Ode à la Terre

Une minute de lecture

Les rugissantes autos passent à toute allure
Entre les grands poteaux. Nature métallique
Le triste paysage ! Borne téléphonique
Brume boue et rambarde aux mille éclaboussures

Hier l’homme a chanté en construisant les murs
Aujourd’hui le temps est devenu rouge brique
Vois, la lune est de plâtre et l’air bleu électrique
C’est ce que les grands arbres coupés nous susurrent

Le goudron a coulé comme coulent les lames
De pluie dans le sol, la ville est sale et morte
Le bitume engloutit les fourmis et cloportes
La lumière le vent et le cœur d’une femme

Ville d’espoirs noyés horizon macadam
La nuit pleure et gémit quand je frappe à ta porte
Ton visage apparaît je ris et tu m’emportes
Délicieuse accalmie des plaintes de mon âme

J’aspire à d’autres cieux et j’expire en questions
A la vue des fumées des laideurs des gravats
Ta main frôle la mienne dans le matin froid
Mon remède c’est ta calme respiration

Tes yeux verts au printemps c’est ma douce évasion
Ton corps est mon exil mon ailleurs est ta voix
Mon amour aujourd’hui est pour ton nom, Gaïa
Et pour chaque jour gris doré par notre union

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Belisarius
L'humanité colonise et s'étend dans le vide de l'espace, de plus en plus vite, de plus en plus loin.

Sur Alpha, la première de ces colonies, Helena compte parmi les individus chargés de la sécurité. Pour cette jeune femme de moins de trente ans, qui n'a jamais connu d'alternative à la vie standardisée, ce quotidien est souvent monotone et redondant.

Mais une panne générale va révéler un secret dissimulé par les plus hautes instances. Les autorités ne reculeront devant rien pour effacer toute trace de ce qui pourrait impacter leur mécanique parfaitement huilée. La vie d'Helena est sur le point de changer, et elle pourrait bien devenir le grain de sable le plus problématique de l'histoire humaine.
13
11
8
16
Défi
HarleyAWarren
Un petit texte en anglais, écrit dans le cadre d'un défi.

"La première fois que je l'ai vu, c'était à l'intérieur d'un bus. La première fois que je l'ai vu, c'était au milieu d'un incendie"
2
0
0
5
Sandrine Vandemeulebroucke

J' aimais tant écouté la musique
Maintenant le résumée de ma vie
C'est le silence, le vide 


Je les chantent dans mes souvenirs
Les fredonnent dans un soupir
Même si je n'ai plus vraiment le rythme


Ce grand trou me rend triste
Je combat farouchement cette envie
Celle de me laisser mourir
2
6
0
0

Vous aimez lire Tatoon ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0