Ervilia

6 minutes de lecture

Le genou à terre, épuisé par cette ultime confrontation, Ashron fixait les dix corps gisant dans les décombres. Son regard parcourait ces corps parsemés d’écailles sombres et bleus, reflétant les projections de Via qui se déformait sous l’action des collecteurs au loin.

« Ca va aller ? demanda Guidomex.

— Fatigué, répondit Ashron en regardant le portail vers Era, nous devons nous rendre au niveau des collecteurs. Tout n’est pas finit »

Au loin, les deux colonnes luisantes de Via continuaient à se nourrir du cycle de Rae. Les deux Eraiens s’élancèrent vers eux pour y mettre fin et faire cesser les maelstrom de Chaos qui se formaient dans tout Issyia Miel Ran.

Soudain, les yeux d’Ashron décelèrent des silhouettes qui se matérialisaient devant eux. Telle une incantation hudique, des Axems naquirent pour leur barrer la route.

« Impossible… murmura l’Eraien. Comment ?

— Jamais vous ne pourrez nous vaincre, répondit Eragor fier de provoquer stupeur chez son ennemi.

— Changeons de stratégie, ils ne sont pas notre objectif »

Guidomex approuva du regard, et tous deux se séparèrent pour disperser les forces ennemies reconstituées. Chaque Executor Prima prit un Eraien en chasse, transformant les ruines d’Issyia en théâtre de braconnage. Relégués au rang de proie, les Eraiens masquèrent leur pas et leur bruit pour se dissimuler dans les feuillages de bétons, surplombés par les arbres de métal et de verres.


« Où est-il? S’agaça Gimor peu habitué à la traque

— Devant nous, je suis sûr qu’il est entré dans cet immeuble, répondit Dilius en cherchant Guidomex du regard.

— Séparons-nous, conseilla Helmior. »

A l’intérieur, dans un calme trompeur et sombre, Guidomex attendait en scrutant ses ennemis. Gimor et Dilius avançaient à pas prudent, à découvert, et les yeux à la recherche de leur proie. Chaque recoin fut fouillé, scruté et parcouru mais l’Eraien restait introuvable.

Lentement, Guidomex se faufila dans la pièce qui faisait l’objet de l’inspection, puis se cacha derrière un poteau encore indemne pour attendre le bon moment. L’instant d’après, l’Eraien appela d’un écho abyssal Atomnium pour former la ténébreuse sphère hudique. Entre ses mains, elle attendait la Via de ses ennemis, prête à la dévorer jusqu’à l’extinction. Il la laissa aller à son envie.

Les deux Executors Prima perçurent difficilement la sphère s’approcher dans la pénombre, et lorsque Guidomex l’accompagna d’Aerouantfoeltr, leurs yeux admirent l’enchevêtrement des dragons de Via couplée à la force abyssal d’Atomnium. Dans le fracas provoqué par son attaque combiné, Guidomex s’élança vers un mur, laissa un dragon le détruire, et sauta hors de l’immeuble qui s’effondrait.


« Ashron, cesse de te cacher. Tu sais bien que nous te trouverons, dit calmement Valros.

— Viens nous affronter ! Lâche ! s’énerva Eragor.

— Traître à la Communauté ! Les affronts envers MaSeigneure doivent être punis ! ajouta Iluna »

Dans la pénombre d’une bâtisse affaissée, Ashron scrutait les trois bruyants Axems s’approchant de sa position. Leur visage déterminé se reflétaient aux rayons du dernier Solar se couchant. Rapidement, la pénombre envahit la capitale de Raylia, masquant les émotions qui transparaissaient depuis ses ennemis.

Puis il se décida.

« Vous me voulez ? Alors venez me chercher, provoqua-t-il en se découvrant.

— Ashron ! hurla Eragor en le voyant. Seul ton corps mutilé arrivera à apaiser ma colère ! »

Puis il s’élança, exactement comme Ashron l’espérait. Ses deux haches fermement ancrés dans ses mains écaillées, l’executor lança sa première attaque pour feindre le vent. A ses côtés, Ashron apparut et écrasa Ragnarok contre une autre lame d’acier, puis lança un coup de pied circulaire pour projeter son ennemi. L’instant d’après, un mur gelée de Via se forma pour séparer son adversaire de ses deux compagnons.

« Soyez patient, votre tour viendra, lança-t-il en jetant un regard en arrière »

Puis il se concentra sur Eragor se relevant et se jeta sur lui. Ses deux ardentes armes hudique brandis devant lui, l’Axem contra les premières attaques. Mais la différence martiale était criante, et ce dernier commença à ressentir les stigmates d’attaques qui touchaient leur cible.

Des projections bleues vinrent souiller le sol, au point de recouvrir l’espace occupé par les deux combattants. Les deux genoux au sol, Eragor fixait le visage de celui qu’il n’avait jamais réussi à vaincre. Sans lui laisser le temps d’articule mot, Ashron enfonça Ragnarok dans le torse par le haut, et transperça tout son corps, provoquant un intarissable flot cyan.

Soudain, une déflagration vint perturber la nouvelle confrontation à venir entre l’Eraien et les deux Executors Prima restant d’Aliard. Au loin, un immeuble s’affaissa après avoir laissé Aerouantfoeltr s’en extirper.

