Chapitre 120 : Le temps des semailles, deuxième semaine cinquième jour (La fin d’une idée reçue)

5 minutes de lecture

Chapitre 120 : Le temps des semailles, deuxième semaine cinquième jour (La fin d’une idée reçue)

Loup voit bien aux expressions de Voldarian que celui-ci vient d’avoir comme une illumination, sa curiosité lui fait poser la question.

- Qu’y a-t-il tout d’un coup ?? Ton visage montre que quelque chose vient de te revenir en mémoire, est-ce au sujet de mon frère ?

Le père observe un moment son fils avant de prendre sa décision, décision qui pourrait avoir une importance capitale pour Goth s’il s’avérait qu’il ait vu juste.

N’osant pas trop y croire quand même, Voldarian sort de sa veste un petit grimoire qui surprend Loup et qui le fait froncer des sourcils, certain qu’il n’était pas en sa possession ne serait-ce quelques secondes auparavant pour avoir maintes fois eu la veste de son père en main lors des bivouacs.

- Je pensais qu’il ne fallait pas utiliser la magie, pourtant tu viens de le faire à l’instant en sortant soi-disant ce livre de ta poche !!
- C’est pour la bonne cause !! N’est-ce pas toi qui voulais apprendre quelques sortilèges pour une fois revenu dans ton corps ?
- De quel teneur sont ceux de ce grimoire ??
- Ils sont très puissants, beaucoup trop pour un jeune apprenti et seuls quelques-uns pourraient être à ta portée, j’espère en trouver un de ceux-là qui pourrait nous être utile.
- Tu es vraiment obligé d’avoir ce livre quand tu utilises ta magie ??
- Bien sûr que non voyons !! Tout ce qui est à l’intérieur est gravé dans ma mémoire depuis bien longtemps, il fallait bien que je trouve un moyen plus pratique que de les écrire sur le sol pour te les faire apprendre !! Et puis de toute façon ça n’aurait pas fonctionné puisque tu ignores complètement le sens des mots, pour la simple et bonne raison que tu ne les as pas encore appris.

Loup retient un sourire qui sinon dévoilerait que ce n’est plus le cas depuis que Tilbo lui en a appris suffisamment pour qu’il ne se débrouille pas trop mal depuis lors, ce qui d’ailleurs a fortement étonné son ami Gnome au vu de la rapidité avec laquelle il retenait ses leçons.

- Comment expliques-tu qu’un assemblage de mots puisse recéler une telle magie, alors que prononcés autrement rien ne se passe ?
- Qui t’a dit une chose pareille ??
- Personne en fait, juste que je pensais que c’était la seule explication !!
- Pourquoi donc je te prie ??
- Juste que cela me paraissait logique du temps où ce langage était chose courante, sinon chaque désir aurait été suivi d’effet. Du moins c’est l’idée qui m’en est venue !!
- Je comprends bien tes paroles tout comme tes questionnements, sache juste pour faire court qu’il ne suffisait pas d’employer le langage des anciens mais qu’il fallait également y mettre la volonté suffisante pour que la magie fasse son œuvre et que très peu des nôtres la possédaient, ce qui est heureux conviens en !! Imagine sinon la vie impossible que cela aurait été pour la plupart d’entre nous si cela n’avait pas été le cas, seuls quelques-uns en étaient possesseurs et c’est ce qui a créé les différentes castes de notre peuple, les plus puissants se faisant appeler les rois dragons.
- Pourquoi ce nom bizarre ??

Voldarian préfère une fois de plus faire l’ignorant, certaines choses n’étant pas encore bonnes à révéler et même si elles paraissent innocentes comme le serait de répondre à sa curiosité, elle pourrait ensuite pousser à d’autres questions que la curiosité de son fils ne manquerait pas de poser.

- Je n’en ai aucune idée !! J’ai entendu tellement de choses sur eux que la vérité est sans doute tout autre, tout ceci remonte d’un passé si lointain que rares étaient les personnes qui en avaient le secret. Le dernier roi dragon l’a sans doute emmené avec lui dans sa tombe, bien qu’une légende affirme qu’il existe quelque part sur Goth un grimoire écrit par l’un d’entre eux et qui contiendrait la révélation sur le début de nos origines, ainsi que le pouvoir ultime pour celui qui serait reconnu apte à en prendre connaissance.
- Tout cela semble bien mystérieux père !!
- Comme je te le disais mon fils, ce n’est qu’une légende que chaque père raconte à son fils lors des veillées pour que leurs yeux brillent à se prendre pour un futur roi dragon.
- Combien y en avaient-ils donc de ces rois dragons ?

Voldarian sourit en entendant la question.

- Il n’y en a jamais eu qu’un seul à la fois mon fils, comment en aurait-il pu en être autrement ?
- Pourtant j’ai toujours entendu dire que l’église a combattu contre eux, il n’a jamais été fait mention d’un seul !!
- Ce n’est qu’une déformation de la réalité, l’église a combattu avec l’aide d’un traître de notre race contre notre peuple qui alors vivait loin de Goth dans l’île des rois dragons et avec le temps il a été fait abstraction de l’île pour ne plus rester que les rois dragons, de cela vient cette croyance qu’ils étaient plusieurs à la fois.

Le haut mage voit bien toutes les questions qui se bousculent dans la tête de son fils, lui rappelant quand il était lui-même enfant et qu’il posait alors les mêmes à son père, anticipant celle qui lui sera posé.

- Tu vas me demander pourquoi il reste quelques hauts mages comme moi et que l’un d’entre eux n’a pas été élu à cette fonction ??

Loup se retrouve visiblement surpris que son père lise ainsi dans ses pensées.

- Comment savais-tu que j’allais justement te la poser ??
- Tout simplement parce que ton cheminement de pensées est identique au mien à ton âge et que j’ai moi aussi posé cette même question lors d’une conversation avec mon père étrangement semblable à celle-ci.
- Que t’a-t-il répondu alors ??
- Une chose qui m’a toujours fortement intrigué pour ne pas dire marqué, qu’un roi dragon le devenait seulement après la mort de son prédécesseur, en recevant la marque qui le désignait comme tel !!

Loup reste un instant songeur, ce qu’il vient d’apprendre ne peut pour lui signifier qu’une chose.

- Il y aurait donc toujours un roi dragon sur Goth ??

Voldarian est surpris à son tour de la vivacité d’esprit de son fils, il le regarde alors avec une fierté qui rend son regard encore plus spécial.

C’est donc en observant attentivement son fils, en jugeant qu’il en a déjà dit plus qu’il ne le voulait quelques secondes plus tôt et en cherchant une réponse restant suffisamment vague quant à la prochaine explication qu’il va lui apporter, qu’il lui répond.

- Nous en revenons donc à ta première question mon fils !!

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
lecossais
Petit poème érotique inspiré par cette fête d'Halloween. Attention, si vous lisez ce texte, un sort d'enchantement pourrait vous être jeté !
33
42
3
1
Défi
Julien Ducrocq
Une réponse un peu particulière au défi sur le paradis.
Comme je trouve ce sujet très intéressant, je posterai certainement d'autres versions ^^
0
2
2
6
Jeremie Pastor
Un défi dont le thème était un mot : Croquis.
2
2
0
5

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0