Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Méliné D.

Laisser LE bon commentaire: où l'art d'être honnête avec l'autre, sans omettre aucun des détails qui nous chiffonne tout en étant constructif pour l'auteur

par Méliné D.  il y a 2 ans

Bonjour,

 Parce qu'il me semble que laisser un commentaire qui exprime à la fois ce que vous pensez et qui dans donne envie à la personne commentée de continuer et de se surpasser est tout un art, j'ai décidée d'ouvrir cette discussion afin que tous puissent s'exprimer sur ce sujet.

 C'est bête mais les commentaires constructifs font partis de ces nombreuses choses qui nous donne envie de rester, d'échanger et d'évoluer sur scribay.

 Par ce biais peut-être que ceux qui, comme moi, écrivent peu de commentaire se lanceront dans l'aventure de laisser un petit mot constructif et encourageant! Parce que j'ai essayé une fois et que je me suis involontairement montré cynique, cassante et froide alors que j'étais pleine de bons sentiments.

 Donc ... Afin de comprendre et d'apprendre à poster un bon commentaire après une lecture (ainsi peut-être qu'une annotation soyons fous!) j'ai un questionnaire!

Libre à vous de répondre à tout, à une partie seulement où pas du tout.

1°)Vous placez vous en tant qu'auteur ou en tant que lecteur pour commenter?

Je veux dire: commenter vous en pensant: "Qu'est-ce que moi j'aurais fait?" ou bien "Qu'est-ce que j'aurais voulut lire?"

2°)Êtes vous plus du genre à laisser une notification quand tout vas bien? Quand tout vas mal? Ou dans les deux cas?

3°)En tant qu'auteur de commentaire et/où d'annotation comment faites-vous pour que vos messages soit constructif sans paraître froid et/ou hautain?

4°)Est-ce que vous êtes du genre à prendre des pincettes et à faire attention à l'égo du petit camarade où pas du tout?

5°) Avez-vous déjà pensez: "si on me laissais un com' comme celui-là je tuerais son auteur" et poster quand même?

 De manière plus général, parce qu'on a tous reçut des commentaires et que peut-être que cet échange nous rendra plus empathique/délicat envers celui/celle que l'on critique ou tout du moins nous évitera LE commantaire fatal qui donne à l'autre l'envie de tout remettre en question et d'arrêter.

 Les questions sont plus du partage d'expérience qu'autre chose.

6°) Avez-vous déjà été marqué positivement ou négativement par un commentaire? Qu'est-ce qui a fait qu'il vous as remonté le moral au point que vous écriviez six heures sans faire aucune pause? ou au contraire: qu'est-ce qui as fait que vous remettre en question?

7°) Y a-t-il des commentaires que vous ne voulez pas lire!!!!

Image de profil de Whitenex
Whitenex
1) Les deux. Le spectateur pour ce que j'aurais préféré lire, l'auteur pour me demander comment j'aurais pu faire mieux. Parfois, je trouve pas. Sinon, pour des reformulations, je suggère en annotation, je trouve ça efficace.

2) Quand je ris ou qu'une tournure m'interpelle pour sa qualité, je laisse. Quand je suis dérangé, je laisse. Je crois que je laisse beaucoup trop, je peins vraiment. Mais au moins, quand l'auteur regarde les annotations, il voit pas que du "mauvais" si j'puis dire.

3) En général, y'a toujours du bon et toujours du mauvais. Je commence par le mauvais, je crois, par habitude, et je reviens sur le bien à la fin pour complimenter et encourager. Je viens de me rendre compte que j'ai laissé un commentaire hier qui était assez froid... lol.

4) Je prends pas vraiment de pincette. Premièrement, car c'est subjectif, deuxièmement, parce que les gens qui sont là viennent "subir" le regard des autres pour s'améliorer, ils sont prêts, je pense, à recevoir du bon comme du mauvais. (D'ailleurs, les gens qui mettent "texte final" m'énervent parce que je peux pas en annoter les fautes [orthographiques], je trouve ça prétentieux. Et, hors des fautes, un texte n'est jamais fini pour moi. Même si on ne veut pas rebosser dessus, une annotation ne coûte rien.)

5) Non.

6) Positivement, oui. Je m'aperçois que les mêmes commentaires reviennent. Négativement, pareil. Par contre, même si j'accepte et que je tente de faire de mon mieux, j'ai déjà eu des commentaires ou des annotations que j'ai jugé "inapproprié", j'avais l'impression que la personne n'avait pas lu, ou sans faire attention, elle ne comprenait rien à rien alors même que je ne décrivais rien de complexe ou quoi. Enfin, ça arrive, mais si en me creusant la tête je ne vois vraiment pas de problème/de solution, je laisse, et si d'autres soulignent la même chose, on verra bien.
Globalement, rien ne me remonte le moral, il est jamais vraiment bas (ou alors toujours bas ?). J'écris pour moi, et je poste pour améliorer et pour partager. Je vais pas arrêter mon histoire parce que personne ne la lit, sinon ça ferait un bail (Avant scribay, aucun partage). Mais un commentaire fait toujours plaisir tant qu'il est constructif.

7) Je veux pas lire que je suis moche. Oups, pardon. Bah, comme mentionné plus haut, du mal pour rien ou de l'incompréhension "injustifiée". Mais ça arrive quasi jamais, alors...
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Lol! Je partage ton sentiment face à ceux qui ne comprennent rien à rien. Le pire sont ceux qui avouent "j'ai lu de travers", ben et alors? De quel droit tu te permets de critiquer? Après j'insiste, on n'est pas forcé (à part demande explicite ou paye ton chapitre
Image de profil de Whitenex
Whitenex
Heureusement, ça arrive rarement ! C'était dans le cadre d'un "paye ton chapitre" oui. Mais je ne sais pas trop comment le situer... Si c'est de la paresse ou une réelle incompréhension. Dans le doute, j'ai rien fait.
Image de profil de GauzHramm
GauzHramm
1°. Je fais un mélange des deux, j’emploie autant « j’aurai plutôt vu » que « j’aurai plutôt mit ». Je donne mon ressentit de lecteur en ayant conscience de la relation qu’un auteur partage avec son texte.

2°. Je ne me prive pas pour dire ce qui me semble clocher, pourquoi devrais-je me priver de dire ce qui me semble se démarquer positivement ? Je donne mon avis, pas mon aval, donc je fais les deux.

3°. Quand je n’ai pas déjà discuté avec l’auteur en mp (ou s’il m’est totalement inconnu), je mets les formes en signalant bien qu’il ne s’agit que de mon avis.

4°. Je ménage plus l’envie que l’égo. Dire à un auteur que son texte pêche attaque forcément son égo, mais lui conseiller des pistes d’amélioration encourage son envie.

5°. Non, du moins je fais en sorte que ce ne soit pas le cas.

6°. Positivement oui, tous les retours apportent quelque chose. En revanche, pour ce qui est d’écrire six heures sans discontinuer, je me motive très bien toute seule X) Négativement, pas personnellement.

7°. Personnellement, je n’ai pas envie de lire des commentaires exprimant un ressentit sans jamais l’expliquer au motif de « j’ai peu de temps libre, j’ai mieux à faire que de t’expliquer »… Bah visiblement non, puisque tu perds ton précieux temps à lire des œuvres que tu n’apprécies pas…

J’aimerais en revanche rajouter un petit point : on entend très souvent des débats autour de l’égo surdimensionné des auteurs, mais celui des « commentateurs », plus rarement. Pourtant, les deux me semblent particulièrement proches.
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
"Laisser LE bon commentaire: où l'art d'être honnête avec l'autre, sans omettre aucun des détails qui nous chiffonne tout en étant constructif pour l'auteur"

Je vais commencer par réagir au titre ^^

C'est quoi LE bon comm ?
Celui qu'attend tout auteur qui se respecte ?
Mais, TOUT auteur se respecte !
Respecte-t-il les commentaires qui lui sont offerts ? ^^
Je parle bien d'OFFRIR !
Parce qu'un comm est un cadeau, et comme tout cadeau est donné en pensant faire plaisir, ou en pensant rendre service. À soi, à l'autre, à son ego, à la flatterie, à la flagornerie, aux conventions, aux convictions, etc.
Comme pour tout cadeau, la moindre des choses est de l'examiner... et de la fermer ! ^^
Ensuite, on trie, on recycle, on case, on affiche, on le digère, ...
Alors, LE bon cadeau ?
C'est celui qui correspond à une attente non formulée. Le problème est de mettre le doigt dessus. Si l'auteur ne signale pas dans son profil ce qu'il attend, son degré de tolérance, chaque commentateur se tient sur ses gardes et reste "commentatiquement" correct : en résumé, il se comporte avec beaucoup de bienveillance et tient en laisse un impossible retour en toute franchise.