« Nous n’abandonnerons pas, dit Ashron en regardant Guidomex émerger des décombres. »

Valros jeta un regard en arrière pour voir l’Eraien et ses dragons électriques se diriger vers eux. A ses côtés, Iluna déchaina ses huds sur Ashron, sans succès. Ce dernier avait déjà atteint l’Axem et se confronta à Valros qui s’était interposé.

Sur une colline formée de décombres, Maragor et Ismaia regardait le duel. Leur corps peinait encore à se mouvoir, la Via de Rae n’étant pas encore totalement absorbée. Soudain, leurs yeux décrivirent le cycle devant eux, indiquant qu’il pouvait prendre part au combat.

L’instant d’après, les deux Axems avaient rejoint Valros et ajoutèrent leurs attaques à ce dernier. L’ancien Executor Prima dû reculer, jusqu’à être rejoins par Guidomex qui usa de ses driaxes pour éviter la défaite d’Ashron.

A mesure que la confrontation s’éternisait, que la fatigue endolorissait leurs membres et que les stigmates n’écorchaient leur chair, Guidomex et Ashron virent l’impensable pour un être Ervillien. Emergeant du néant d’un maelstrom de Chaos, Gimor et Dilius dégainèrent leurs armes et s’élancèrent vers eux.

« Nous vous avions vaincus. Comment est-ce possible?! s’étonna Guidomex.

— L’immortalité Ervilienne est à notre portée. Le salut des Eraiens ne viendra que dans la soumission ! lui répondit Maragor »

Mais Ashron ignora les palabres de leurs ennemis et suivis les flux du cycle de Rae pour comprendre. Depuis les corps de chaque Axems, un imperceptible filament de Via se connectait aux collecteurs situés au loin.

« Ils utilisent les collecteurs ! La Via collectée leur permet de reformer leur corps dans l’Ervilia. »

Le regard déterminé, Guidomex fixa les immenses colonnes azurée surplombant Issyia, pour voir l’écoulement de Via en un flux maitrisé se jetant sur leurs ennemis.

« On ne peut pas les tuer. Ce combat est une perte de temps.

— Voyons voir combien de fois nous pouvons les tuer, ironisa Guidomex. Ashron ! »

Un grondement s’éleva depuis le sol, rejoins par des échos de craquements provenant du ciel vierge de Solar. Les Executors Primas stoppèrent toute attaque pour se replier. Devant eux, une tornade d’éclairs se forma pour relier la terre à l’éden, accompagné de cristallins flocons gelant le champ de bataille. Encore une fois, Aerouantskorn et Aerouantfoeltr se matérialisèrent pour s’entremêler, réclamant la chair Axem.

A l’origine d’incantation distinctes, les deux huds se rapprochèrent au point de fusionner leurs sources, formant des électriques dragons gelés, balayant le moindre atome se présentant à eux. L’instant d’après, dans un mouvement désespéré mais coordonné, Ashron et Guidomex élancèrent leurs huds.

La fuite comme seule option, les Executor Prima usèrent de leur dextérité et vitesse pour échapper à l’assaut, sans succès. Au point d’impact, cinq dragons s’entrechoquèrent pour souffler toute la zone. Un crépitant choc vibra depuis le centre d’Issyia jusqu’à sa périphérie, emportant les derniers signes d’existence de la capitale de Raylia.

Aux amas de glace se formant suite au fracas se joignirent des flashes de foudres crépitant. Un ouragan dont l’épicentre formait un orage dévastateur emporta les Axems piégés, n’épargnant que les créateurs de cette incantation dévastatrice.

L’instant destructeur dura plusieurs minutes et mit fin à Issyia Miel Ran.

« Nous devons détruire les deux colonnes avant qu’ils ne reviennent. dit Ashron en s’éloignant de l’origine de l’orage qui s’estompait.

— Et comment on fait ça ?

— La hud. »

Maintenant à proximité des collecteurs, les deux Eraiens concentrèrent leurs huds destructrices sur les colonnes azurées. Ultima et Atomnium s’élancèrent à l’unissons pour mettre fin à l’agonie de Rae, puis déflagrèrent les machines Axems. Le fracas masqua la nuit installée et les bruits émis par la planète, jusqu’à s’estomper pour laisser comme seul paysage les immense pylônes ruisselant de Via, aspirant toujours Rae, telle une fresque figée et indestructible.

« Je ne comprends pas, balbutia Ashron en fixant les immenses aéronefs qui s’élevaient au-dessus des collecteurs.

— On a fait tout ça pour rien ? »

Autour d’eux, les maelstroms se firent de plus en plus nombreux, invitant le Chaos à se repaître du cycle de Rae. Comme une lumière guidant les explorateurs à terre, les collecteurs luisaient seuls dans la pénombre dominante.

« Nous devons partir ! ordonna Ashron, résigné. Nous ne pouvons plus rien. Nous avons encore Era à protéger ! »

D’un regard triste mais déterminé, Guidomex approuva, et les deux amis se retournèrent pour rejoindre le portail qui les conduirait vers leur foyer.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire lockeff ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0