Chapitre 1 - Hailey

8 minutes de lecture

Aujourd'hui j'ai 18 ans et j'en ai marre d'être cette jeune fille trop timide, invisible, dans son coin. Marre d'être celle qui n'est qu'une camarade de classe, mais rien de plus. Surtout pour lui.

Lui, ce mec trop sexy avec ses cheveux brun mi-long, ses yeux noir, ses piercings, ses Vans a moitié trouées et ses jeans moulant noirs.

Aujourd'hui je me reprend en main et je lui parle !

Dans ma chambre, je me regarde dans la glace de mon placard. Mon reflet me plaît pour une fois, j'ai rangé mon pantalon pour mettre une jupe en cuir noire mi cuisse, un débardeur et mes Converse que je ne quitte jamais. Mes longs cheveux blond tombent jusqu'en bas du dos mais je les laisse détachés. Un coup de crayon noir sur mes yeux verts, un peu de gloss et ça fera l'affaire.

Mon portable posé sur mon bureau en bazar sonne, le photo de ma meilleure amie s'affiche.

– Hailey, ramène toi je t'attend en bas de chez toi ! On va être en retard au Lycée !

– Tu ne veux pas rentrer Betty ?

– Ah non pour que tes parents me fassent boire un de leur truc dégueu bio ?!

Je rigole, c'est vrai que c'est dégueulasse leur jus vert ...

Mes parents sont du genre Hipster-ecolo-végétariens. Ils tiennent une petite brasserie à la mode pas loin du Portland Art Museum.

– Ok j'arrive.

J'attrape mes bouquins, je dis au revoir à mes parents qui discutent dans la cuisine et débarque dans sa voiture.

Faut vraiment que je passe mon permis moi. J'aimerai avoir mon indépendance, si seulement je n'avais pas peur d'avoir un accident.

Betty me détaille de son œil critique.

– Wouah t'es canon ! Où est passé ton vieux jeans pourri ? Tu sais que ce n'est que demain qu'on fête ton anniversaire avec T.J ?

Betty est toujours magnifique avec sa coupe afro, sa voix jazzy a le même grain que Betty Carter, et c'est d'ailleurs pour ça qu'elle chante dans un groupe qui fait quelques dates les week-end dans les clubs jazz de Portland. Toujours très apprêtée, ses vêtements sont au top de la mode, qu'elle porte à merveille avec son cul d'enfer comme elle dit souvent.

T.J, son cousin, est mon ami depuis la primaire. C'était mon chevalier, mon sauveur, quand dans la cour je me faisais racketter, depuis j'ai appris à ne pas me faire remarquer et être invisible. C'était mon moyen de défense.

C'est le seul qui arrive à modérer son exubérance et me pousse à me dépasser. Lors d'une convention de BD, devant mon dessinateur préféré, il a présenté mes croquis. Je ne l'avais pas vu les prendre avant de partir. J'étais tétanisée, cachée derrière mes cheveux, mais au final ça s'est bien passé, il m'a félicité pour mon coup de crayon. Ça reste un super souvenir.

Avec eux, je suis moi, la vraie Hailey. Celle qui ose, qui n'a peur de rien et qui se lâche.

– Ouais je sais mais aujourd'hui je me prend en main, Bye bye la Hailey invisible, Hello celle qui va inviter Alec !

Betty se retourne brusquement et hurle.

– Quoi ? Enfin tu vas arrêter de baver devant lui ?

Elle fait la ola dans la voiture. Je secoue la tête, cette fille est cinglée mais je l'adore justement pour ça, elle me fait tellement rire !

– Oui oui c'est bon, je ne bave pas devant lui ...

Juste un peu.

Elle démarre sa voiture et prend le chemin du lycée.

– C'est ça ouais, poursuit-elle. Tu l'invites pour ta fête de demain ?

– Ouais, d'ailleurs j'ai négocié des mini burger avec mes parents, ça a été dur, mais ils sont ok pour en faire, et la brasserie sera à nous pour la soirée !

– Un trucs vege ? Si oui, je mange un énorme burger au Joe's avant !

– Non, c'est bon. Bon sinon tu penses qu'il va vouloir venir ?

– Qui ça ?

– Alec !! Qui d'autres ?

– Évidemment tu es à tomber !

– Mouais ... Bon on ne sera pas trop nombreux, il y aura nous trois, des potes du club de dessin et Alec s'il vient.

Betty se gare sur le parking du lycée. Je commence à stresser et mes mains tremblent en apercevant Alec au loin avec ses potes en train de fumer.