Pour moi, le bon commentaire vient de quelqu'un qui me connait assez pour se permettre de dire franchement ce qui le turlupine, et qui ne me connait pas assez pour se mettre à ma place. Le bon commentaire est tout simplement un regard extérieur qui pointe les défauts d'aspect parce qu'un autre éclairage est employé. Quand il y a le défaut et l'éclairage dans le même comm, c'est le cadeau parfait :)
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Bon, ben tout est dit... quoi que, ici, je pense que tu vas surement devoir encore le répéter... ;-)))
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
Est-ce qu'un bon cadeau est celui dont tu as besoin ou de celui que tu veux avoir?

C'est assez vaste comme question de ce qu'est un bon commentaire.

Quand je suis arrivée sur scribay ce qui m'a plu c'est de recevoir un commentaire tout de suite après ma première parution et que celui-ci était sérieux son auteure ne me prenait pas de haut et pour la première fois quelqu'un me montrait avec exactitude ce qui n'allait pas.

Ça fait plaisir de recevoir un commentaire qui dis: "J'aime bien ton histoire, je vais la lire, continue!" Parce que ça fait toujours plaisir d'être approuvé mais ce n'est pas nécessairement le commentaire dont tu as besoin et qui te fera progresser.
Souvent, et je crois ne pas être la seule, les commentaires purement appréciatifs sont très vite oubliés.
Il y en a un don je me souviens parce que j'avais le moral dans les chaussettes, je n'arrivais pas à écrire, je déprimais complètement à cause de mon boulot et je me disais que je faisais définitivement que de la merde. Bref: "pends-toi" comme dis ma mère et je reçoit ce petit com' tout sympa et j'avoue qu'il m'a fait du bien.
C'était le commentaire dont j'avais besoin à ce moment-là. Mais je ne cours pas après ceux-là et je n'aimerais pas recevoir que ça. Je ne pense pas que ce soit bon de recevoir que des fleurs.
Les flatteries; un peu ça vas, beaucoup kata!

Après j'ai reçut des commentaires où l'auteur m'expliquait en détail ce qui lui avait plu ou ce qui l'avait chiffonné et qui pourrait être amélioré et le tout très posément sans me prendre ni pour une conne, ni pour une gamine. La pilule donc bien passé, ça m'a permit de réfléchir calmement à mon texte et aux petites retouches dont il avait besoin parce que je pense que le but en tant qu'auteur( débutant, amateur ou pro) c'est quand même de partager ses idées et ses histoires, donc d'être lisible facilement et par le plus grand nombre.

On commente très facilement la structure, le style ou le nombre de répétition dans un texte mais on ne vas pas nécessairement critiquer les choix d'un personnage et je n'ai reçut aucun commentaire sur mes choix pour mon histoire.
Hors en tant qu'auteur j'ai un objectif, je sais où je veux mener mon histoire mais je ne sais pas comment mes lecteurs la perçoive et si je les atteints comme je le souhaite, dans ce cas là en fin de chapitre je demande.
J'ai besoin de leur réponse pour savoir si ce que je fais ai juste où si je suis dans les choux.


En conclusion:
Le bon commentaire vas dépendre autant de ce que tu veux entendre que de ce que tu as besoin d'entendre mais aussi de la façon dont il sera rédigé d'ou la fin du titre "où l'art d'être honnête avec l'autre sans omettre aucun des détails qui nous chiffonne tout en étant constructif.
Image de profil de Eric Kobran
Eric Kobran
Oh merde, un appel au pavé !

Youpiii ! Allons y !

1°)Vous placez vous en tant qu'auteur ou en tant que lecteur pour commenter?

En tant que lecteur. Je m'attache beaucoup à la fluidité de la lecture et à l'originalité de l'angle d'approche. Mais quand c'est le fond ou la structure qui m'empêchent de lire confortablement, c'est l'auteur qui donne son avis. Difficile de faire la part des choses.

2°)Êtes vous plus du genre à laisser une notification quand tout vas bien? Quand tout vas mal? Ou dans les deux cas?

Je commente généralement systématiquement sauf quand je trouve le texte vraiment mauvais ET que je sens que l'auteur n'a aucun recul sur son travail. Il m'est arrivé de commenter et de proposer des axes de progression à des textes très loin d'une version finale, mais on sent dans l'écriture que l'auteur aime ce qu'il fait, prend du plaisir, et cherche à progresser.

3°)En tant qu'auteur de commentaire et/où d'annotation comment faites-vous pour que vos messages soit constructif sans paraître froid et/ou hautain?

Beaucoup beaucoup beaucoup de smileys et d'humour. Et surtout pas d'avis lapidaire comme "le texte est nul", "c'est mauvais", "ce n'est pas intéressant". J'essaye toujours de donner un avis subjectif et/ou factuel. "Ce texte ne me parle pas", "Pas mal de fautes d'orthographe à corriger pour faciliter la lecture."

4°)Est-ce que vous êtes du genre à prendre des pincettes et à faire attention à l'égo du petit camarade où pas du tout?

Toujours des pincettes. Mais si la réponse traduit un manque de recul sur son travail, il peut m'arriver de sortir la masse, mais plus généralement, j'arrête de m'intéresser au texte pour ne pas perdre de précieuses minutes que je peux consacrer à d'autres auteurs.

5°) Avez-vous déjà pensez: "si on me laissais un com' comme celui-là je tuerais son auteur" et poster quand même?

Compliquée celle là. Probablement oui. Je pense qu'un auteur est vexé quand un commentaire révèle une grosse différence entre la qualité supposée de son travail, et la qualité ressentie par les lecteurs. Et ça peut nous arriver à tous. D'où, je le répète, la nécessité d'avoir du recul sur son travail. Petite parenthèse : pour avoir du recul, c'est simple, il suffit de lire un texte vieux d'un an. Ça fait toujours mal.

6°) Avez-vous déjà été marqué positivement ou négativement par un commentaire? Qu'est-ce qui a fait qu'il vous as remonté le moral au point que vous écriviez six heures sans faire aucune pause? ou au contraire: qu'est-ce qui as fait que vous remettre en question?

Bien entendu, chaque commentaire peut nous booster, ou nous mettre un coup derrière la tête. Personnellement, je marche beaucoup au boost, d'où la raison de ma présence sur Scribay, où j'ai besoin qu'on me dire si je fais fausse route ou pas, si mes effets fonctionnent, si mes ellipses ne sont pas trop compliquées (en l'occurence, il semble que ce soit le cas :)). Et je suis évidemment déçu quand un lecteur est déçu lui aussi.

7°) Y a-t-il des commentaires que vous ne voulez pas lire!!!!

Il y en a bien un que j'ai toujours la crainte de lire : "Ça ressemble à tel texte". Car de deux choses l'une : soit j'ai manqué d'originalité, soit j'ai été plagié. Dans les deux cas, ça me foutrait en boule.
Image de profil de Nine Rouve
Nine Rouve
1°)Vous placez vous en tant qu'auteur ou en tant que lecteur pour commenter?
lecteur.

2°)Êtes vous plus du genre à laisser une notification quand tout vas bien? Quand tout vas mal? Ou dans les deux cas?
Quand la lecture est trop laborieuse, je l'abandonne et ne laisse rien. Sauf si j'arrive à verbaliser qlch de positif. Mais ce faisant, j'entre en relation avec l'auteur et s'il me réclame des détails, je crains de ne me retrouver dans l'obligation d'être franche, de le blesser et je ne le veux pas. Donc quand j’ai des billes positives je laisse toujours un commentaire. Mes « jaime » en revanche sont sélectifs. Il faut que j’aime vraiment.

