Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

CharlotteKW

Passionnée par la création, le mot "rien" n'existe pas dans ma routine. J'aime lire, écrire, dessiner, composer, jouer, chanter... Tout les moyens possible et inimaginable pour m'exprimer.

3
œuvres
3
défis réussis
25
"J'aime" reçus

Œuvres

Défi
CharlotteKW
Dans nos rêves ou cauchemars, nous incarnons la Grandeur car nous sommes le héros de l’histoire. Il nous arrive de rêver de tomber dans le vide. Il s’agit là d’une perte de contrôle, d’une Décadence de notre esprit.
Vous savez, cette sensation de sentir le sol s’effondrer, où la gravité changeante nous donne l’impression que notre fin est proche…
Et si ces rêves n'étaient, en fait, que le reflet de notre réalité ?

Lyna Heiler, ayant des problèmes de sommeil, se retrouve confronter à un psychologue qui tente de chercher au delà de ses rêves pour lui faire une thérapie.
12
25
161
18
Défi
CharlotteKW

    Il est là, caché parmi les feuilles rampante, dans la montée terreuse.
    C'est lorsque mon chien s'élance dans la verdure qu'il se manifeste. Je perçois son sifflement avertisseur. Sa fureur quand il rampe à toute vitesse jusqu'en haut. Malheureusement, c'est bien ce que je pense. Un corps dépourvu de membre. Une tête triangulaire, des yeux reptiliens.
    Un serpent.


    Ma respiration devient saccadée. Je n'arrive plus à inspirer normalement, à cause des tremblements qui commencent à me percuter. Incapable d'ouvrir la bouche, la mâchoire bloquée par la peur. Mon regard est comme figé sur cet être. Je n'ai pas la force de détourner les yeux, apeurée par son éventuel riposte.


    Fuis.


    Son sifflement hante ma tête, comme un appel à fuir. Mais je ne bouge pas. Je perds, peu à peu, le contrôle de mon corps.


    Fuis.


    Je ne peux pas... Je ne peux plus bouger...


    Fuis.


    Impossible...


    Fuis.


    Je ne peux pas !


    Fuis.


    Mais comment ?!


    Fuis.


    Ma vue est troublée par les larmes qui en coulent. Mon corp tremble, à tel point que mes dents claquent. Mon cœur s'affole. Mon corps tendu me fait mal. L'air ne passe plus dans mes poumons.


    Fuis !


    Et je cours, je cours. Je cours tellement vite que j'arrive sur la route en quelques minutes seulement. Mon cœur lâche et je m’essouffle.

    Malgré qu'il ne soit plus là, devant moi, ses yeux me transpercent encore. Dans mes cauchemars. 
7
7
2
1
Défi
CharlotteKW

     J'entends l'aiguille d'une pendule. L'eau qui coule dans un récipient creux. J'entends sa voix maternelle qui me rassure. La respiration irrégulière de mon voisin malade. J'entends le rire innocent du garçon, jouant près de moi.


    Je perçois l'odeur médicale de la salle d'attente. Les murmures des patients, impatients de savoir. Je perçois le bruit du néon allumé, surchauffant dans la pièce cloisonnée, et le vent qui s'acharne sur la fenêtre derrière moi.


    Je sens la tendresse du coussin de ma chaise. L'irrégularité du vieux mur de la salle. Je sens la fraîcheur du carrelage, où résonne le choc du jouet qui tombe. Les pleurs du petit garçon, se jetant la faute de l'avoir cassé.


    À l'entente de mon nom, je sens ses mains protectrices sur mes bras, qui me guident dans ce monde obscure. Son étreinte qui se resserre, lorsque la voix rauque annonce que mes derniers pansements vont pouvoir être retirés. Que je vais enfin pouvoir voir.


    Des formes moins sombres se dessinent sous mes paupières. La lumière se montre, doucement. Des formes nouvelles se présentent à mes yeux. Les traits fatigués de ma mère. Ses cheveux long, grisonnant me chatouillent lorsqu'elle m'embrasse le front. Des cernes se dessinent sous ses yeux, et sa maigreur me choque. Je ne l'imaginais pas comme cela. En fait, je ne l'imaginais pas du tout. Je n'avais aucune notion des formes. Je n'avais aucune notion des couleurs. Mais j'imaginais en percevant les choses.


    Je réalise alors que sa douce voix n'est en fait qu'une voix fatiguée, que la douceur de ses mains n'est autre que sa fragilité, et que ma mère a essayé, tant bien que mal, de me guider dans un monde hostile, où les gens préfèrent fermer les yeux sur ce qu'ils découvrent.



    C'est cela que je vois...
6
6
2
1

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Pour mettre des mots sur tout ce qui sort de mon imagination.
0