CHAPITRE 104 : « PENN » « Damien »

6 minutes de lecture

CHAPITRE 104 : « PENN » « Damien »


La question de Damien amène un long silence avant que Florian étant le plus apte à lui répondre, ne prenne la parole d’une voix hésitante peu ou prou habituelle venant de lui.

- Ce n’est pas si simple.
- Comment ça ? Tu y as déjà été il me semble ? Ou alors je n’ai rien compris de ce que tu nous as raconté tout à l’heure !
- Je voulais dire physiquement.

Damien ressent le stress de son meilleur ami, aussi s’en étonne-t-il.

- Ne me dis pas que quelque chose t’effraie ?
- En fait si !!

Devant les regards curieux portés sur lui, Florian a un triste sourire et explique alors ce qu’il a ressenti en faisant le voyage mental jusque-là où se trouvent les « fameux » vieillards momifiés.

Tous comprennent alors pour la première fois ou tout du moins s’imaginent le faire, les affres que leur ami a dû connaître durant cette éternité passée à errer dans le vide absolu, un long frisson les prenant tous chacun leur tour au fur et à mesure qu’ils en prennent conscience.

Alexandre qui lui en ignore tout, est le premier à revenir sur la conversation précédente.

- Tu pourrais déjà faire comme tu me l’as demandé, je te fais confiance mais seulement promets-moi une chose avant de commencer !!
- Oui… quoi ?
- Tu ne me cacheras rien et ce que tu apprendras, je le connaîtrais également.

Florian le fixe un instant avec le visage sérieux, hésitant à devoir tout dévoiler de ce que lui pressent déjà depuis un moment.

Un soupir lui vient quand après de longues secondes le regard d’Alexandre porté sur lui ne bronche pas d’un poil, attendant manifestement à ce qu’il tienne absolument cet engagement envers lui.

- Pffttt !! OK ! OK ! Mais ne viens pas me le reprocher par la suite !
- Pourquoi aurais-je à te reprocher quoi que ce soit ?
- Tu risques d’être déstabilisé par ce que tu vas apprendre.
- J’en suis bien conscient figure toi, mais ce sera toujours mieux que de se faire tout un tas de films avec tout ce que j’entends ici ou là depuis ces derniers jours.

Alors que Florian s’apprête visiblement à entrer dans l’esprit d’Alexandre, il en est empêché par Damien qui se positionne entre eux deux avec un sourire ambigu.

- Cela ne peut pas attendre un peu ?

Mathis tout comme le reste de ceux qui assistent à la conversation s’en étonne.

- Mieux vaut battre le fer et « patati et patata » comme dit le proverbe, pourquoi tu veux attendre ? Surtout toi !!

Thomas peut-être un peu plus futé que les autres ou encore un peu moins concerné, il a bien vu les regards brefs mais torrides que Damien et Alexandre s’envoient sans même s’en rendre compte.

La connexion avec Florian étant revenue, il lui pose la question mentalement alors que ce dernier cherche encore la raison qui a poussé Damien à demander le report de ce qui en plus ne le concerne pas vraiment.

« Alexandre t’a déjà parlé de Damien ? »
« Ta question est étrange mais oui en effet, il m’a avoué que c’était son premier coup de cœur mais qu’il avait bien compris qu’il ne pourrait pas avoir la réciproque. Pourquoi tu me demandes ça ? »
« Parce que je les trouve bizarre depuis qu’on vous a rejoints. »

Florian reporte son attention sur Damien juste au moment où ce dernier lance ce fameux regard sur Alexandre, il se dit alors que Thomas a sans doute vu juste et s’en étonne malgré tout.

« On dirait bien que tu as raison, quelque chose ne tourne vraiment pas rond et si nous n’y prenons garde, ça va finir par devenir le grand n’importe quoi entre nous. »
« Alors on fait quoi ? »
« Je n’en sais trop rien, il va nous falloir ne heurter personne le temps que j’en trouve la cause. »

Le silence une fois de plus commençant à se faire ressentir, Florian reprend la parole de façon plus traditionnelle.