3°)En tant qu'auteur de commentaire et/où d'annotation comment faites-vous pour que vos messages soit constructif sans paraître froid et/ou hautain?
Toujours raisonner en positif. Si je lis, c'est que j'y trouve mon compte. Je dois donc être en mesure de valoriser qlch. Le sujet, le style, l'émotion, ou la projection que je m'en fais. Je cherche à dire sans me transformer en auteur pompeux, ce que j'ai ressenti et pourquoi j'ai lu. Je ne perds jamais de vue que ce que je ressens, m'est propre à ce moment-là. Je m'oblige désormais à répondre à chaud, les mots me venant mieux.

4°)Est-ce que vous êtes du genre à prendre des pincettes et à faire attention à l'égo du petit camarade où pas du tout?
Oui. Bien sûr. Mais sans connaître la personne, cela est acrobatique. Je me focalise sur les choses positives, faisant le pari que ce que je n'évoque pas est en délicatesse pour moi. SI par exemple je dis : « sujet merveilleux » cela signifie en creux que le style en revanche est sans plus.

5°) Avez-vous déjà pensez: "si on me laissais un com' comme celui-là je tuerais son auteur" et poster quand même?
Non. Laisser un commentaire de ce genre ne m’intéresse pas. Tous ceux qui le font gargarisent leur propre ego. M'est avis.

6°) Avez-vous déjà été marqué positivement ou négativement par un commentaire? Qu'est-ce qui a fait qu'il vous as remonté le moral au point que vous écriviez six heures sans faire aucune pause? ou au contraire: qu'est-ce qui as fait que vous remettre en question?
Positivement marquée... Alors, figurez-vous que ces commentaires-là, je les oublie. J’essaie d’y répondre mais je ne peux pas le faire à chaud, cela me touche trop. J’attends en général un jour ou deux. Du coup, grand bonheur qu'ils soient écrits, et que je puisse y revenir de temps en temps m'y ressourcer.
Négativement marquée... Les messages pas trop positifs me font douter que c'est peu de le dire. C'est extrêmement douloureux parce que je ressens le fait d'être de toute façon dans l'incapacité de changer qlqch. Mais, s’ils sont plusieurs à converger dans le même sens, avec les heures passant, j’arrive à les prendre en compte et à finalement modifier mon texte.
Cependant. Il y a des commentaires qui ne parlent pas de mon texte. Je m’explique. Je crois que Flaubert disait : il y a deux auteurs à un livre. Celui qui l’écrit et celui qui le lit. Parfois les personnes ressentent des choses à la lecture de votre texte et vous n’y pouvez rien. J’ai écrit une histoire dans lequel une nana se met en colère. Certains m'ont dit que je devais modifier mon texte parce qu'il était trop violent. D'autres ont dit que non, il ne l'était pas, qu'on ressentait bien la détresse de la fille... Ben là, dans ces cas-là, je réponds poliment : merci d’avoir pris le temps machin… ( je réponds toujours poliment, quitte à mettre un jour de décalage) mais ne tiens pas compte de cette remarque. Ce ressenti-là ne parlant que du lecteur, sa personnalité, son histoire, sa projection et non de mon texte.

7°) Y a-t-il des commentaires que vous ne voulez pas lire!!!!
Oui ! tous ceux qui ne sont pas hyper flatteurs ! (rire)
Je crois que je préfère avoir des commentaires difficiles que pas de commentaires tout court…

j'ajoute en lien un papier sur les commentaires de ses AMIS... pas piqué des vers les commentaires des amis en général...
https://www.scribay.com/text/1159880831/guide-de-survie-a-l-usage-des-amis-des-artistes
Image de profil de Améliefg
Améliefg
1°)Vous placez vous en tant qu'auteur ou en tant que lecteur pour commenter?

Les deux probablement. Consciemment comme lectrice, mais il est possible qu'en arrière-plan, je me place également comme auteur. Ceci dit, c'est la lectrice en moi qui commente. Et je commence par commenter un ressenti, dans quel état m'a mise le texte, ce que j'en retiens, ce que ça a provoqué ou pas en moi.



2°)Êtes vous plus du genre à laisser une notification quand tout vas bien? Quand tout vas mal? Ou dans les deux cas?

Je laisse, c'est sûr, un commentaire si le texte me plaît.
Je ne laisse pas de commentaire si j'estime que le texte n'a pas de sens pour moi, me semble bourré de fautes, et accumule des erreurs de syntaxe.


3°)En tant qu'auteur de commentaire et/où d'annotation comment faites-vous pour que vos messages soit constructif sans paraître froid et/ou hautain?

Si j'ai le moyen de communiquer en privé, je préfère cette option, mais dans mon commentaire, je glisserai sans doute qu'il existe quelques détails à parfaire. Je relève des mots ou pans de phrases que j'ai trouvés bons, et j'exprime un doute sur telle phrase ou mon incompréhension. Mais j'équilibre avec du positif.


4°)Est-ce que vous êtes du genre à prendre des pincettes et à faire attention à l'égo du petit camarade où pas du tout?

Je vais dire oui.
Je ne sais pas ce que l'autre vit derrière son écran. J'ignore l'enjeu que représente pour lui le texte écrit ou le fait d'écrire. Je n'ai nullement l'intention d'avoir des propos qui pourraient faire que la personne s'effondre.
Donc oui je fais attention, mais je dis ce que je pense. Juste, j'essaie de le faire, si c'est négatif, avec des termes doux. Exemple : Ton texte est effroyable d'erreurs. Bon sang, utilise au moins le correcteur ! Je dirais plus facilement : Je pense que ce texte a été écrit un peu trop vite, je vois des erreurs, sans doute de distraction, et d'autres plus complexes. Si cela te dit, je te propose de le relire et de relever les fautes.

5°) Avez-vous déjà pensez: "si on me laissais un com' comme celui-là je tuerais son auteur" et poster quand même?

Jamais. Si je considère que le commentaire est trop violent pour moi, pourquoi l'adresserais-je à quelqu'un d'autre ?




6°) Avez-vous déjà été marqué positivement ou négativement par un commentaire? Qu'est-ce qui a fait qu'il vous as remonté le moral au point que vous écriviez six heures sans faire aucune pause? ou au contraire: qu'est-ce qui as fait que vous remettre en question?

Oui, j'ai déjà été marquée de manière très positive par un ou des commentaires. C'est encourageant, ça fait plaisir, ça donne confiance et ça alimente l'envie d'écrire.
Oui j'ai déjà été marquée par un commentaire négatif (en gros, négatif). J'essaie de comprendre, voire je demande à l'auteur du commentaire de préciser (j'ai remarqué que les commentaires pas très positifs sont souvent vagues).

7°) Y a-t-il des commentaires que vous ne voulez pas lire!!!!

Oui. Les commentaires qui ne trouvent aucun élément positif au texte.
Et par dessus tout, il y a deux sortes de commentaires que je préfèrerais n'avoir jamais :

1/ Le commentaire qui résume mon récit : En somme le commentateur n'a rien à dire, il explique qu'il a compris de quoi je parle (bravo mais et.. ? Après ?? rires !)

2/ Le commentaire qui souligne et s'étend sur un détail absolument accessoire de l'histoire.
Exemple : Je produis un récit sur des personnes, des enfants, un décor, une émotion. Et il se trouve que dans le récit un lapin surgit.
Le commentaire serait : Le lapin, il était blanc ou marron ? avec de grandes pattes ou des oreilles pointues ?

(là encore... d'accord.. Et ?? Après ??)
Image de profil de Nine Rouve
Nine Rouve
Bonjour,
hasard d'actualités : Les prix littéraires (2/4) : Lecteurs : le nouveau jury via @franceculture https://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire/les-prix-litteraires-24-lecteurs-le-nouveau-jury-0
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Je m'invite aussi. Je trouve que ce questionnement rejoint beaucoup ce qui s'était dit dans un sujet passé sur les annotations, que je remets là https://www.scribay.com/talks/17244/petit-guide-collaboratif-des-annotations-a-l-usage-de-qui-le-veut- .

1°)Vous placez vous en tant qu'auteur ou en tant que lecteur pour commenter?

Personnellement, je me demande d'abord : "Qu'est-ce que cette personne a voulu dire ? Est-ce que moi en tant que lecteur, je le comprend ? Est-ce que je peux suggérer des pistes pour que le message ou l'image passent mieux ? (déformation pro, je pense).

2°)Êtes vous plus du genre à laisser une notification quand tout vas bien? Quand tout vas mal? Ou dans les deux cas?

