Chapitre 35 : Deuxième jour (Présentations)

5 minutes de lecture

Chapitre 35 : Deuxième jour (Présentations)

Eldarian remonte la partie de sa cagoule lui cachant le visage, prenant soin malgré tout à ne pas laisser dépasser sa chevelure qui tout comme son kimono amène à tous les coups les regards sur lui.

Des regards cette fois complètement différents suivant la personne et ses croyances dans la magie ou dans la religion, mais tout aussi gênantes pour lui qui, quelle que soit sa façon de vouloir se montrer en public, ne lui laisse pas un instant de réelle tranquillité à pouvoir être considéré comme tout un chacun.

Les grands maîtres et cela depuis son plus jeune âge, ont pourtant tous à leur manière cherché la moindre trace de magie en lui, se faisant au final la conviction qu’il en était entièrement dépourvu et que les signes corporels pourtant puissants dont il est pourvu et qui la caractérisent, ne devaient être sans doute que le fait d’un curieux hasard encore jamais ou rarement rencontré.

Pourtant depuis sa sortie du temple, la vue de sa chevelure poil-de-carotte lui a valu des regards pour beaucoup marquant tout simplement la surprise qu’il puisse ainsi se mêler à la population sans crainte qu’un magistrat de l’église ne le fasse arrêter séance tenante pour lui réserver le sort que nombre de ceux qui portaient la marque quel que soit l’âge, ont subi d’une manière expéditive autant que définitive.

La porte s’ouvre sur une salle qui de suite lui amène une impression de chaleur et d’intimité familiale, les profonds fauteuils tout comme les tentures chatoyantes ainsi que la vaste cheminée crépitant quasiment à l’année du fait de l’épaisseur des murailles que même les fortes chaleurs de l’été n’arrivent pas à réchauffer.

Une poussée dans le dos le ramène de ses pensées, un bref regard vers Gaétan pour comprendre que celui-ci souhaite le voir entrer le premier, sans doute pour que toute l’attention des quelques personnes se levant à leur entrée ne s’intéressent qu’à lui et oublient au passage de le morigéner pour avoir pris des risques inconsidérés pour le futur seigneur du domaine familial qu’il sera un jour.

Sire Childebert retient un sourire devant le geste de son fils que son œil acéré n’aurait pu manquer de remarquer, se dirigeant tout droit vers cet homme aux allures de frêle damoiseau mais qui n’est rien moins et c’est peu de le dire qu’une arme de guerre redoutable, se réservant pour plus tard les explications avec Gaétan qui de ce fait ne perd rien pour attendre.

- Voici donc la personne qui nous a débarrassés séance tenante de ces renégats cherchant à perpétrer leurs larcins sur mon domaine !! Je me présente, sire Childebert seigneur de ces terres, voici mon épouse dame Christiane et enfin mon maître d’armes messire Willibert, inutile je pense de vous présenter mon fils qui se cache courageusement derrière vous, pensant qu’ainsi il échapperait à mon courroux !! Nous verrons cela quand notre invité aura pris ses quartiers.

Childebert attend suffisamment longtemps pour que son aîné ait bien conscience qu’il ne s’arrêterait pas là et que ses paroles n’étaient certainement pas dites en l’air, avant de reporter son attention sur son invité.

- On m’a également informé que vous étiez sans doute un maître guerrier venu du lointain temple de Linn !! Je dois dire que recevoir une personne d’un tel renom honore ma maison, vous serez mon invité le temps qu’il vous plaira !!
- Je suis maître Xoo, du temple de Linn et huit cent vingt-huitième porteur du nom d’un des douze pères fondateurs de l’ordre !! Mais vous pouvez m’appeler par celui de naissance, Eldarian !! Je ne voudrais pas que mon hôte se sente obligé d’une telle marque de respect pour quelqu’un qui lui semble très certainement sortir à peine de l’enfance.
- J’apprécie beaucoup votre simplicité, alors que d’autres se seraient prévalus avec orgueil d’un tel titre !! Vous confirmez donc que c’est bien vous qui avez débarrassé le domaine de ces renégats ??
- Si fait messire !! Je m’y suis vu contraint quand j’ai eu la certitude qu’ils voulaient me détrousser de mes maigres biens, pour ensuite abuser de mon corps et enfin mettre fin à ma vie, je ne pouvais laisser perpétrer un tel acte criminel sans y mettre fin séant !!
- Abuser de votre corps dites-vous ?? Ces brigands auraient mérité mort moins douce que celle qu’ils ont reçue !! Manquent-ils à ce point de femmes pour ressentir le besoin de violenter un jeune damoiseau !!

