ismaia et Relemos assistèrent Gimor.

« Ils sont devenus forts, très forts ! dit Ashron à Guidomex en se positionnant dans son dos.

— Va nous falloir élever le niveau ! »

En guise d’approbation, Ashron frappa Eragor, Valros et Maragor avec ses membres gelés, augmentant vitesse et force jusqu’à les faire reculer. En soutient, Helmior et Iluna incantaient la destruction sur l’Eraien, usant d’Atomium et d’Explosion pour l’agresser. Ashron usa d’Ultima pour se protéger, détruisant les premiers immeubles aux abords du champ de bataille.

Non loin, enchainant chaque coup les uns à la suite des autres, Guidomex frappait Gimor, Dilius, Paiana et Ismaia avec ses poings et ses pieds, avec un impact électrisant qui fit vaciller les Axems. En retrait des confrontations, Relemos lançait ses quelques huds de destruction, incapable d’invoquer.

Tout en gardant un œil sur son ami, l’ancien Executor Prima s’élança sur un immeuble pour passer de l’un à l’autre, usant des flux du cycle pour réaliser des déplacements quasi-instantanés. Un œil non exercé ne verrait qu’apparition et disparition, sans percevoir ses pieds touchant sol et ses mouvements pour s’élancer. D’immeuble en immeuble, il échappait à ses poursuivants, cherchant Guidomex que ses yeux perçant ne voyaient maintenant plus. Soudain, plusieurs explosions soufflant deux immeubles lui indiquèrent sa position.

Tout à coup, L’Eraien stoppa sa fuite, se retourna, et fonça sur Eragor qui le suivait. D’un geste rapide, Ragnarok dévora la hache de l’Axem, le poussant à esquiver l’arme carnassière sur le côté. D’une dextérité digne d’un voyant du cycle, Iluna matérialisa deux ardentes haches hudiques pour l’Axem. L’Executor s’en saisis pour reprendre le combat avec Ashron.

Derrière les gravats d’immeubles s’amoncelant, Guidomex usait de hud de destruction pour tenir ses ennemis à distance. Ses électriques membres ayant perdu en efficacité, ses driaxes allaient prendre le relais. Paiana et Dilius s’élancèrent sur lui et l’Eraien débuta la confrontation, chaque driaxes hurlant sa faim à chaque choc de métal.

Soudain, la lance de Gimor apparu à gauche de la tête de l’Eraien qui usa d’un déplacement instantané pour éviter l’attaque. Les flux du cycle limpides à ses yeux, l’Executor le suivit et frappa Guidomex d’un coup circulaire. Ce dernier fut projeté et sa chute s’arrêta contre un immeuble dont le mur s’affaissa sous le choc.

Toujours face à Eragor, Ashron évitait chaque attaque, tout en utilisant Ragnarok pour contrer les assauts de Valros et de Maragor. Iluna et Helmior incantaient leurs huds de destruction, inlassablement, pour perturber les mouvements de l’ancien Executor Prima. Tenir tête à ces cinq féroces adversaires commençait à user l’Eraien. La fatigue ralentissait ses coups et esquives, et la force de ses assauts n’ébranlaient plus autant les Axems. Tout en inversant ses attaques pour maintenant reculer, Ashron laissa le doute se répandre dans son esprit. L’orgueil lui avait-il fait croire que lui et Guidomex étaient en mesure de vaincre la Communauté ?

Soudain, dix électriques colonnes illuminèrent le ciel, foudroyant les immeubles en débris dans un vorace orage fulgurant. Surplombant maintenant le champ de bataille, les gueules de dragons terminant les statues mouvantes de foudre interrompirent le combat d’Ashron. Ce dernier fixait d’un œil admiratif Aerouantfoeltr, la manifestation électrique de l’ultime hud, prête à séparer chaque atome de ses ennemis.

« Ashron ! Maintenant ! hurla Guidomex à son amis, tout en dégageant les décombres l’entourant. »

Les dix dragons glacés répondirent à l’appel d’Aerouantskorn en gelant le champ de bataille, puis s’en allèrent se mêler aux crépitements des autres. Face eux, les Axems s’étaient regroupés, les flux perturbés du cycle les ayant aguillé sur l’issue de l’attaque.

Soudain, dans un ballet crépitant de cristal et de flocons électrisant, les mains d’Ashron ordonnèrent les premières attaques, suivies dans leur mouvement par celles de Guidomex. Les vingt dragons entremêlés se répandirent, enveloppant le centre d’Issyia Miel Ran, puis traquèrent les Axems. L’implacable science des nombres s’appliqua et les Executors firent face à deux ennemis carnassiers chacun. D’une vitesse défiant la leur, chacun dû s’en remettre à sa dextérité martiale pour donner une chance à sa survie.

Avec leurs précisions habituelles, les épées de Valros occire un premier dragon glacés dans un échanges gracieux. Mais elles ne purent rien face au fourvoyant qui frappa ce dernier dans le dos, carbonisant instantanément son corps.

A côtés, le mur de feu invoqué par Helmior la protégea jusqu’à qu’une bête gelée ne le disperse, et que la deuxième ne la foudroie dans un tourbillon d’éclairs mortels.

Zigzaguant dans les décombres, Eragor courait pour échapper à la traque mais stoppa face à une bête électrique. Derrière, la gelée s’élança et une de ses incandescentes hache la sectionna en deux, sans que l’autre ne puisse arrêter la crépitante.

Cherchant un abri, Paiana s’essoufflait à éviter un dragon qui la coursait. Focalisé sur son prédateur, elle ne put voir l’autre qui lui gela d’abord un membre, pour ensuite lui sectionner, laissant ainsi le foudroyant disposer de son corps immobilisé.

Derrière elle, Maragor esquivait le dernier dragon à ses trousses, sa lame d’acier ayant sectionné celui d’Ashron. Sa satisfaction lui enserrait l’être, heureux d’avoir tué un de ses dragons, au point de l’aveugler à l’approche de celui de Guidomex qui lui arracha la gorge et la moitié du visage.

Préférant l’union, Ismaia et Iluna s’étaient regroupées pour faire pleuvoir leur hud de feu sur les dragons d’Ashron. Mais aucune de leur incantations n’atteignent les bêtes dont la vitesse usait du cycle lui-même pour surpasser les Executors. Dans leur dos, comme émergeant du Chaos lui-même, un électrique dragon s’élança pour les faucher dans leurs vains efforts.

Pensant rivaliser à deux, Dilius avait rejoint Gimor et cherchaient la faille. Mais jamais celle-ci ne se forma à leurs yeux visualisant le cycle, dix dragons de glace et de foudre les ayant rapidement enveloppé dans un maelstrom crépitant et cristallins.

Toujours en retrait, ses invocations manquant inlassablement à ses appels, Relemos regardait les dragons détruire la Communauté de Skyva. Emerveillé par le spectacle, ses yeux laissèrent échapper une larme d’admiration, puis se révulsèrent lorsque Guidomex laissa sa lame séparer sa tête de son corps.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire lockeff ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0