31. Horizons

2 minutes de lecture

Six mois plus tard...

Le juge et sa cour firent leur entrée, suivis du jury populaire qui reprit sa place dans un lourd silence.

Je me tournai vers Brandy, mes yeux devaient être remplis de panique car elle posa sa main sur la mienne et la serra en me murmurant un "ça va aller" silencieux.
Cela ne prit certainement pas plus de quelques secondes pour le juge de s'asseoir et frapper le bureau de son marteau, mais ce moment me parut durer une éternité, comme suspendu dans le temps...

Mille pensées se bousculèrent soudainement dans ma tête, et tout autant d'images : le visage émacié de ma mère dans ses derniers mois de vie, la promesse faite à Mitsy, que j'accepterai de rencontrer mon père si je quittais le couloir de la mort pour de bon, le rire tonitruant de Rey quand il me battait aux cartes et disait que j'étais le seul indien incapable de bosser dans un casino, les ricanements sardoniques de Gomez qui était persuadé que j'allais bientôt repasser la porte de ma cellule, et dominant le tout : l'horizon, la liberté...

Mon cœur battait à tout rompre, mes mains étaient moites, mon genou gauche tressautait nerveusement.

Boum, boum, boum.

Trois coups de marteau, la juge qui s'éclaircit la voix.
- Accusé levez-vous !

Je me levais tant bien que mal, la salle était comble comme tout au long de ce nouveau procès, mais jamais encore je n'avais autant ressenti le poids de tous ces regards. Les journalistes braquaient leurs objectifs sur moi, prêts à m'aveugler de leurs flashes au moment-même où le juge annoncerait son verdict.

-Dans l'affaire opposant monsieur Colton Matthews à l'état du Texas pour le meurtre au premier degré de monsieur Derreck Moore, le jury déclare monsieur Matthews non coupable.

Des cris montèrent de la foule, avant même que je n'ai réalisé ce qui se passait.

Le juge fit retentir son marteau.

-Silence dans l'assemblée ! Je n'en ai pas terminé, monsieur Matthews, vous êtes reconnu non coupable du chef d'inculpation de meurtre au premier degré, cependant, vous êtes quand même coupable de meurtre au second degré. Je convertis donc votre peine à vingt ans d'emprisonnement , avec possibilité de parole au bout de quinze ans.

Je regardais Brandy, plein d'incompréhension. Et maintenant ?

-Tu as déja fait onze ans dans le couloir Colton, tu vas rejoindre la population générale, dans quatre ans, si tu te conduit bien, tu seras libre...

Le juge leva la séance, les policiers qui m'encadraient se levèrent à l'unisson et me firent avancer vers la sortie, vers le fourgon qui me ramènerait à Polunsky, dans l'unité générale, loin, très loin du couloir.
Mitsy et Saskia s'approchèrent de moi, mais furent repoussée par la foule qui partait en sens inverse pour sortir du tribunal.
Elles pleuraient toutes les deux.
De chagrin ? De joie ? Je l'ignorais.
Tout ce que je savais en ce moment, c'est que dans très peu de temps, je serais libre.

Je levais les yeux vers le ciel bleu entre la porte du tribunal et le fourgon blindé, tourné vers le soleil, impassible aux mitraillages des journalistes qui me harcelaient de question,ne sentant même pas les larmes qui me coulaient sur le visage, je criais :

-Merci Rey !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

naisa

Ne pleure pas parce que tu ne me vois pas
Console-toi parce que je t'aime
Je sais très bien comment ça se passe
Je sais que ton cœur s'arrache
Ne te décourage pas parce que t'es triste
Espérant qu'un jour on va se croiser
Main dans la main nous serons tous les deux
6
2
11
0
Mortellini
Un corps pour deux. Un démon et une nerd. Ils fusionnent. Ça peut sembler cool au premier abord, mais ça implique de mourir. Oui tout de suite ça refroidit un peu.
Malgré un avenir incertain et une mort certaine ils se mettent en quête de l'identité du démon.
Pendant ce temps la révolte gronde. Et un mercenaire vindicatif observe, planifie. Qui est-il? Lui seul le sait. Que vient-il faire ici?
Lisez, vous saurez.


(Cette histoire n'est pas prévue pour être découpée en chapitre, mais c'est plus simple de la découper pour la publier. Je fais beaucoup d'erreur d'inattention quand j'écris et je suis incapable de trouver mes erreurs moi même, d'où une publication ici. J'ouvre rarement mon PC, mes réponses risques de se faire attendre!)
0
0
0
31
Saphireth
La vie de Jane est une routine solitaire.
Âgée, elle travaille toujours comme femme de ménage dans une grande multinationale. Un métier pénible mais nécessaire pour subvenir à ses pauvres besoins.
Depuis plusieurs dizaines d'années, les jours se succèdent en un train train quotidien sous l’œil bienveillant de son seul et vieil ami Peete.
Mais cette existence routinière et sans intérêt fini par basculer du jour au lendemain.
Soudain, le monde qui l'entoure se métamorphose brusquement en un univers imprévisible et dangereux, dans lequel l'être le plus banal n'est peut être finalement pas si insignifiant.
3
4
21
10

Vous aimez lire Shaonny LeRainbow ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0