Suivez, soutenez et aidez vos auteurs favoris

Inscrivez-vous à Scribay et tissez des liens avec vos futurs compagnons d'écriture.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de 10225116739176580

Gilles Panabières

Professeur de lettres depuis une vingtaine d'années, je m'adonne de temps en temps, à mes heures perdues, à l'écriture de nouvelles et de romans. Mon premier roman, Restera l'impression d'avoir fait de son mieux, a été publié en 2020 aux éditions Complicités. Le deuxième, Ces Vivants sans entrailles, est paru l'année suivante. Quant au troisième, il est en cours d'écriture et je dois bien admettre que je suis pétri de doutes à son sujet. L'accouchement du premier jet s'est fait assez rapidement et sans douleur, mais il m'arrive d'être perplexe lorsque je regarde ce nouveau-né: un jour je lui trouve des traits intéressants et le jour suivant il me semble bien imparfait. Je m'adonne depuis quelques mois à quelques opérations de chirurgie esthétique, mais elles ne me satisfont pas tout à fait. J'aurais bien besoin de conseils avisés! C'est pour cette raison que je le mets en ligne, avant de le proposer à la maison d'édition qui a bien voulu publier mes précédents récits.

Je me réjouis par ailleurs de vous lire!

1
œuvres
0
défis réussis
122
"J'aime" reçus

Œuvres

Gilles Panabières
En une fin d’après-midi printanière, les habitants d’un immeuble découvrent, scotché sur le miroir du hall d’entrée et accompagné d’une déclaration d’amour signée d’un simple C, un bouquet de sept jonquilles. Qui l’a placé là ? Dans quel but ? Si ces questions demeurent longtemps sans réponses, les habitants ne tardent pas, en revanche, à s’apercevoir que ce bouquet les fait agir différemment : leur vie jusque-là routinière, mécanique, change. Certains retrouvent une complicité qu’ils avaient mise entre parenthèses, d’autres nouent des liens : deux septuagénaires entament une relation amoureuse, un couple se livre à des jeux de rôle pour pimenter sa vie sexuelle, un autre redécouvre les joies oubliées de la sensualité, un troisième expérimente le triolisme en invitant leur voisin de palier, deux adolescents commencent une histoire d’amour passionnée. Tous sont désormais mus par le désir, même Xavier Dumont, l’homme aigri du premier étage, qui retrouve son désir… de nuire.

Ce roman choral de vingt-neuf chapitres (plus un prologue et un épilogue) met en scène la vie d’une quinzaine de personnages pendant une semaine. On trouve notamment Violette Rosa, une septuagénaire, ancienne militante féministe, qui passe beaucoup de temps à prendre soin du plan de cannabis qu’elle a installé sur sa terrasse. Alexandre Suchet, veuf, à peu près du même âge que Violette, est quant à lui un ancien trotskyste qui s’enflamme vite, notamment lorsqu’il entend du Sardou à la radio. Marie-Line Tekobou, une jeune fille de dix-sept ans, d’une beauté magnétique, aux origines guadeloupéennes, admiratrice de Che Guevara, est amoureuse de son voisin, Julien, un jeune homme timide, fils de Noémie et Olivier Dupré, un couple dont la réussite professionnelle indéniable (il est professeur d’université, elle est psychologue et a écrit un livre de développement personnel) a fini par prendre le pas sur leur intimité. Au rez-de-chaussée vivent Sarah Ben Saadi et son mari Farid. Elle est d’une timidité extrême, il est tout entier centré sur leurs deux enfants, Hamza et Ahmed. Il y a aussi Xavier Dumont, gérant d’un magasin, qui passe beaucoup de temps devant CNews, Thomas et Myriam, un couple libertin, et enfin Jamil, jeune, beau, musicien talentueux, mais tellement peu sûr de lui.

Je suis impatient de connaître vos remarques....

Bonne lecture.
122
86
66
207

Questionnaire de Scribay

Pourquoi écrivez-vous ?

La vie quotidienne ne m'intéresse pas assez pour que je puisse me passer d'écrire.

Listes

Avec La porte, L'école des soumises, Réponse à "Cupidon est un manipulateur"...
0