Séparation

4 minutes de lecture

Les soubresauts du stratorien réveillèrent Vallia en sursaut. D’un coup d’œil rapide, l’Eraienne vérifia que le songe d’Ashron n’était pas perturbé, puis laissa ses yeux se poser sur le paysage défilant. Mais elle n’en profita pas, son esprit étant embrumé par l’état d’Ashron, et de sa cause, les Magisterius.

Derrière elle, Guidomex fixait le plafond du véhicule, comme si les réponses aux questions qui perturbaient son esprit s’y trouvaient. Tout avait tellement été simple, sans confrontation et sans fuite précipitée, qu’il n’arrivait pas à se réjouir d’avoir retrouvé son ami, contrairement aux autres. Sombrait-il dans la paranoïa ? Devait-il se sentir coupable de ne pas profiter des retrouvailles ? pensa-t-il en croisant les bras derrière sa tête.

Soudain, alors que ses yeux se fermaient pour enfin laisser son esprit en paix, la voix de Pavelox le tira du songe approchant. Ils étaient arrivés au pied des montagnes de Drihurla Man Ran.

Avec précaution, l’Eraien aida Vallia à sortir Ashron du véhicule et le groupe débuta son ascension pour rejoindre les froides cimes maculées. La montée fut bien plus aisée avec le Raeien des montagnes qui choisissaient avec minutie chaque direction à prendre.

En pénétrant dans le village de cabanons glacés, Pavelox emmena ses compagnons dans sa froide demeure. En entrant, le contraste entre la température négative et la chaleur des lieux surpris Vallia. En le parcourant de ses yeux curieux, la sensation de douceur accentuée par la lumière tamisée et colorée, apaisa légèrement ses inquiétudes.

« C’est grâce à la Via, dit Pavelox qui avait remarqué ses yeux interrogateur, nous sommes capables de maintenir nos constructions glacées tout en chauffant nos habitations.

— La Via est vraiment pleines de mystères, répondit-elle»

Toujours aidée de Guidomex, Vallia allongea délicatement Ashron sur le lit d’une petite chambre au fond de l’habitation. Rapidement, les yeux de l’ancien Executor Prima se fermèrent et Morphée l’enserra dans ses bras reposant.

« Nous devons envisager de rester ici pour laisser à Ashron le temps du repos, suggéra Pavelox à Vallia qui ressortait de la chambre.

— Il faut rentrer à Iriam Lest et faire un rapport à la Vaïncrus sans tarder! contredit sèchement Hasrabel.

— Dans ce cas, partez devant. Moi, je reste ici avec Ashron, proposa Vallia.

— L’idée de me séparer de vous deux ne m’enchante pas, rétorqua Guidomex songeur.

— Je comprends mais nous devons vite rentrer à Iriam Lest. Et j’aurais du mal à rentrer seul sans encombre. J’ai besoin de vous ! approuva Hasrabel.

— Tu peux y aller Guidomex, je saurais me débrouiller en attendant qu’Ashron aille mieux, insista Vallia en empêchant ce dernier de refuser du regard, et ne t’inquiètes pas, nous vous rejoindrons rapidement.

— Alors c’est réglé, nous passons la nuit ici, puis nous prenons la route pour Iriam Lest. » conclut Hasrabel.


Après une nuit à cogiter pour Guidomex, et à paisiblement dormir pour Hellie, les deux Eraiens retrouvèrent Pavelox et Hasrabel alors que seul un Solar éclairait la neige des cimes de Drihurla. Laissant Vallia et Ashron à leurs repos, ils prirent la route vers les plaines de Mariola Ial Tenet.

Comme à l’ascension, la descente, aidée d’un Pavelox aguerris, fut rapide. Et c’est au milieu des étendues multi-couleurs que Guidomex prit les devants du cortège, entrainant Hellie avec lui.

« Nous devons parler, lui dit-il.

— Tu as l’air soucieux.

— Soit discrète s’il te plait. Je ne voudrais pas que les deux autres nous entendent, répondit Guidomex en s’approchant d’elle. Lorsque nous étions à Guoria Ket, il n’y a rien qui t’a surprise ?

— A part le fait que je ne comprends pas toujours comment ce monde fonctionne ?

— Excepté ça bien sûr, lui lança-t-il presqu’agacé. Tu ne trouves pas que nous sommes entrés et sortis de Guoria Ket un peu facilement?

— J’ai remarqué, bien sûr. Mais tu penses qu’il y a une raison autre que nos compétences?

— Mis à part nous laisser récupérer Ashron ? Non, je n’en vois pas.

— Pourquoi nous laisser faire ça?

— Aucune idée mais... commença-t-il en la fixant, je n’arrive pas à m’enlever de l’esprit que ce n’est pas normal.

— Je suis d’accord avec toi. Mais pourquoi les Axems auraient-ils faits ça ? Ça n’a aucun sens.

— Les Axems ne fonctionnent pas comme nous. Bien que je les déteste, je dois avouer qu’ils sont bien plus intelligents que nous. Il peut y avoir un dessein qui nous échappe.

— Alors nous devons rester vigilent et ne faire confiance à personne d’autre que nous.

— Et plus particulièrement vis-à-vis de nos deux compagnons, approuva Guidomex en jetant un rapide coup d’œil derrière lui.

— De quoi parlez-vous ? demanda Pavelox qui arrivait à leur niveau.

— D’Ashron, répondit naturellement Guidomex, nous évoquions des souvenirs communs.

— Je suis tellement heureuse de l’voir retrouvé sain et sauf, continua Hellie comme si de rien était.

— Ca tient presque du miracle que vous ayez pu voyager jusqu’ici pour récupérer votre ami, dit Pavelox en souriant.

— Cinq ans à l’imaginer mort, alors forcément, nous avons encore du mal à réaliser, conclut Guidomex »

Ces derniers mots étaient sincères, Guidomex avait envisagé la mort de son ami. Lorsqu’il l’avait vu, la culpabilité d’avoir imaginé sa fin avait perturbé les retrouvailles. Mais il ne voulut pas s’épancher sur ses états d’âmes car seul éviter l’éveil de soupçons lui importait.

« J’imagine, approuva Pavelox en posant une main sur l’épaule de l’Eraien. »

Puis le groupe continua son chemin pour retrouver le stratorien utilisé à l’aller. Le rarigix d’Hasrabel permit d’éviter une longue recherche et rapidement, chacun prit place dans le véhicule à la propulsion inconnu des Eraien.

Les moteurs vibrants, le Vaincra enclencha le levier d’admission du combustible, laissant ainsi rugir la mécanique, puis l’élança à travers les plaines vers Iriam Lest.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire lockeff ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0