Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de null

Méliné D.

Bonjour!

Je m'appelle Méliné!

J'écris de la fantasy parce que j'aime ça et qu'il me semble que c'est le chemin le plus court pour s'échapper que d'être dans un autre monde.

Je lis aussi d'autre type de livres, fantastique, policier, romance parfois...

J'aime bien les jeux vidéos et le cinéma. Je suis facinée par les effets spéciaux, les trucages et les petites histoires qui se cachent derrière chaque scène.

Pour en revenir à l'écriture, j'écris pour me vider la tête et me faire plaisir. Ce sont toujours des histoires que j'aimerais lire, voir au cinéma ou bien encore y jouer sur console.

Pour mon parcourt sur internet:

Je voulais être lue et recevoir un avis neutre sur mes textes qui me permettrait de progresser. Je n'ai pas trouver cela sur Wattpad, à la place j'ai trouvée le nom d'un autre site: Scribay que J'ai voulus essayer et dès le premier jour je m'y suis sentis à ma place.

Critique moi, dis-moi ce qui vas où ne vas pas dans mes textes, ce qui t'y a plus où non, ce que je pourrais retravailler, ou ce que tu n'a pas compris mais ne me dis pas que c"est nul sans plus d'explication!

Je veux progresser!

5
œuvres
2
défis réussis
62
"J'aime" reçus

Œuvres

Méliné D.
Le jour même où Aïdosa perds son emplois, elle à la chance d'être prise au service de la Duchesse Valentine Hasard.
La jeune femme s'imaginait avoir une vie tranquille et rangée, mais elle se trompait lourdement.



(!) note de l'auteure:
J'accepte très bien la critique et suis ouverte aux suggestions, n'hésitez pas à laisser un commentaire où à m'envoyer un message pour les plus timide
48
15
563
93
Défi
Méliné D.
"Je ne comprends pas le féminisme" ce sont les mots d'une amie quand j'ai tentée de lui parler du féminisme.
Des mots qui m'ont laissé scotcher sur place.
8
13
27
2
Défi
Méliné D.

 Caché sous un bureau, les mains plaquées contre sa bouche pour se retenir de crier, Julien avait toute les raisons du monde de serrer ainsi les fesses. Un rat-brador, résultat improbable entre le croisement d'un rat mutant et d'une labrador toute aussi mutante, rôdait dans la maison.
 Ainsi dissimulé, le voleur en venait à s'interroger sur les raisons qui l'avaient poussées à s'introduire dans cette maison sans plus de précaution. Il savait que ces propriétaires étaient littéralement dingue de papier-bulle et suffisament riche pour draper l'intérieur de leur logement dans la précieuse matière. Leur réception étaient connus pour être extraordinaire par leur richesse, il était dis que le papier-bulle tout juste éclaté sous les pas des invités étaient immédiatement changé par les serviteurs. Maintenant qu'il était dans la bâtisse, Julien y croyait aisémement, c'est pour cela qu'il regrettait si amèrement de ne pas avoir fait plus attention au détail en entrant.
 Une telle richesse laissée sans surveillance, c'était soit louche, soit une oportunité à ne pas laisser passé. Le voleur avait simplement pensé que d'autres cambrioleurs ou un règlement de compte entre magnat du papier-bulle avaient éliminé les gardes pour lui et qu'il venait grapiller les restes sans danger.
 Une miriade de petits "pop" s'approchant de sa cachette lui rappelèrent dans il s'était encore fourré. Julien pressa un peu plus ses mains sur sa bouche tandis que les bruits de pas approchaient lentement. Le rat-brador avançait en sa direction, l'animal mutant bondit sur le bureau qui servait de cachette au pauvre voleur qui pria que le meuble ne s'effondre sous le poids du monstre. Il l'entendis respirer puis le bureau grinça tandis que le rat-brador en descendait d'un bond.
 Tétanisé par la peur, Julien se figea lorsqu'il se retrouva face à face avec l'animal. Ce dernier le dévisagea et s'assit sur son postérieur en remuant, comme un chien, sa queue chauve de rat. Visiblement le mutant voulait jouer à la balle avec lui et le voleur compris immédiatement qu'il tenait là un moyen de s'enfuir.
_ Tu me donne la ba-balle, demanda Julien en essayant de ne rien laissé transparaître de sa peur. Le rat-brador remua joyeusement la queue et relâcha la balle qu'il tenait dans sa guelle et du museau la poussa en direction du voleur. La balle roula étrangement et s'arrêta à quelques pas de Julien, ce dernier sourit à l'animal, pris son courage à deux mains pour parcourir les quelques centimètres qui le séparaient de l'objet. Dans ses mains, la balle était froide et poisseuse. Pris d'un doute sur la nature de l'objet, le voleur se figea. Le rat-brador attendait toujours qui lui renvois son jouet, il s'était relevé près à bondir à la suite de sa ba-balle.
 Julien prit une de ses décisions que l'on regrette avant même de les avoir mise en place, mais il se dit qu'il serait assez fort pour ne rien laissé transparaître de sa peur. Lentement, il retourna le jouet pour faire face à face avec le visage d'un homme à demi dévoré. Le voleur laissa échapé un couinement de terreur et recula, puis il se repris, conscient du danger et fit face au mutant. Le regard du rat-brador avait changé, il n'avait plus rien de canin. C'était le regard avide d'un rongeur affamé, avant que Julien n'ait eu le temps de réagir le terrible animal mutant bondit sur lui pour l'occire!
4
19
65
2

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

Pour le plaisir

Listes

Avec La Fille d'Azâd, Ichimono : Histoire d'un Héros paysan, La vieille et le cheval blanc d’Henri IV (La vielhóta e lo chivau blanc d’Enric lo 4au), La Trinité des Darck, Le prix du pouvoir, Fragments du Monde Eclairé - Théandre, le roi sans couronne. [EN COURS], La Fille Soleil...
0