6ème année

2 minutes de lecture

Comment ai-je pu ne pas le remarquer avant ? Il est tellement séduisant… dommage que cette ʺmademoiselle je sais toutʺ sois sa meilleure amie ! Et maintenant il est gardien de but des Griffondors, cela lui donne un charisme en plus. Ah la la ! Je veux être sa petite copine ! Grâce à lui, l’équipe a gagné ! C’était un super match de Quidditch ! J’espère qu’il m’a entendu crier son nom du haut des gradins. Il brandit la coupe, il est tellement beau ! Bon allez, je cours vers lui et lui donne un baiser avant qu’une autre me le pique !

Une semaine de pur bonheur. Ron Ron et moi formons le couple parfait ! Nous n’arrêtons pas de nous embrasser, j’adore ça ! On ne parle pas beaucoup, mais je sais que mon chéri ressent les mêmes choses que moi, nous sommes en symbiose. Granger est bizarre. Depuis que je suis avec Ron-Ron elle ne fait que l’éviter et je la trouve méchante avec lui. Comme dit Pavarti, elle est jalouse. Ben ça, tant pis pour elle. Quelle idiote, elle a eu Ron près d’elle pendant cinq ans et n’a rien tentée… hé bien trop tard maintenant, il est à moi !

Ron adore la chaîne que je lui ai offerte à Noël, il y a écrit Ma Bien-Aimée dessus. Oh mon Ron-Ron.

Un des pires jours de ma vie, mon amoureux est à l’infirmerie, car on a voulu l’empoisonner ! C’est la faute de cette peste de Romilda. Elle prétend que les chocolats étaient pour Harry, mais je sais qu’elle ment. Elle aussi aime Ron, il est tellement drôle. Mon pauvre Ron-Ron, heureusement je suis là pour lui. Je vais aller le voir tous les jours, je prendrais soin de lui…

Je ne comprends pas. Il vient de me quitter ! J’ai bien deviné qu’il y avait un problème quand je l’ai entendu murmurer le prénom de cette pimbêche d’Hermione, durant son sommeil, mais j’espérais que nous passerions au-dessus de ça ! Je vais tenter de ne pas pleurer quand je le croiserais durant les cours, mais ça va être difficile. J’aime toujours mon Ron-Ron !!!

Lavande en sanglot, serre la main de Pavarti, tandis que de l’autre, elle tient sa baguette à bout de bras, comme tous ses camarades. Le ciel est ainsi éclairé par des centaines de lumières… hommage à l’homme étendu dans le cercueil.

(Prochainement la septième année)

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

jean-paul vialard


Ton nom, oui,
l’Imprononçable,
celui toujours en fuite de soi,
je l’ai murmuré au sein
des conques marines,
dans la pulpe verte des oasis,
sur les hauts plateaux
où glisse la lumière.
Toi à qui je destinais
mes gestes,
ma voix,
le lac gris de mes yeux,
pouvais-tu, au moins,
en saisir la fugue,
en goûter la singulière fragrance ?
Ton nom je l’ai vu surgir
au bout de mon stylet,
creuser la feuille de cuivre,
mordre le métal,
puis fondre au loin
dans une brume légère.

0
0
0
0
Mezakiel_
De deux personnes fondamentalement contraires. À deux points de vues diamétralement opposés. Et deux vies radicalement différentes. Havana Ross et Edward Wheeler. Ces deux noms sonnent comme des antonymes. Mais le destin a décidé qu'il deviendraient synonymes.
Pour Celle qui n'a rien, Celui deviendra tout. Pour Celui qui a tout, sans Celle il ne sera rien.
L'histoire qui vous explique comment nos sentiments envers une même personne peuvent complètement changer sans même qu'on ne s'en rende compte.
7
6
43
15
Défi
Simon D. Réhon
Arrivé de nulle part, ou presque, le lieutenant Delvaux officie aujourd’hui au sein de la police judiciaire. La suite de sa carrière, en évolution constante, va dépendre de la résolution d'une affaire criminelle au retentissement national, mais surtout de sa capacité à en assumer les répercussions.

Comment s'élever totalement quand les pressions et les sensibilités tirent vers le bas ? Parviendra-t-il a se maintenir là où son ambition l'a mené jusqu'ici ?
1
0
0
26

Vous aimez lire Ode Colin ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0