9. Sa haine dans les pages d'un manuel - 3/3

2 minutes de lecture

Sans que je sache pourquoi, les larmes se pressent sous mes paupières. D'une main tremblante, j'extirpe mon téléphone du fond de mon sac et rédige à toute vitesse un courtmessage groupé. Puis je le range dans mon sac, et cours en direction des gradins.

Je m'assois sur la première marche et fonds en larmes. Peu de temps s'écoule avant que des bras ne s'enroulent autour de moi et qu'un parfum familier chatouille mes narines. Je me jette littéralement sur Sam, tandis qu'Alex me caresse les cheveux en me berçant. C'est la première fois que j'utilise l'urgence A pour moi, alors j'imagine bien leur étonnement en me voyant ici. Malgré ça, mes neveux me comprennent assez pour ne pas poser de questions. Et je leur en suis très reconnaissante.

On sèche les cours de l'après-midi et Sam programme une séance Peine Amoureuse. C'est quelque chose qu'on a mis en place après la rupture de Noah et Alex. Un gigantesque pot de pop corn et un saladier remplis de nos bonbons préférés : les fraises Tagada pour Sam, Nounours en guimauve pour Alex et Crocodiles acidulés pour moi. Un vrai régal ! On se pose tous les trois sur mon canapé et je lance un film en fonction de mon humeur : un bon vieux thriller, vu et revu, rempli de sang et de hurlements. C'est exactement dans cet esprit que je me trouve à l'instant même. Je surprends un regard entre Alex et Sam mais je n'ai pas envie de parler alors je me concentre sur le film.

C'est la sonnette qui me tire du sommeil. Puis des pas qui s'approchent.

- Mademoiselle ? m'interroge doucement Honoré. Il y a quelqu'un qui veut vous voir d'urgence.

Je soulève une paupière puis l'autre et observe mon environnement. Le tapis est recouvert de miettes et les bols sur la table sont vides. Aucune trace de Sam ni d'Alex. Ils ont du s'échapper pendant que je sommeillais. Je me relève doucement et frotte mes paupières engourdies avec mes poings. Des bribes de rêves me parviennent encore. Je revois une scène du film où le héros tente d'échapper à un tueur avec un couteau dans la main. Sauf que cette fois, c'est moi qui suis poursuivie par une Hailey effrayante, la rage déformant son visage et la terreur peinte en gros sur le mien. Je frissonne et attrape un plaid que je jette négligemment sur mes épaules.

Honoré sur les talons, je me rends à la porte d'entrée. Je me fige. Devant moi, se tient Noah, qui au vu des sillons humides qui noient ses joues, a pleuré.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Luciferr
Recueil de nouvelles et autres textes de science-fiction pour avoir la tête dans les étoiles...
43
77
99
34
Angélique Leydier
Gagnante d'un petit concours, cette courte fanfiction vous emmène dans l'univers de Harry Potter (univers imposé), et aussi dans celui de Scooby-Doo (mon choix)! Une rencontre improbable pour des mondes qui comportent finalement nombre de "ponts"

Plongez tête première dans cette fanfiction drôle et rebondissante!
1
0
0
10
Défi
Abye

Une histoire d'amour dis-tu ? Avec ou sans fin heureuse ? J'aime bien cette idée mais te raconter mon histoire remplirait tout un manuscrit sans aucun doute. En revanche, ce ne sera ni romantique, ni à fin heureuse, et j'en suis navrée. Devoir vous conter mes péripéties, j'ai pesé le pour et le contre, cela ne fait de mal à personne puisque c'est du passé et qu'il ne faut jamais se retourner !
Je l'ai rencontré pendant un travail d'été, il travaillait chez mon père, moi également. Lorsque je l'ai vu, aucune émotion, rien n'est venu perturber le cours de ma vie mais voulant rester en contact avec lui, je prends son numéro à un collègue de boulot. Quand je lui envoie un premier message je le fais sur le jeu de la devinette "qui suis-je", ça n'a pas duré bien longtemps puisqu'il m'a appelé et que j'ai décroché, il m'a directement identifiée. Après ça, il commence à m'envoyer des messages régulièrement. Je me souviens encore de notre premier baiser, c'était la vogue dans mon village, j'étais avec des amis à la buvette à boire comme des trous quand quelqu'un me tape sur l'épaule, je remarque rapidement que c'est mon très cher "collègue", on parle cinq, dix, quinze minutes jusqu'à ce que je décide d'aller danser avec mes amis. Au fil de la soirée, je voyais bien qu'il me fixait intensément ! Tard dans la nuit, je devais rentrer dormir chez ma meilleure amie, mais au moment d'aller se coucher je reçois un appel du garçon, il me demande de ressortir car il voulait parler. Je décide de faire le mur, une fois en face de lui il prend ma tête et m'embrasse puis part. Voilà notre début de relation, le début d'une longue galère...
Nos premiers mois devaient rester discrets que personne ne l'apprenne. Il me présente à ses amis puis à sa famille. Je remarque très vite qu'ils ont tous un problème de "dépression" à cause d'un événement passé ! Tout se passe bien, jusqu'à ce que je le vois prendre une drogue dure qui s'avérait être en continue, je décide de lui en parler le lendemain, il me dit que c'est uniquement en soirée et comme on dit l'amour rend aveugle ! Puis j'ai fait la remarque "après tout on est jeune, laisse le en profiter", sauf qu'il y a eu une goutte de trop, son poing dans ma figure. Ayant un caractère je riposte mais ses amis sont là. Au final, je lui donne mes conditions soit il arrête soit je le quitte.
Vous auriez aimé que je vous dise qu'il est arrêté, que notre histoire soit la plus belle de toute ? Hé bien non...
Qu'est ce qu'arrêter quand on est accro à une chose ? On ne peut tout simplement pas, ce n'est même pas concevable pour eux de se dire qu'ils sont accros...
Malheureusement, la drogue ne fut pas son seul défaut... Après deux ans de relation, on décide de faire un voyage, le soir je me retrouvais seule dans l'hôtel pendant que lui partait boire dans un bar avec des inconnus. Et oui, l'alcool faisait aussi partie de son quotidien. En revenant chez nous, je lui annonce que tout est terminé que lui et moi n'est plus qu'un souvenir. Malgré son harcèlement je n'ai pas succombé et suis restée sur ma position. Au jour d'aujourd'hui, je suis seule mais heureuse !
Mieux vaut être seul que mal accompagné !
Si je peux vous donner un conseil que vous soyez fille ou garçon avant de vous mettre avec une personne apprenez bien à la connaître parce que l'avenir vous réserve des surprises donc évitez de les affronter avec des personnes malsaines.
5
16
48
2

Vous aimez lire Angelinnog ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0