Mon ennemi amour

de Image de profil de Gwenaëlle LenoirGwenaëlle Lenoir

Apprécié par 4 lecteurs
Image de couverture de Mon ennemi amour

T'en as fait un paquet d'erreurs toi aussi, et pourtant je ne suis pas là à te les rabâcher et à en avoir peur. En 10 ans on a pas mal changé tu ne penses pas ?

En fait ton problème c'est que tu es un froussard. Je sais que j'ai fait n'importe quoi à une certaine époque mais tu ne m'as jamais laissé une chance de me rattraper. De te montrer que j'avais pu réparer mes erreurs et ne plus les refaire.

Tu me désespères et me rends en même temps. Parfois je me cognerais bien pour toujours voir le bon en toi, et trouver des circonstances atténuantes à tes agissements. Alors que clairement souvent tu ne le mérites pas.

Je n'attends plus rien de toi maintenant, je me suis battue pour toi et pour nous mais tu ne fais rien... tu attends mais je ne suis pas éternelle. Il est temps que tu te rendes compte que le temps passe vite et que du jour au lendemain je peux passer de l'autre côté et qu'il sera trop tard.

Je te haie de me faire encore autant t'aimer et souffrir en même temps. Je ne sais plus sur quel pied danser. Je suis désarmée face à toi, je perds toutes mes bonnes résolutions, tu me pousses dans tous mes retranchements.

Je maudis ce fichu karma ou le destin de nous lier encore car quoi qu'on fasse on n’y arrive pas l’un sans l'autre, on a beau essayé on en revient toujours au même point départ. Tu es mon ennemi parce que je devrais m'éloigner de toi pour notre bien mais je ne peux et tu ne peux pas. Tu es mon amour parce que chaque petit moment avec toi m'emplisse de joie. Ton sourire et tes blagues à deux balles. Putain j'aime tous chez toi.

Je voudrais te faire ouvrir les yeux, mais je n'y arrive pas tu te mets des œillères... Ton bonheur n'est pas là ou tu es en ce moment et je sais que tu sais mais t'as peur t'empêche de faire les bons choix.

Alors ouvres les yeux et regarde plus loin que la peur... parce que moi je suis là, je te tends la main pour t'aider mais il faut que tu veuilles de l'aide car sans toi, je ne peux rien faire.

J'ai beau te détester par quart-d ‘heures, je ne peux m'empêcher de vouloir ton bonheur, parce que je t'aime et que je n'ai jamais et que je ne cesserais jamais de t'aimer.

Licence CC - Attribution - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification
1 chapitre de 2 minutes
Commencer la lecture

Table des matières

En réponse au défi

A mon ennemi

Salut le peuple de Scribay,

Aujourd'hui, je reviens pour vous proposer un défi pour vous défouler parce que la rentrée, revoir les personnes qu'on aime pas, revoir les professeurs qui nous donne des tonnes de devoirs le soir, cela fait beaucoup de choses à supporter.

Dans ce défi, je vous demanderais de me proposer un monologue où vous allez vous en prendre avec les mots à votre ennemi (même si cela est un mot plutôt fort) ou juste à une personne que vous connaissez de vue et que vous avez envie de frapper.

Dans ce défi, je demande un monologue sans vulgarité, c'est-à-dire sans gros mots parce que maintenant que l'on se dispute avec quelqu'un les insultes sortent (je ne vais pas vous en faire une liste).

Bref, mes conditions sont simples : un monologue sans insultes et imaginez vous que vous vous en prenez à cette personne sur le moment. Il faut que cela soit comme si l'on regardait un film.

Allez, je vous souhaite bonne chance.

A vous, population de Scribay.

Commentaires & Discussions

1Chapitre4 messages | 1 an

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0