Idem. Truc de prof. Il faut dire quand on est pas d'accord (je préfère ça à "ça va pas", le "ça va pas" est quand même très subjectif. Je vais souvent trouver qu'une romance ne "va pas", parce que j'aime pas le genre et que je le trouve foncièrement idéaliste, donc plus que "ça va pas", "je suis pas d'accord" ^^).
Mais il faut aussi encourager la personne en face, qui sinon va se demander pourquoi on continue à lire. Donc autant que je peux, j'essaie de glisser des commentaires sur l'intrigues, sur quelque chose que j'ai bien aimé dans le passage pour montrer que je lis et que je suis intéressée.

3°)En tant qu'auteur de commentaire et/où d'annotation comment faites-vous pour que vos messages soit constructif sans paraître froid et/ou hautain?

Ah, la magie d'Internet. Difficile de juger de ce que pensent les gens derrière leur écran.
Déjà, j'essaie, autant que possible, de poser des questions aux gens que je relis, quand je ne suis pas d'accord ou que j'ai un doute sur quelque chose. Parce que de 1) c'est possible que ce soit un effet de style que j'ai raté. De 2) une question fait réfléchir, et donc implique la personne, plutôt qu'une phrase assertive. (mais ça c'est plus pour les "gros trucs", pour les répétitions et autres brouilles, je signale juste)

Exemple. Demander : "Pourquoi as-tu utilisé cette structure ici ?" amène l'auteur à réfléchir à ladite structure et éventuellement à la remettre en question, plus que "Change cette structure".

Aussi, je rappelle toujours (sauf quand j'oublie ^^;) que mes commentaires ne sont QUE mon avis et peuvent donc être faux, inappropriés ou franchement cons.

4°)Est-ce que vous êtes du genre à prendre des pincettes et à faire attention à l'égo du petit camarade où pas du tout?

Plus qu'une question d'égo, je pense qu'il faut quand même prendre en compte les caractéristiques de la personne en face (ce que je ne fais pas forcément assez, j'avoue). Le site a beaucoup grossi, cette année (du moins c'est mon impression), et nous avons des auteurs d'horizons beaucoup plus variées. Quand j'ai commencé, on avait UNE ado active dans nos rangs et c'était plus ou moins tout. Maintenant on en a plusieurs.
Et on ne peut pas attendre le même niveau de technique, de compréhension, de capacité à encaisser, etc. d'une personne qui a lu des livres pendant 30 ans et a eu le temps de réfléchir à pourquoi elle écrivait, comment, quels outils elle voulait utiliser etc et quelle part d' elle elle était prête à engager dans l'aventure, avec une personne qui découvre ce médium, met tout son coeur dans son histoire et, forcément, n'est pas armée à accepter la critique. Je pense qu'on est tous passés par là. Quand j'ai commencé, même les critiques positives me faisaient de la peine, parce que je pensais que les gens disaient ça pour me faire plaisir.
Bon, après, récemment, j'ai encore vexé quelqu'un pour les mauvaises raisons. Parce que j'avais mal évalué où en était cette personne, parce que j'étais fatiguée, parce que je voulais aller un peu vite... bref, plein de choses qui auraient pu être évitées si j'avais fait la démarche de regarder si cette personne en était à sa première histoire ou non.

5°) Avez-vous déjà pensez: "si on me laissais un com' comme celui-là je tuerais son auteur" et poster quand même?

Non, j'essaie de faire en sorte que non. Même si parfois, en me relisant, je me suis rendue compte que j'avais quand même manqué de tact (et je me suis excusée).

6°) Avez-vous déjà été marqué positivement ou négativement par un commentaire? Qu'est-ce qui a fait qu'il vous as remonté le moral au point que vous écriviez six heures sans faire aucune pause? ou au contraire: qu'est-ce qui as fait que vous remettre en question?

Je n'ai jamais reçu de commentaire qui m'ont "remonté" le moral, mais j'en ai reçu des qui m'ont fait énormément réfléchir sur mon oeuvre, et m'ont permis de revenir dessus et de la développer.
Je dois avoir un problème d'égo par contre, je ne me suis jamais remise en question en tant qu'autrice, sur ce site. Par contre, j'ai déjà remis mon texte en question. Mais moi, je ne crois pas ^^;.

7°) Y a-t-il des commentaires que vous ne voulez pas lire!!!!

Il y a DEUX commentaires qui m'ont jamais fait sortir de leurs gonds. (pour en revenir à mes problèmes d'égo, c'est quand les gens ne voient pas ce que j'essaie de faire XD. Alors que bon, d'un côté ça devrait m'alerter)

- le premier me disait que mon histoire serait sympa si j'arrêtais avec cette "manie de la ponctuation qui est irritante" (de mémoire). Ce à quoi j'ai expliqué de manière pas forcément très aimable que ce n'était pas une manie et que j'avais BEAUCOUP travaillé la ponctuation dans ce passage pour obtenir un effet très spécifique.
- Le second parlait également de manies de mauvais écrivains, et j'ai essayé de botter en touche, parce que je trouvais la remarque assez maladroite : à mon sens, le style c'est quand même assez subjectif, et je ne crois pas qu'on soit ici pour juger qui est digne d'être écrivain et qui ne l'est pas.
Image de profil de GoM
GoM
1°)Vous placez vous en tant qu'auteur ou en tant que lecteur pour commenter ?

Je me place en tant que lecteur, mais si j'ai une question c'est souvent l'auteur en moi qui parle.
Je ne me dis jamais "ce que j'aurais voulu lire", ce n'est pas mon histoire. Si elle ne me plait pas dans le genre ou dans le style, c'est peut-être tout simplement pas mes goûts de lecteur.

2°)Êtes vous plus du genre à laisser une notification quand tout vas bien? Quand tout vas mal? Ou dans les deux cas?

Dans le cas où c'est très bien et que je suis super content de lire, je commente longuement.
Dans le cas où ce n'est pas top, je commente souvent longuement, pour faire la part des choses.
Le pire, c'est les écrits qui me laissent indifférents. Impossible alors de dire ce qui va ou ne va pas. C'est surement très bien, mais je ne trouve rien à dire. Ce cas arrive souvent quand on est hors de notre zone d'aptitude de lecteur/auteur. Je ne me sens alors pas légitime pour critiquer.

3°)En tant qu'auteur de commentaire et/où d'annotation comment faites-vous pour que vos messages soit constructif sans paraître froid et/ou hautain?
Mes annotations sont courtes et pas très intéressantes, c'est du correctif.
Mes commentaires, dur à dire. Cela dépend de l’œuvre et de l'auteur. Mais je suis amical, j'essaye d'analyser et d'être constructif, mais comme on le ferait dans un club d'écriture.
J'essaye d'être bienveillant sans être vide, et ça, c'est pas si simple.

4°)Est-ce que vous êtes du genre à prendre des pincettes et à faire attention à l'égo du petit camarade où pas du tout?
Je suis très pincettes. Mais dans la vie je suis comme ça. Je fais toutefois de gros efforts pour fournir une analyse qui ne fait pas de cadeaux, pour être critique avec l’œuvre, sans taper sur l'auteur.
Pour cela je pose des questions.

5°) Avez-vous déjà pensez: "si on me laissais un com' comme celui-là je tuerais son auteur" et poster quand même?

C'est juste que des fois la vérité c'est dur à digérer. Je n'aime pas la méchanceté gratuite ou les tacles faciles sur un jeune, un débutant ou une personne souffrant visiblement face à la critique. Rares sur Scribay les gens agressifs sans fondement. Certains sont rudes, mais justes.
Les commentaires que je n'aime pas trop c'est "nul." ou "cool." et je me dis "bin merci d'être passer".

6°) Avez-vous déjà été marqué positivement ou négativement par un commentaire? Qu'est-ce qui a fait qu'il vous as remonté le moral au point que vous écriviez six heures sans faire aucune pause? ou au contraire: qu'est-ce qui as fait que vous remettre en question?

Beaucoup. Je suis toujours très content d'avoir un avis, un commentaire. J'ai quelques commentaires qui me mettent vraiment du baume au cœur. Surtout quand un récit va être long et qu'on a besoin de positifs, de lecteurs attentifs qui apprécient ce que vous tentez.
Je les remercie.
D'autres commentaires sont justes et durs, mais remettent jusqu'à la création et au maintien en vie d'une œuvre. C'est parfois difficile car ça vous dit combien il vous reste de boulot à accomplir pour avoir un livre à peu près d'aplomb.