- Damien a sans doute ses raisons et en y pensant je crois que je vais l’écouter, un peu de sommeil devrait mieux nous préparer à ce qui nous attend.

Il fait un geste large englobant toute la caverne, pour ensuite attraper Lorgan et Thomas par les bras.

- J’ai besoin également de me ressourcer en tête à tête avec mes deux compagnons, enfin quand je dis ça, je me comprends ! Hi ! Hi !

Toshio qui jusque-là s’était fait discret et pour cause puisqu’il a suivi toute la conversation muette entre Thomas et son père, conversation qui avec les pensées allant avec, lui a bien fait comprendre que pour ce soir du moins il sera sans doute de trop et que l’opportunité qu’a laissée son père à son meilleur ami et à son chéri, ne devait pas être gâchée par sa présence.

C’est avec regret qu’il prend la décision de s’excuser d’un travail à terminer, alors que les deux futurs quadras lui donnent de plus en plus chaud au cœur au fur et à mesure qu’il les côtoie.

Un petit sourire lui vient néanmoins en se souvenant de la règle qu’ils ont et qu’ils ont déjà transgressée avec lui mais que peut-être que quand il sera officiellement avec Tomoya, elle pourra s’appliquer entièrement pour qu’enfin il puisse aller se pelotonner dans leurs bras sans avoir à feindre de dormir ou sur une pulsion irrépressible comme c’était le cas jusqu’à présent depuis le début de la visite du vaisseau.

- Vous m’excuserez mais je ne peux pas rester, mon ancienne fonction demande que je planifie mon futur remplacement.

La mine déconfite de Damien lui va droit au cœur, mais il résiste à l’envie de rester en disparaissant rapidement afin de ne plus être tenté outre mesure.

Alexandre les observe tout en jetant un coup d’œil sur Florian qui semble, pour sa part, avoir décidé d’un commun accord avec ses deux amants de se passer de lui.

Il comprend bien qu’il ne peut s’imposer devant les deux magnifiques garçons qu’il découvre pour la première fois, quoique pour Thomas il lui semble l’avoir déjà aperçu au complexe mais seulement de loin et donc il peut également avoir confondu avec quelqu’un d’autre.

Il reste donc planté là tandis que Damien et Mathis, commencent à se lancer des regards qui ne lui laissent aucune possibilité d’erreur sur ce à quoi ils s’apprêtent également à faire.

Là où il se trompe complètement, s’il pouvait seulement entendre la discussion qu’ils ont.

- On ne va pas le laisser seul alors que c’est sans doute lui le plus perdu dans l’histoire !!
- Mais… j’avais envie d’un câlin !!

Mathis sourit intérieurement, l’idée qu’il a n’est pas spécialement de se priver de plaisir comme il pourrait le laisser croire mais plutôt de faire en sorte de découvrir enfin ce que ça fait de le faire avec Alexandre, qui il l'a bien compris sera de la même espèce que ce qu'il n'a jamais réellement connu avec Florian.

Il est parfaitement conscient que seule la présence de Florian et sans doute celle d’Alexandre, lui font ressentir une nouvelle fois ce besoin impérieux presque incontrôlable d’avoir une relation avec un troisième partenaire, relation multiple qu’il n’a eue jusque-là qu’avec Toshio dans des conditions étrangement similaires à ce soir.

- Aller !! On ne va pas le snober juste pour une partie de cul quand même !!
- Qu’est ce qui te prend d’un seul coup ? Depuis quand ce que nous faisons est assimilé à une partie de cul ?

Mathis est déjà près d’Alexandre, alors que Damien termine juste son reproche mais dans le vide pour le coup.

- Tu viens ? On va se trouver un coin pas trop près des autres oiseaux pour s’allonger quelques heures au calme ?
- Je ne voudrais pas m’imposer si vous voulez faire comme eux !!
- Mais non !! On n’est pas comme ça et puis nous, on se voit tous les jours !! Allez viens !! Inutile de rester seul cette nuit.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

laurentdu51100
"Avis donner par diverses maisons d'éditions consultées pour format papier"

***/***

Les parents de Florian meurent dans un accident d'avion, il est recueilli et découvre peu à peu qu'il est bien plus intelligent que les autres. Il réussit tout ce qu'il entreprend avec ingéniosité.

