1. Chae

3 minutes de lecture

La porte s’ouvrit et la lumière qu’elle apporta dans la pièce nous éblouit Alan et moi.

Les battements de mon cœur s’accélèrent et le faux calme que je possédais s’envola alors que mon cerveau sortait du déni dans lequel il m’avait plongé.

« -Regardez ce que nous avons là. Félicitation tu les as bien choisis. Je suppose que le garçon est pour moi. »

Les yeux encore plissé à cause de la lumière je pu distinguer Alan et la silhouette de la personne à la voix affreusement nasillarde qui venait de parler.

Alan se protégeait encore les yeux avec sa main.

Sa main, qui devait faire deux fois la taille de la mienne, allait bien avec le reste de son corps : tout en longueur.

Des cheveux blond cendré un peu long, des yeux bleus derrière ses lunettes et un nez plutôt aquilin : il était beau gosse ça ne faisait aucun doute.

« -Levez-vous ! On se dépêche, je déteste attendre souvenez-vous en. »

Je tentais tant bien que mal de me mettre debout mais à cause de la drogue encore présente dans mon organisme, je n’arrivais pas à tenir sans un appuie.

Une poigne forte et assuré me rattrapa et m’aida à me stabiliser en me servant de béquille.

« -Merci, bégaie-je.

-Tu n’as pas perdu de temps, commenta la voix nasillarde. Ne t’inquiète pas je ne vais pas te la piquer, je préfère de loin le mignon petit lot que nous avons là. »

Maintenant que mes yeux c’étaient habitués à la clarté, je pouvais nettement discerner le visage de l’homme à la voix nasillarde.

Des cheveux aussi noirs que l’encre, des traits taillés à la serpe avec un menton très avancé et très pointu et des yeux d’un bleu tellement foncé qu’ils en paraissaient noirs.

D’un mouvement il attrapa la nuque d’Alan et lui roula une pelle, j’en fus tellement choquée que je me suis complètement affalée sur mon support vivant qui en profita pour resserrer sa prise sur mes hanches.

« -Ҫa va pas la tête, hurla Alan en s’essuyant la bouche avec sa manche après s’être vivement dégagé.

-Parce que tu ne connais pas encore les règles je ne vais pas trop te punir. Je ne te donnerai qu’un seul coup de poing.

-Quoi ? De quoi est-ce que... »

Il n’eut même pas le temps de finir sa phrase que Voix Nasillarde lui filait un méchant crochet du droit dans le visage.

Le coup fut tellement fort qu’il se retrouva par terre.

« -Alan ! »

Je voulus me précipiter vers lui, mais la poigne de fer qui me soutenait m’enserra entre ses mains, m’agrippant les hanches jusqu’à m’en faire mal, me faisant pousser un petit gémissement de douleur.

Voix Nasillarde attrapa Alan par le col de son sweet.

« -Si tu n’as pas encore compris, tu es mon jouet et elle, fit-il en me pointant du doigt, c’est le jouet de mon frère. »

Ces mots nous glacèrent le sang à tous les deux.

« -Vous allez donc devoir nous écouter et obéir à chacun de nos ordres, sinon ce sera punition les enfants, rajouta t-il en rigolant. Alors soyez sages et avançaient. »

Alan se releva et sortit de la pièce, je le suivis toujours soutenu par la poigne de fer dont je ne connaissais pas le visage.

La petite pièce sombre dans laquelle nous étions donnait sur un escalier qui menait à un vaste salon avec une cuisine à l’américaine, le tout entourait de larges baies vitrées.

« -Comme vous pouvez tout les deux le voir, nous sommes sur une île, nous informa Voix Nasillarde d’un geste de la main vers les fenêtres. Ce n’est donc pas la peine d’essayer de vous échapper, le seul moyen de quitter cet endroit c’est à bord d’un hélicoptère. Ah oui, et toute la maison contient des caméras, alors souriez parce que vous serez filmer vingt-quatre heures sur vingt-quatre. »

Je ne sais pas si c’est à cause de ces mots -était-ce la goutte d’eau qui a fait débordé le vase ?-, le fait que je venais d’être kidnappée, droguée, que j’allais devenir le jouet sexuel de quelqu’un ou bien l’ensemble des évènements mais toujours est-il que je me suis juste purement et simplement effondrée.

Annotations

Recommandations

Défi
Lilas bookine
En réponses au défi de Pillechat.
8
4
9
2
roi
Voici le chapitre 1 de ma nouvelle oeuvre qu n'est pas récente je l'avais dans mon stock merci de mettre une liker mettre un commentaire et partagéeeeee


SUR CE CIAO!!!!!!!
3
3
14
0
Plume Spirituelle

Au bord de mon corps coule le vent
Me caressant et me consolant
Il vient me rafraîchir et effacer
Toute cette sueur que les labeurs m’ont laissée
 
Aux rives de mon Moi, une routine
Faite de tâches, d’Hommes, et de nature
Tout ce paysage qui me fascine
A mesure que je coule vers mon futur
 
Au droit de mon âme, les abysses de ma vie
Une solitude irrésolue
Là où mes sentiments se lient
Et où mon esprit tumultueux se mue
 
Au fil des ans… Que j’ai grandi !
Derrière moi une longue trace indélébile.
Supporter ce fardeau est certes difficile

On s’en reposera sur notre dernier lit.
5
13
0
0

Vous aimez lire Indecise-Noctambule ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0