7°) Y a-t-il des commentaires que vous ne voulez pas lire!!!!
Non je suis souvent preneur de tous. Peut-être pas de juste "C'est nul !"
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Et c’est reparti pour un tour !
Faudrait lancer un défi, genre :
Faites un commentaire, longueur illimité, ton forme à votre convenance… mais faites s’en un !

1°) En tant que lecteur, cela semble évident. Comme la majorité des pèlerins sur cette planète, je peux lire et apprécier, sans savoir écrire.

2°) Dans les deux cas. Là encore cela semble évident, a quoi peut bien servir des

3°) …sans paraître froid et/ou hautain ? C’est le cadet de mes soucis. Si un auteur ne veut pas lire je que je pense réellement de ses œuvres, il ne lui reste qu’à me bloquer. Cela me fera gagner du temps…

4°) L'égo, j’y jouai quand j’étais petit. Cela m’a passé depuis.

5°) Non, jamais.

6°) Evidemment, comme tout le monde. C’est le commentaire d’une personne sans concession, qui m’avait botté le cul à maintes reprises, et qui a trouvé que j’avais fait des progrès. Ce commentaire-là, oui, il a une valeur.

7°) Y a-t-il des commentaires que vous ne voulez pas lire!!!! Aucun, si ça me pique, je me gratte.

Là encore cela ME semble évident : Le pire est de ne pas avoir de commentaire du tout !
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Ouh! Ça devient chaud, là! ;P
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
Et bien je ne pense pas que ce soit si évident de critiquer en tant que lecteur ou tout du moins de formuler notre critique en tant que tel.

Selon mon avis (qui vaut ce qu'il vaut et don tu fais ce que tu veux);
si une critique est formulée : "J'ai dû mal à lire, qui fait quoi?" tu te place plutôt en tant que lecteur.
Á contrario si tu l'exprime plus ainsi: "Je ne l'écrirais pas du tout comme cela" ou "je ne formulerais pas ça ainsi". Même si ça t'a gêner en tant que lecteur tu le corrige en tant qu'auteur ou en tant que critique
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Méliné D. oui, mais des fois on voit des phrases louuuurdes avec des mots sortis du dico édition 1950 ET que l'auteur ne sait pas le gérer mais les utilise pour faire "style" (car d'autres ont l'art du tarabiscotage et c'est beau). Dans ces cas là une petite aide à la simplification est plutôt bienvenue.
Ou même aux "maladresses" ( ce mot me rend malade). Si je fais des maladresses et qu'on ne me dit pas où elles sont ni comment les arranger, c'est difficile de se corriger.
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Méliné D.
- "J'ai dû mal à lire, qui fait quoi?"... me va bien (même si un peu trop poli à mon gout ;-)
- "Je ne l'écrirais pas du tout comme cela"... ne sers strictement à rien. L'utile, c'est refaire la phrase comme on voudrait qu'elle soit. L'auteur prend ou ne prend pas, ce n'est plus mon pb.

Cela demande du temps, si en plus il faut se fader les grattouillages d’ego des chatouilleux, ça va bien !

Je trouve complètement dingue le temps perdu sur Scribay au sujet des pôvres petits auteurs à qui on ne dit pas gentiment qu'ils sont géniaux.

Avis aux susceptibles, il existe les journaux intimes, c'est fait pour ça...
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Gigi Fro maladresse maladresse maladresse maladresse maladresse maladresse

Aïe, Ouille ! Pas sur la tête, je l'utilise !!! Aïe !
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Pepito Resk Tu es sûr tu l'utilises, ta tête?? ;P (la perche était tendue^^!)
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Gigi Fro ...moi ?
Ben oui, que j'utilise ma tête... je suis un garçon.
D'ailleurs, comme, en plus d’être un garçon, je suis un génie, j'ai deux cerveaux :

Un petit et un gland.
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
Ça ne sert pas la personne de lui dire que c'est bien alors que c'est faux et ce n'est pas mon discourt.
J'étais sur wattpad et j'ai vue des textes nuls mais au point que mon nez et mes oreilles saignaient parce que mes yeux s'étaient assechés. Un jour j'ai fais le grand saut et jai fait remarqué à une auteure (apprécié) qu'il y avait beaucoup de répétition et qu'un petit synonyme ne serait pas du luxe. J'ai rapidement reçut une réponse me signifiant qu'elle n'avait pas besoin de mon avis et de passer mon chemin.

Personnellement je suis venue sur scribay pour recevoir l'avis d'auteur/lecteur donc j'étais préparer
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Méliné D. Je ne connais pas Wattpad, il semble que beaucoup de Scibayens en viennent. C'est peut-être pour cela que beaucoup d'auteurs me semblent un poil chochotte ou à ego surdimensionné ici. ^^

Bonne continuation...
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Non ^^
Je crois qu'il tient trop à son avatar ;))
Et puis, il est un peu trop virgoule :D
Pepito Resk, quoi qu'il en dise, son site, c'est Scribay :))
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Vis9vies tu marques un point ! ;-))

Auteur inconnu c'est quoi la ruse avec Atramenta (que je ne connais pas non plus...)
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Je sens qu’il me plait déjà ce site... ;-)))
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Non, Pepito! Ne nous quitte pas!
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Gigi Fro aucun risk ! Il serait renvoyé dare dare dans ses foyers ;)))
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Serpents à plumes? Idéal pour Pepito le (faux) mexicain : https://fr.wikipedia.org/wiki/Quetzalcoatl
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Vis9vies me faire virer d'un site de kriture c'est mon dada... ^^
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Auteur inconnu c'est le cas sur tous les sites... même ici.

L'affreux !
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Hayé, Gigi Fro a cafté... maintenant, tout le monde sait que je suis un faux mexicain !

Ouiiiiiiin !!!
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Oops! Yé soui désolée!
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Oh zut Auteur inconnu ! Car pour le "serpent", je savais pas, mais pour la "plume" j'avais déjà une idée...
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Ohhhh non!!!! Mezyeuzzzzzzzz!!
Image de profil de Daegann
Daegann
Clairement, recevoir des commentaire est quelque chose de motivant. Personnellement j'aime savoir ce qu'on pense de l'histoire, des personnages et en discutter. Mais c'est vrai que lorsque quelque chose nous chiffone, c'est plus délicat d'en laisser un de peur de froisser l'autre...

1/ Lorsque je commente, je le fais en tant que lecteur. Je dis ce que je pense de ma lecture, ce que j'ai aimé dedans, ou si besoin est ce qui m'a gêné en lancant éventuellement des idées pour améliorer ça (mais c'est toujours délicat). En tout cas je ne me place jamais en pro de l'écriture qui dit ou impose de faire ci ou ça. Je n'en ai pas la légitimité et c'est le genre de chose qui a de forte chance de froissé (et puis je déteste les choses imposées par des règles "parce que c'est comme ça" ou "parce que tel grand auteur ila dit que c'était comme ça")

2/ Dans les deux cas. Je veux dire, je sais que recevoir des commentaires me motive. Si je lit quelque chose, j'estime que la moindre des choses est de laisser un mot. Donc je commente que j'aime ou pas. J'essaye d'expliquer ce qui m'a plu ou gêné (bon parfois c'est plus compliqué ou pas trop le temps et ça fini par des bêtes messages un peu bateau mais je laisse quand même un commentaire) mais même quand je parle de quelque chose qui me gêne, j'essaye de toujours avoir une note positive dans le commentaire, c'est important je pense pour encourager et motiver. Ne dire que ce qui va mal peut être décourageant et mal perçu. C'est aussi une question de tact.

3/ Comme dit plus haut, déjà en ne faisant pas que des remarques négatives, il faut aussi souligner ce qui est positif. Ensuite dans la formulation, il faut être un minimum diplomate (on dit pas "c'est vraiment trop nul ce que tu as fais, on dirais un gamin de 5 ans qui a écrit" on va le dire poliment "la formulation ne me semble pas la meilleure") et pour être le plus constructif possible c'est toujours utile de donner quelques idées pour corriger le problème (et si possible pas en mode "réécrit tout", toujours favoriser l'effort minimal quand c'est possible "il suffirait d'ajouter une simple phrase avant pour faire référence à ça et le tour est joué"). Quand on essaye d'aider, il faut que ça se sente (aider est différent de casser). Et donc, je le redit parce que c'est ce qui me semble le plus important : ne pas faire que pointer les défauts, en montrant qu'il y a des points positifs, à la fois on décourage moins, on donne au contraire la motivation de corriger ce qui peut l'être et on montre aussi qu'on est pas dans une optique de casser l'auteur ou son texte, qu'on voit aussi les choses positives dans le texte.