Dame Christiane voit bien la montée de colère de son époux quand il s’agit de ces sujets en particulier, elle intervient donc pour éviter à son jeune hôte la leçon de morale qui en suivra.

- Laisse donc notre invité, il doit être las de sa journée et ne demande certainement qu’un bon bain et du repos en attendant le repas !! Gaétan !! Dame Agathe a préparé la chambre d’invité près de celle du prince Durin qui y a déjà pris quartier en t’attendant, cela le rassurera de te voir rentrer sain et sauf tout comme Perceval qui doit être au fait maintenant de votre « escapade » hors des murs.

Gaétan ne demande pas son reste pour obéir à sa mère en entraînant avec lui Eldarian, ce n’est qu’une fois hors de portée de voix et arrivé dans le couloir menant aux chambres, qu’il s’arrête en prenant son ami par la manche.

- Ouf !! C’était chaud encore cette fois !! Père semble t’apprécier, il faudra que tu me racontes cette histoire de Maître Xoo !! Mais pour l’instant le plus important est de rassurer mon jeune frère et par la même occasion te présenter à lui ainsi qu’à mon ami Durin, qui me devra une explication sur le fait que nous n’avons pas croisé sa route !!
- Savait-il que tu l’attendrais dehors avec Conrad ??
- Bien sûr que non !! Sinon où aurait été la surprise !!
- Je ne comprends pas alors que tu sois fâché contre lui, plusieurs routes mènent au château il me semble ??
- Mais, tu n’y es pas du tout !! Je ne suis pas fâché, juste curieux de savoir pourquoi cette fois-ci il n’a pas pris le même chemin !!
- Sans doute quelque chose ou quelqu’un l’en aura détourné, qui sait !! Peut-être ces mêmes hommes qui s’en sont pris à moi et aura-t-il préféré faire un détour plutôt que de se risquer à les affronter !! Un homme seul sans une formation adéquate serait jugé bien téméraire sinon !!
- Sans doute as-tu raison à part peut-être sur un point, Durin n’est pas un homme !! Enfin, pas vraiment !! C’est le fils de Branak seigneur des nains et crois-moi sur parole, il a la force d’un taureau !!

Gaétan sourit en pensant à son ami.

- Enfin !! D’un petit taureau ! Hi ! Hi !

Il met sa main à la hauteur de sa poitrine.

- Vraiment tout petit !! Hi ! Hi !

- Mais assez souple quand même pour te botter royalement tes fesses princières !!

Durin sort rapidement de la chambre où il discutait avec Perceval jusqu’à ce qu’il perçoive du bruit venant du couloir et entende la fin de la conversation entre Gaétan et ce garçon étranger vêtu entièrement de noir, bardé d’armes sur tout le corps…

Il s’approche de son ami en se positionnant sous sa main qui n’a toujours pas bougé, la remontant d’un petit centimètre à peine.

- Tu vois !! Faut toujours que tu exagères ! Ha ! Ha !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
lecossais
Petit poème érotique inspiré par cette fête d'Halloween. Attention, si vous lisez ce texte, un sort d'enchantement pourrait vous être jeté !
33
42
3
1
Défi
Julien Ducrocq
Une réponse un peu particulière au défi sur le paradis.
Comme je trouve ce sujet très intéressant, je posterai certainement d'autres versions ^^
0
2
2
6
Jeremie Pastor
Un défi dont le thème était un mot : Croquis.
2
2
0
5

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0