Réponse du CSA

Une minute de lecture

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel fait part de sa réponse à "Coup de poing"

Paris, le 26 septembre 2018

Madame,

Vous avez saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel à la suite de la diffusion sur France 2, le 21 avril 2018, dans l'émission "On n'est pas couché", d'une séquence au cours de laquelle la chroniqueuse Christine Angot s'est exprimée sur l'action de l'association JALMALV auprès des malades incurables dans les services de soins palliatifs de certains hôpitaux.

Réuni le 11 juillet 2018, le Conseil a examiné la séquence litigieuse.

L'article 35 du cahier des charges de France Télévision dispose que "la société fait preuve de rigueur dans la présentation et le traitement de l'information. Elle vérifie le bien-fondé et les sources de l'information. L'information incertaine est présenté au conditionnnel. (...) La société conserve en toutes circonstances la maîtrise de son antenne conformément à son dispositif de contrôle interne."

Le conseil a observé que les propos tenus par la chroniqueuse en plateau étaient excessifs et virulents. Il a estimé, cependant, qu'ils ne contrevenaient pas aux obligations issues de l'article 35 du cahier des charges de France Télévisions. Par ailleurs, il a constaté que le présentateur avait permis l'expression d'un point de vue différent sur l'action de cette association en demandant à l'invité de réagir au propos de la chroniqueuse.

Je vous prie de croire, Madame, à l'assurance de ma considération la meilleure.


Le Directeur général,

Guillaume BLANCHOT

Annotations

Vous aimez lire Mina singh ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0