Le jeune orphelin surdoué qui se découvre également des "dons" extraordinaires au fur et à mesure qu'il prend de l'âge, comme se soigner et soigner les autres.


***/***

Récit sentimental, d'amour gay/bi/hétéro et de fantasy fiction.

***/***

Intérêt du scénario

L’immersion au tout début de récit est simple. On suit l’histoire malheureuse du petit Florian qui perd ses parents. La trame principale est précise et claire.
Le suspens lié au don et au génie de Florian maintient l’envie de lire le récit. Ce dernier ne manque pas de rythme. L’alternance des formes entre les actions, les dialogues et les descriptions font qu’il y a peu de longueurs.
Le récit est original, l’auteur a un univers personnel qu’il a développé correctement, avec un certain style, et la lecture est agréable.

***/***

Intérêt des personnages
Les personnages sont attachants, charismatiques et émouvants. Leur comportement est logique et rationnel face aux pouvoirs de Florian.
On peut suivre une évolution de la psychologie des personnages au fur et à mesure de l’histoire.
686
613
0
575
Défi
Essa Lil


Ligotée, elle se sent étriquée dans le coffre de cette voiture de collection au bord de laquelle, ce matin, un bel homme s’était arrêté à son niveau alors qu’elle se rendait au supermarché.
- Vous souhaitez que je vous accompagne demoiselle ?
Elle qui par nature n’était pas méfiante des hommes, a trouvé l’approche plutôt audacieuse, et il fallait avouer que le regard ténébreux du jeune homme ne l’a pas fait hésiter une seconde.
Elle s’installa côté passager, se tourna vers lui avec un sourire de remerciement, et boucla sa ceinture. Elle délivra son bras droit de la retenue de la ceinture qui comprimait sa poitrine pulpeuse, elle la glissa derrière son épaule, elle ouvrit la vitre entièrement ; ses cheveux volaient au vent
Il avait l’air amusé et fier de la facilité qu’il a eue à l’attirer vers lui, il démarra et fit crisser les pneus du véhicule, et sans attendre il lui dit :
- Tu te souviens de moi Anne-So ?
Elle fut interloquée…et ne comprit pas comment cet inconnu pouvait connaître son nom d’emprunt. Elle ne répondit pas, la peur au ventre, son pouls s’accélerait à mesure que l’orbite de ses yeux s’emplissait de veines saillantes, couleur rouge vif.
Face à son mutisme, il poursuivit :
- Anne-So, 36 ans, un enfant, libraire fantasque, aime la littérature, le cheval et croquer la vie à pleine dents.
Il n’attendait rien d’elle de particulier, et gloussait de plaisir à la voir terrifiée.
Tout son corps se raidissait à chaque parole qu’il débitait, et à chaque seconde qui passait.
Il actionna la fermeture automatique des vitres et des portes. Les yeux rivés sur la route, il passa sa main devant elle, elle s’enfonça dans le fond du siège, complètement tétanisée, il effleura sa poitrine et alla chercher la ceinture derrière son corps glacé pour la remettre convenablement.
- Anne-So, ne cherche pas les ennuis, je ne tiens pas à ce que la police nous arrête pour une ceinture mal bouclée, car maintenant que je t’ai attrapée, tu ne m’échapperas pas. Et à partir de maintenant, tu as intérêt de la boucler.
3
6
2
1
Défi
laficou

ce moment, prenez le comme une pause
comme un mur qui s'interpose
entre vous et votre vie morose

pensez à autre chose
faites une pause
pour que tout se juxtapose

laissez vos paupières closes
que votre monde s'emplisse de roses
et savourez le bonheur à haute dose
5
1
0
0

Vous aimez lire laurentdu51100 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0