Mon amie suit mon regard et les aperçoit. Elle se retourne vers moi, me prend les mains dans les siennes pour insuffler un peu de sa force.

– Hai', ça va aller. Tu sais je l'ai déjà vu se retourner sur toi . Je suis sûre que tu lui plais.

– Je ne suis pas aussi convaincue que toi, je crois surtout qu'il doit me trouver tout aussi bizarre que les autres. Je sais très bien ce qu'il se dit dans mon dos. "Hailey elle est tarée, ne parle à personnes, passe son temps à dessiner dans son coin avec sa musique de fous dans les oreilles."

– Eh ! T'es pas tarée, tu dessines magnifiquement bien ! Ok tu écoutes du métal et ça me pète les tympans, ok tu passes ton temps libre au PAM¹, ok tu manges des trucs bizarre, mais regarde toi vraiment dans la glace !

Elle baisse le pare-soleil.

– Regarde tes yeux émeraudes, ton petit nez en trompette et tes lèvres pulpeuses ! Et je ne parle même pas de ton petit cul rebondi et de tes jambes interminables. T'es carrément bandante !

Je la regarde avec des yeux aussi ronds que des billes.

Est-ce qu'elle vient vraiment de dire ça ?

– Carrément bandante ? T'es sérieuse ??

J'éclate de rire.

– Ouais je suis sérieuse. Tu es vraiment superbe et tu ne t'en rends pas compte.

Je regarde au loin Alec qui rigole avec Wyatt. Si seulement il pouvait me voir comme elle...

– Hailey, tu veux faire quoi ? On va voir Alec maintenant ou on rejoint T.J ?

Je reviens à elle et souffle un grand coup.

– Alec, comme ça c'est fait, tant que je suis motivée.

On sort de la voiture et Betty me rejoint, me prend par le bras avec un grand sourire. Je souffle à nouveau et me dirige vers Alec qui vient d'écraser sa clope. Il me semble le voir nous jeter un coup d'œil de loin.

Sûrement mon imagination.

On s'arrête à côté d'eux et je prend mon courage à deux mains.

C'est maintenant ou jamais.

– Hey !

Ouah Hailey tu peux pas faire mieux sérieux ?

Alec et Wyatt nous saluent d'un mouvement de tête, puis il me fixe de ses yeux semblables à deux obsidiennes.

Il porte un t-shirt de Metallica, un pantalon noir et ses Vans de la même couleur.

Remarquant mon trouble, Betty me donne un léger coup de coude. Je la regarde rapidement et reporte mon attention sur Alec.

– Demain je fais mon anniversaire, je voulais savoir si tu voulais venir.

Yes je l'ai fait !!

Son regard change légèrement. Il semble pétiller. Mais c'est tellement rapide que je n'en suis pas sûre.

Mince il ne répond pas, le voilà ton râteau.

C'est vrai qu'il ne me connaît pas, nous ne nous sommes jamais parler, sauf un merci de temps en temps pour une porte tenue, ou un léger salut, alors pourquoi viendrait-il à mon anniversaire ?

– Avec plaisir Hailey, me faut il un léger rictus aux lèvres. Wyatt tu viens avec moi ?

Quoi il sait comment je m'appelle ?!

Mon prénom dans sa bouche sonne comme une gourmandise. Une boule de chaleur commence à se diffuser dans le bas de mon ventre.

– Ouais je viendrai aussi, répond Wyatt en faisant un clin d'œil à Betty.

– Génial beau blond, réplique-t-elle un énorme sourire aux lèvres.

Je soupire d'amusement en les regardant chacun leur tour.

Je sais qu'ils couchent ensemble de temps en temps. D'après mon amie c'est un bon coup et quand elle n'a pas de boyfriend, ils passent du bon temps tous les deux.

Je l'envie d'être aussi à l'aise avec les mecs alors que moi je n'ai toujours pas passé le cap.

– Super, c'est au Veg Brew sur Colombia Street à 19h.

– Ok à demain alors Hailey me lance-t-il avant de s'éloigner.

La chaleur dans mon ventre se transforme en un volcan ardent.

Oh.

Mon.

Dieu.

Betty explose de joie et saute dans tous les sens une fois les garçons hors de portée.

– Hai' tu l'as fait ! Tu vois ce que je t'avais dit ! Oh je suis trop contente ! Allez vient on va retrouver T.J !

Il a vraiment dit oui ? Je n'en reviens pas ! Cette journée s'annonce géniale !

Encore choquée je me laisse guider par mon amie.