4/ Oui, c'est dans ma nature. Mais je pense que c'est important : si on brusque quelqu'un on risque de le décourager mais aussi de lui laisser penser (réaction naturelle) que tout ça est faux et que c'est juste un troll ou pour casser. Bref, on risque de ne pas aider autant... Maintenant faut pas non plus ne rien dire, tout laisser passer ou être mielleux, ça n'aide pas non plus mais comme dit plus haut, le mieux est de le dire avec un minimum de diplomatie.

5/ Pas de façon aussi virulente mais parfois j'ai eu l'impression de ne pas arrêté de dire que tel ou tel chose n'est pas logique / cohérente au point ou je me suis dit que ça pouvait décourager. Dans ce cas j'essaye de me concentrer sur les points les plus important quitte à ne pas mentionner des choses plus mineures qui peuvent passer. Bref d'alléger un peu la chose parce que sinon j'aurais vraiment l'impression de m'acharner... Après, bon, comme répété plus haut, j'essaye de faire tout ça avec tact et en mettant en avant des choses positives...

6/ Bien sûr. Les commentaires sont pour la plupart encourageant. Certains sont plus utile de façon pragmatique parce qu'ils sont des critiques constructives qui permettent de s'améliorer, d'autre (le splus important pour moi qui n'a pas pour ambition de me faire publier) simplement parce qu'ils sont encourageante et parce qu'il nous permettent de discutter de l'histoire, des personnages et par cet intermédiaire de les faire vivre ou revivre un peu plus dans notre propre esprit. J'adore parler de l'intrigue de mes histoires, de ce qui arrive aux personnages et des personnages eux-même. Ces échanges là sont super enrichissant, les questions qu'on peut nous poser nous font aussi réfléchir et parfois influence la suite du récit quand on écrit au fur et à mesure. Bref, ils sont super important (et clairement, quelqu'un qui me lit et qui ne commente pas, dans l'absolue ça ne me fait ni chaud ni froid, je veux dire je n'en ai pas consience et ça ne m'apporte strictement rien - après si la personne a apprécié sa lecture, tant mieux mais je n'en ai pas conscience).

7/ Bah, les spam ou commentaires haineux ou des remarques qui remettent en cause le travail fait. Mais je n'en ai pas vu ici. Autrement, des commentaires qui semblent s'acharner sur l'oeuvre, je ne dirais pas que je ne veux pas les lire il y a toujours des choses à en tirer mais c'est sûr que ce ne sont pas les commentaires qu'on a envie de recevoir.

Et je finirais donc pas dire à ceux qui on peur de commenter ou qui ne le font pas : faites-le ! Dite ce que vous avez aimer, ce qui vous à moins plu, dites vos attentes pour la suite de l'oeuvre (quand il y en a une). Ne pas recevoir de commentaire est bien plus démotivant que de recevoir un commentaire donnant un avis, bon ou mauvais. Et puis c'est aussi une question de respect, vous avez lu le travail de quelqu'un sur une plateforme créer pour l'échange, alors faites votre part du job et échangez ! :)
Image de profil de Lou C
Lou C
1°) Je me place toujours en tant de lectrice. Je n'ai pas le niveau requis pour voir un texte en tant qu’auteur. Et puis, je préfère rêver sur un texte plus tôt que de l’analyser.

2°) Quand un texte me plaît, j’aime bien laisser un commentaire pour que l’auteur sache que son travail à au moins touché une personne.

3°) Personnellement, je ne laisse que des commentaires positifs. Quand il y a des remarques sur un texte, je préfère laisser les auteurs confirmés s’en charger.

6°) Jusqu’à maintenant, je n’ai jamais eu de critiques négatives. Constructives oui, mais rien qui ai pu me blesser.
J’ai eu des commentaires qui m’ont touché, ce sont ceux qui me donnent envie de continuer à écrire d’ailleurs. C’est encourageant.

7°) Tous les commentaires sont bons à lires, même s'ils ne plaisant pas. Au moins, on essaye de s’améliorer pour le prochain texte. Après, les commentaires sans fondement, juste là pour être méchant ou blessant, oui ça, je peux m’en passer.
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
1°)Vous placez vous en tant qu'auteur ou en tant que lecteur pour commenter?

Je veux dire: commentez vous en pensant: "Qu'est-ce que moi j'aurais fait?" ou bien "Qu'est-ce que j'aurais voulu lire?"

Je me place en tant que lecteur.

2°)Êtes vous plus du genre à laisser une notification quand tout va bien? Quand tout va mal? Ou dans les deux cas?

Dans les deux cas car je pars du principe qu'un encouragement fait toujours plaisir. Comme GE, je laisse mon ressenti et mes annotations.

3°)En tant qu'auteur de commentaires et/où d'annotations comment faites-vous pour que vos messages soient constructifs sans paraître froids et/ou hautains?

Alors là, bonne question ! Je suis quelqu'un de franc de base mais je cherche à ne pas blesser.

4°)Est-ce que vous êtes du genre à prendre des pincettes et à faire attention à l'égo du petit camarade ou pas du tout?

Pas du tout XD Si ça cloche, ça cloche XD

5°) Avez-vous déjà pensé: "si on me laissais un com' comme celui-là je tuerai son auteur" et posté quand même?

Non ^^ Par contre, partons du principe qu'un commentaire doit être constructif. Pas méchant. Parce qu'en tant qu'auteur,si je recevais un truc en mode "c'est de la merde", je le prendrai moins bien que si on me disait: "là, ça cloche."
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Allez j'apporte ma petite contribution :
1 - Je me place dans la position du lecteur lambda.
2 - Je laisse mon ressenti, c'est tout. Mais si le texte ne me parle pas je ne dis pas "j'arrête, c'est nul". Je ne suis pas le bon public tout simplement. Par contre si l'auteur me demande son avis, je le donne.
3 - J'essaie de faire passer le message par l'humour (je ne sais pas être froide! Un comble pour mon pseudo non?)
4 - Je ne prends pas des pincettes, mais pourquoi vouloir blesser? Pas mon genre.
5 - Je ne laisserai jamais (j'espère) un commentaire qui me choquerait moi-même.
6 - Bien sûr! Dans les 2 cas ça remet en question, mais un commentaire négatif donne toujours envie de foutre un poing dans la g...! ;)
7 - La critique gratuite ou stupide. Les questions existentielles qui n'apportent rien au schmilblik peuvent m'agacer des fois... mais c'est pas méchant ou ceux qui veulent avoir toutes les réponses dès le début d'une histoire  (fainéants, va!) ^^.
Image de profil de moonbird
moonbird
@G.E. Froideval@ j'aime bien ton état d'esprit (la dernière partie de ta phrase m'a fait sourire (à partir de ceux qui veulent...)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Ne te sens pas ciblé, hein???? Je te jure je ne pensais pas à toi!! ^^ (promis juré! Toi tu suis au moins ^^, mon commentaire (honnête, tu vois) vise plutôt quelqu'un qui ne suit pas l'histoire et pourtant insiste sur un détail.
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Toi aussi, tu as ceux qui veulent les réponses dès le début ? XD
Image de profil de moonbird
moonbird
G.E. je te rassure, je ne l'ai pas pris pour moi, ce qui m'a fait sourire c'est que j'ai eu la même réaction sur mon roman (pas sur ce site, mais sur l'ancien : les lecteurs voulaient savoir la fin tout de suite ;)^^
Image de profil de moonbird
moonbird
Décidément, c'est un tic de certains ;)^^
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Ouf! Je peux respirer! XD
Oui, c'est l'effet fast food ^^
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
les commentaires comme: "j'arrête c'est trop nul" me gavent. Je n'en ai pas reçut personnellement mais j'en ai vue et ça me donne envie de noyer leur auteur!
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Ca me rappelle une Scribayenne qui m'a bloqué rien que parce que j'ai eu l'idée d'annoter à mort son texte + de laisser un commentaire avec des pistes d'amélioration XD < Sa réponse a été "j'arrête d'écrire, c'est bon". Je suis morte de rire à chaque fois que j'y pense XD
Image de profil de Chuck Mac Cracker
Chuck Mac Cracker
Moi aussi, j'ai eu beaucoup de lecteurs qui voulaient tout savoir, tout de suite. Ou des lecteurs qui pensaient savoir, qui trouvaient l'histoire banale et ont arrêté avant l'entrée dans Cracker Hall... Tant pis pour eux, ils ont manqué le meilleur ! :)

