L'histoire du petit garçon chauve (partie 2 )

2 minutes de lecture

Susan marchait la tête dans les nuages. Plusieurs pensées la tracassaient. Elle ne vit point Nabil, qui la salua poliment.

— Bonjour mademoiselle Susan.

Elle leva ses yeux pour rencontrer ceux du jeune médecin. Pour des raisons mystérieuses, elle n'aimait point ce grand sourire sur son visage chaque fois qu'elle le rencontrait. Avec un peu de froideur, elle le salua de la même façon. Susan continuait son chemin lorsqu'il l'appela gentiment.

— Oui ? dit-elle en se tournant.

— J'ai besoin de vous parler dans une affaire ..très importante... Premièrement, allons à mon bureau. Marcel peut attendre quelques autres minutes avant son traitement.

Susan accepta et suivit le médecin jusqu'au deuxime étage. Ils entrèrent dans une pièce bienveillante et élégante, dans le centre trônait un bureau en bois et quelques chaises de même modèles.

— Asseyez-vous, déclara-t-il.

La jeune obéit puis céda à la curiosité en disant :

— En quelle affaire voulez-vous qu'on parle, docteur ?

— A propos de Marcel.

Nabil articula le nom avec un ton triste. Susan écarquilla ses yeux instinctivement, son coeur battait à rompre sa poitrine, sa gorge se noua sur place. Elle put demander, à voix basse :

— Qu'a-t-il Marcel ?

— J'ai choisi de t'informer toi la première car je sais très bien ta relation avec lui. Ca ne sera pas facile pour toi de ...

— Qu'a-t-il Marcel ? insista-t-elle sans entendre la réponse de Nabil.

— Sachez bien que le cancer s'aggrave jour après jour. La chimiothérapie ne donne plus d'efficacité. Bref, il peut rendre l'âme à n'importe quelle date. Mais je pense que son appareil respiratoire survivra encore un mois, moins ou plus, je ne sais pas exactement. Je suis vraiment navré pour lui, je ne pensais pas que ...

Le médecin ne put pas achever sa phrase, car il vit Susan fondre en larmes. Elle quitta le bureau brusquement, la vue embrouillée. Que deviendrait-elle après la mort de ce petit ? C'est pour ça qu'elle est revenu au travail, pour voir les gens mourir comme son précédent fiancé et sa grande soeur ? Est-elle destinée à voir les griffes de la mort emporter un par un ses proches, sans pouvoir réagir ?

Elle quitta l'hôpital et entra dans une petite caféteria. Elle demanda une limonde qu'elle but à grandes gorgées. Sa tête entre ses mains, elle réfléchissait sans cesse. Soudain, elle entendit un couple proche d'elle parler :

— Demain est le premier jour de Mars. Le printemps va bientôt arriver, tu m'as promis ...

Susan ne fit guère attention à la suite de la conversation. Seule la date prononcée l'intéressait. Elle avait perdu toute notion de temps ces derniers jours et ne remarquait point que la date d'anniversaire de Marcel approchait à pas de loups. Oui, elle lut et relut cette date pour pouvoir lui faire une petite surprise, et la voilà, si proche de l'oublier. Peut-être ça sera son dernier anniversaire, elle devait au moins le rendre heureux pendant une seule journée... Elle ne savait pas quel genre de jouets adorait-il, ni quel autre objet pouvait servir. Tout à coup, elle évoqua un de ses souvenirs et souria. Enfin, elle avait décidé quel sera son cadeau.

Annotations

Vous aimez lire Camille20 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0