T.J nous attend devant les casiers comme à son d'habitude

– Salut les filles ! Alors prête pour demain, me demande-t-il en nous faisant la bise.

– Oui, affirmé-je, d'ailleurs je vous attends tous les deux dans l'après-midi pour décorer la Brasserie de mes parents. Tu as pu faire la playlist T.J ?

Mon ami adore mixer et mettre l'ambiance, c'est tout naturellement qu'il a endossé ce rôle pour la soirée.

Au moment où celui-ci va pour me répondre, Betty lui coupe la parole.

– Devine quoi ?! Notre Hailey chérie s'est enfin lancée et a demandé à Alec de venir ! Et il sera accompagné Wyatt !

Je lui saute dessus et plaque mes deux mains sur sa bouche pour la faire faire, mais T.J se retourne vers moi et m'examine de son regard espiègle.

– Et tu comptais ne pas m'en parler petite cachottière se plaint-il. Pour la peine, demain soir tu as intérêt à passer à la vitesse supérieure !

– La vitesse supérieur, m'etonné-je.

– Oui. L'embrasser, lui sauter dans les bras ou ailleurs, ce que tu veux, fait-il avec un clin d'œil.

Betty éclate de rire à côté de moi.

Quoi? Mais non j'ai mis 4 mois à lui parler, je ne pourrais jamais...

– Non T.J tu ne peux pas me demander ça, je n'y arriverai pas.

– C'est simple, soit tu te lances vraiment, soit je ne viens pas aider demain et encore moins pour la playlist et l'ambiance, riposte-t-il.

Oh non ! Il ne peut pas me faire ça ?

Vexée face aux plaisanteries incessantes du duo infernal, je m'en vais.

Ils savent ce que j'ai enduré. J'ai été le souffre-douleurs de toute une école sans aucune raisons, juste pour le fait d'exister. A cause de ça je me suis construit une armure, ou plutôt une forteresse pour ne plus souffrir des moqueries. Les enfants peuvent être cruels entre eux.

Mon calvaire a pris fin quand Betty et T.J sont arrivés en milieu d'année scolaire. Depuis nous sommes devenus tous les trois inséparable.

Mes amis me rattrapent et Betty passe son bras autour de mon cou.

– Désolée ma belle je ne voulais pas te vexer s'excuse-t-elle tout en m'embrassant sur la joue. Je lui rend son étreinte et poursuit,

– Venez on va en cours leur dis-je, tout en prenant le chemin du cours d'histoire.

La journée est passée à une allure folle. Je n'ai pas eu le temps de repenser aux paroles de T.J, mais assise à mon bureau dans ma chambre, celles-ci tournent en boucle dans ma tête.

Le pourri ne m'a pas lâché, alors je lui ai dit que j'essaierai de me lancer.

Je sais qu'il fait ça pour moi mais les gens ne comprennent pas que ma timidité va plus loin. Ça me bouffe à un point, je prend sur moi dès qu'il faut que j'adresse la parole à un inconnu, alors embrasser Alec ou plus ...

Comment je vais bien pouvoir me lâcher à ce point ?

¹ PAM : Portland Art Museum

***

Voilà je me lance dans l'aventure de l'écriture, j'espère que vous avez passé un bon moment avec ce premier chapitre.

A tout vite !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Tytia75
Lucy a tout perdu lorsque sa mère s'est remariée avec un homme pervers et violent, Charlie. Dès son arrivée, il fait de sa vie un cauchemar. Comme si ce n'était pas suffisant, son ami d'enfance, Logan, lui a tourné le dos.

Star de son lycée, Logan a tout pour lui. Persuadé qu'entre Lucy et lui, il y avait une très forte alchimie, il n'a pas accepté son changement radical. Depuis il la déteste et lui fait vivre un véritable calvaire au lycée.

Jusqu'au jour où il réalise qu'elle n'est pas forcément devenue celle qu'il croit.



Cette histoire s'adresse à un public averti

TW : pour violence psychologique et physique, langage, scène hot
458
281
300
692
Défi
Gwendolyne Lovegood Scamander
Réponse au défi de Marie Malefoy Greengras!
J'essaierai de tenir le rythme.
VIVE HP <3!!
2
1
0
0
Wax Key
Histoire finie.
Ceci est l'histoire du Temps.

Merci beaucoup à PM34 qui m'a permit d'améliorer grandement mon texte.
https://www.scribay.com/author/948430163/pm34
1
9
32
1

Vous aimez lire LaFéeQuiCloche ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0