L'effet fast food est effectivement présent chez beaucoup de lecteurs, qui critiquent le fond sur UN chapitre avant d'avoir la suite...
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Le Molosse Sérieux là? En fait je pense aussi que les plus jeunes ont plus de mal à encaisser la critique (et ne savent pas la donner non plus). Peut être une question de maturité.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Chuck Mac Cracker tout à fait! J'aime être surprise et découvrir l'histoire peu à peu.
Image de profil de Chuck Mac Cracker
Chuck Mac Cracker
Gigi Fro Tout a fait, c'est tout le sel d'un roman. D'autant plus quand c'est un thriller. Mais c'est la même chose pour tout type d'histoire...
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Surtout un thriller! C'est comme si on arrêtait de lire en commentant : ben c'est nul, il y a un meurtre et on ne sait pas qui l'a fait ni pourquoi! XD
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
GE: Oui ^^ Elle l'a fait à plusieurs autres aussi. Genre, elle supprime le post corrigé et le remet sans tenir compte des corrections et bloque les correcteurs qui se sont fait chier à corriger. Elle a 20 ans XD
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
la personne que j'ai commenté à disparut de scribay et wattpad trois jours après mon commentaire.
Son texte m'avait énervé parce que c'était très incohérent.

Alors ok, c'était de la romance et je n'aime pas ça il est très rare que je finisse ce genre de texte mais vraiment le problème n'était pas là.
Aucune introduction, où plutôt une introduction à la fanfic présentation du personnage style carte d'identité et on démarre direct avec l'intrigue!( l'entré, le plat, le fromage, le dessert tout en un dans le café!) Donc j'ai souligné ce point.
Ensuite: quatre échanges de dialogue pour six personnages mais impossible de déterminer qui parlent. où comment se tailler une bavette devient une cacophonie
Ajouter à cela un manque de vocabulaire avec nombre de répétition( et un léger manque lexique spécifique pour au moins le perso du chef).

Même si je me suis tempérée avant de publier parce que j'avais conscience que là je lui crachais à la figure autant son texte moyen que ma mauvaise journée et que ce n'était pas bien! Et que si je recevais un tel message j'aurais une très légère envie de meurtre j'ai essayer de mettre de l'eau, du miel et une pastille pour la gorge dans mon vin parce que là fallait faire passer ça en douceur. Du coup j'ai mis des petits mots d'encouragement du style "nan mais tout n'est pas perdu, c'est bien y a de l'idée" je crois qu'elle n'a pas tenu malgré tout et j'en suis pas fière
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Là c'est plus de la bonne action que tu as faite! ^^ moi, j'aurais préfère passer mon chemin ;P
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
Habituellement c'est ce que je fais mais comme je l'ai dis ce jour-là j'étais déjà colére et je me suis un peu decharger sur elle tout en voulant aider donc ça donnait un truc comme:
"JE VIENS POUR T'AIDER PUTAIN DE MERDE!!!"
Image de profil de moonbird
moonbird
Méliné D. je n'ai pas eu ce genre de commentaire par ici, par contre j'en ai de ce genre sur mon autre site (que j'ai abandonné d'ailleurs) et c'est franchement énervant ce genre d'attaque gratuite :( je comprends qu'on aime pas, mais au moins qu'on explique pourquoi ;)^^
Image de profil de moonbird
moonbird
heureusement qu'on n'est pas tous comme cela ;)
Et je confirme qu'ils ont manqué quelque chose :) (réponse pour Cracker Hall ; je pourrais mettre aussi pour le violoniste si certains n'ont pas pris la peine de continuer : deux bons romans avec leur ambiance propre, leur univers particulier et leur personnage sympathique (torturé pour certains mais tous ont leur charme.
Et ce n'est pas pour passer de la pommade, ce n'est mon genre :)
Je ne vais pas me faire que des amis, mais tant pis j'assume : j'aime mettre des avis positifs quand j'aime les textes, je ne vois pas pourquoi j'inventerais des défauts à tes textes si je n'en trouve pas, certains pourront croire que je suis hypocrite, ils peuvent croire ce qu'ils veulent, je ne vais pas changer par peur de les froisser :)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Merci moonbird, yé souis émue! ^^
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
Je ne suis absolument pas fière de l'avoir agressée comme ça.
Et initialement je ne voulais pas la descendre mais c'est ce qui s'est produit parce que j'étais en colère. Et même si je voulais l'aider ça s'est transformé en pugilat
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
Mes mots m'ont échappés
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Même sans être en colère, il arrive parfois qu'on ne mesure pas nos mots... ou leur portée. Tout récemment une personne que je ne connaissais pas m'a demandé de lire son 1er chapitre et d'en faire une critique constructive. Donc, comme des fois je suis gentille ^^, je l'ai fait. Et j'ai été un peu plus sincère (on va dire comme ça) et franche puisque c'est ce que cette personne attendait (ou du moins je le croyais). Faut dire que je me suis vraiment forcée. Bref! tout ça pour que sa réponse soit "je ne change pas, c'est comme ça". Bon! ça m'apprendra :P
Image de profil de moonbird
moonbird
super sympa comme réaction... ou comment faire perdre son temps au lecteur :(
dans ce cas elle n'avait qu'à mettre en texte final, ça t'aurait évité de perdre ton temps (pour ma part, je ne suis pas trop fan des texte dans cette version, car ça m'oblige à faire la navette entre la section commentaire et le texte si j'ai des annotations à faire (ce qui peut m'arriver, texte final ne signifie pas pour moi que tout est parfait, désolé de casser le mythe ;)^^ (en même temps le texte parfait n'existe pas, car on tous des perceptions différentes d'un texte ;) Mais chacun sa vision des choses, je peux comprendre que des auteurs en ait marre de se voir des annotations à chaque nouveau lecteur ;)^^
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
C'est assez courant ce genre de demande sur wattpad. J'appelle ça du racolage et je n'aime pas ça. Je n'ai accepté cela que deux fois parce que ces auteures m'avaient lues.

Il ne faut pas y voir là de l'arrogance mais un refus de faire de la pub gratuitement sur wattpad le nb de vue compte énormément.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Sur ce, par curiosité, je m'étais inscrite sur Wattpad, c'est incroyable le nombre d'oeuvres de qualité merdique qu'il y a! et je n'ai eue aucune lecture muahahaha! ceci dit, je ne rate rien! je préfère Scribay de loin
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
C'est pour ça que je suis ici. On y est invisible et noyé par des dizaines de centaines d'œuvre pourris. Les auteurs et les lecteurs sont souvent des ados ou au moins des gens immatures. Les commentaires y sont hypocrites et ne servent qu'à cirer les pompes ou à partager ton irrisistible envie de lire une fiction moyenne écrite sur téléphone.
Ce n'est pas une plateforme pour moi je me sens mieux ici et je ne regrette pas d'être partie.

En même temps y a de ces perles sur wattpad!
Leurs yeux se percutèrent.
La maison bordait le bord de mer.
(Scène de coït hétéro) elle enroula ses jambes autours d'elle. Je soupçonne que cette jeune femme soit en réalité une poupée gonflable et que cette histoire d'amour soit entièrement fictive et se déroule dans l'esprit de l'homme.
Et je peux te dire que certain jours j'en avait des blagues à raconter!!!
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
haa!!! trop fort la dernière!!! oui, malheureusement, certains viennent ici parce que la communauté est plus active, mais bon, chacun est libre de lire ce qu'il veut! :)
Mais il y a un truc qui m'a épatée sur Wattpad, c'est que les titres et couvertures sont archi recherchés, c'est du boulot quand même! comment font-ils?
En tout cas, cela confirme l'adage : il ne faut pas juger un livre par sa couverture! :)
Image de profil de moonbird
moonbird
c'est sûr que l'emballage ne fait pas tout ;)^^ je suis content de ne pas avoir connu ce site, je n'ai a priori pas raté grand chose ;)^^
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
oui, on s'en passerait bien. Ce serait juste cool pour Scribay s'ils avaient les mêmes outils de statistiques.
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
Il y a des internautes qui proposent leur service pour faire les couvertures.
Alors oui il faut se méfier des couvertures mais quand le résumé débute ainsi: suivé l'histoir tragique d'une feme au tragique destin (c'est un vrai début de résumé) tu sais que tu pars sur du lourd
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Je vois le genre! ^^ je pense qu'ils utilisaient Wattpad à Guantanamo XD!
bref, je n'ai jamais lu rien là bas (et je ne lirais rien!).
Image de profil de moonbird
moonbird
non seulement c'est bourré de fautes, mais en plus même sans faute, bonjour la répétition ;)^^ (histoire tragique tragique destin, en moins de 10 mots on a deux fois le mot tragique ;)
ou alors c'était fait exprès pour faire le buzz ;)^^
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
C'est vrai que ce n'était pas désagréable les statistiques en même temps ça rends accro/dingue parce que ça te pousse à vouloir les améliorer ou tout du moins à ne pas les voir baisser.
Je ne suis pas sûre que ce soit indispensable. Tu pense à la courbe de vue et moins à ton texte.
Le graphique sur l'âge et son camarade sur le sexe des lecteurs étaient intéressants. Eux je les aimaient bien
Image de profil de Aelliusal
Aelliusal
1°)Vous placez vous en tant qu'auteur ou en tant que lecteur pour commenter?

En tant que lecteur. Surtout pour parler du ressenti d'une scène, des émotions véhiculées ou des descriptions etc. Pour un commentaire globale, sur un gros tronçon de l'oeuvre, je fais les deux, auteur et lecteur. En effet, à cet instant, sachant ce qu'il se passe sur cette grosse partie, je peux dire : là j'aurais plus fais comme ça pour amener ça. Toujours en suggérant.

2°)Êtes vous plus du genre à laisser une notification quand tout vas bien? Quand tout vas mal? Ou dans les deux cas?

Une notification ? Un commentaire ? Quand tout va mal j'en laisse systématiquement un. Quand tout va bien nan, des fois seulement. Mon like peut suffire ;)

3°)En tant qu'auteur de commentaire et/où d'annotation comment faites-vous pour que vos messages soit constructif sans paraître froid et/ou hautain?

Pour les annotations j'y arrive pas. Des fois j'ai l'impression de donner des cours ça m'énerve. Je pourrais bien mettre des smiley partout, mais ça m'énerverai ^^ (et trop de smiley ça irrite ET ça peut devenir hautin). Le seul truc que je fais des fois c'est que je fais des blagues, j'espère que ça passe ;)
Le pire c'est quand je corrige l'annotation de quelqu'un qui s'avère incorrecte. J'ai l'impression d'être un lourdeau sur le moment xD

4°)Est-ce que vous êtes du genre à prendre des pincettes et à faire attention à l'égo du petit camarade où pas du tout?

Nan, c'est contre productif à mon sens. Si quelque chose va pas bien parce que x, je vais le dire sans tourner autour du pot. Et bon je pars du principe que tout le monde est là pour s'améliorer en dépit de "l'égo". Le site est vraiment structuré pour ça donc... Je me dis que les auteurs sont ravis de recevoir des critiques pour s'améliorer alors pourquoi se "retenir".
Et de toute façon, je suis très sympa ! Allez voir ma description, première ligne !

5°) Avez-vous déjà pensez: "si on me laissais un com' comme celui-là je tuerais son auteur" et poster quand même?

Oui oui et OUI ! J'avais trouver le commentaire un brin hautin et à côté du texte (mais genre pas à côté : à côté. Nan ! A côté : A CÔTE)

6°) Avez-vous déjà été marqué positivement ou négativement par un commentaire? Qu'est-ce qui a fait qu'il vous as remonté le moral au point que vous écriviez six heures sans faire aucune pause? ou au contraire: qu'est-ce qui as fait que vous remettre en question?

Not Applicable :)

7°) Y a-t-il des commentaires que vous ne voulez pas lire!!!!

Not Applicable :)
Image de profil de mbwritings
mbwritings
Oh super discussion, ça m'intéresse, du coup je vais essayer de répondre à chacune de tes questions :)

1) Je dirais à 90% en tant que lecteur après le reste, c'est plus pour des questions de styles "moi j'aurais plus explicité ça de cette manière, ou à tel moment". De toute façon la meilleure façon de juger un écris c'est de voir si on a envie de lire la suite.

2) Je laisse toujours une notification. Déjà parce que c'est pour moi le principe de Scribay, et son gros point fort par rapport à d'autres plateformes type Wattpad. En plus généralement je ne peux pas m'empêcher d'annoter, et je me vois mal annoter les fautes d'ortho, de syntaxe et faires quelques suggestions à des endroits précis sans laisser un commentaire plus global. Sinon je trouve que ça fait vraiment "je te corrige ton histoire mais je n'ai trop rien à en redire". Et puis quand on a fait tout le travail d'annotation, autant prendre 1min de plus pour laisser un petit commentaire ;) négatif ou positif d'ailleurs, dans les deux cas ça permet d'approfondir ce qu'on a stabiloté et dans le cas où c'est négatif d'expliquer plus en profondeur les problèmes qu'on a rencontré à la lecture.

3) A chaque fois que j'émets des critiques je me dis toujours "si je les recevais comment je le prendrais" et en fait la plupart du temps il suffit juste d'ajouter une toute petite phrase en plus pour faire comprendre que c'est pas du tout l'oeuvre ou l'auteur en soi qu'on critique juste un problème de forme ou de fonds, mais qui sont très facilement rattrapables. En fait pour moi il faut aider l'auteur à dédramatiser la critique, même si certain diront que si on est sensible il ne faut pas être auteur ou demander des relectures, ça j'en suis consciente mais ajouter un petit mot sympas après une critique ça fait plaisir à l'écrivain, et ça ne prend que 2s de plus.

4) Oui je prends toujours des pincettes, ou en tout cas j'essaie ;)

5) Jamais ! Je crois que je ne pourrais pas, je trouve ça irrespectueux. "Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'ils te fassent" ;)

6) Dans tous les cas j'ai été impacté positivement par les commentaires, qu'ils soient positifs ou négatifs. Car dans les cas où c'était négatif, la plupart du temps une fois le "coup dur" pour l'égo passé, on se rend vite compte que la personne avait plutôt raison ;) Après effectivement j'ai tendance à prendre très au sérieux les critiques et à me remettre en question, alors que la critique ne me vise pas moi en tant qu'auteur juste un certain passage d'un certain chapitre, mais bon .. Ca se travaille haha ! Et puis au début on a envie d'écouter toutes les critiques en fait. Pour mon exemple à chaque fois que quelqu'un me disait que quelque chose n'allait pas je changeais directement en fonction de ce qu'elle avait suggéré. A force j'ai commencé à prendre du recul pour tout ça, alors aujourd'hui encore dans la majorité des cas je suis d'accord avec les suggestions de mes lecteurs et je les applique, mais quand je ne suis pas d'accord et bien je ne change rien, et .. tant pis ! On n'est jamais d'accord à 100% avec un bouquin, être auteur c'est aussi marquer ses positions et ses choix, alors si on veut réellement tourner quelque chose d'une telle manière, on le fait :)

7) A part les insultes et la méchanceté gratuite je suis prête à tout recevoir, du moment que c'est constructif :)
Image de profil de Méliné D.
Méliné D.
Mon premier commentaire un peu dur il m'a fallut une heure avant de pouvoir le relire et en tirer quelque chose de positif.
C'était le second commentaire que je recevais et pour moi les autres scribiens et scribiennes savaient de quoi ils parlaient et du coup ce commentaire avait de la valeur. Et je l'ai pris comme si ce que l'on me disait: "c'est moyen =>nul"
En relisant à froid (et à haute voix) après ça disait plus:" ton truc ça vas... c'est pataud mais si tu le joue bien ça peu donner quelque chose".
Je crois que plus que n'importe quel commentaire celui-ci m'a donner envie de progresser!
0