Le tipi

2 minutes de lecture

Elle a décidé de tout plaquer et de se retirer dans une lointaine contrée, entourée de quelques villageois et villageoises, adeptes des plumes et autres grigris.

Suite à une douleureuse rutpture sentimentale, elle a fait ce choix de s'isoler et tout abandonner derrière elle. Pour une durée indéterminée leur avait-elle dit, même si elle pensait à tout jamais.

Voilà déjà plusieurs mois qu'elle était arrivée, à être totalement intégrée et elle, peu à peu, moins désintégrée.

Le chef l'avait observée, l'avait écoutée et l'avait conseillée. Certes un conseil bien étrange "Quand tu auras envie, tu sauras qu'il te faut rentrer !".

Cette phrase, elle l'a mémorisée sans nécessairement la comprendre, se disant que le temps ferait son oeuvre et qu'elle aurait les clés de lecture, ou de décodage.

Sa nuit fut agitée. Son réveil plein d'humidité dans son intimité.

Etait-ce cette envie-là qui l'inciterait à rentrer ?

Elle y pensait tout en reprenant contact avec sa peau, son corps, qu'elle avait à peine touché depuis son arrivée. Son doigt glissant de son menton vers son cou lui créa un frisson, qu'elle accentua par deux doigts pinçant son premier téton. L'autre main vint s'occuper de l'autre sein. Les deux étaient en érection, ils étaient douloureux tellement ils n'avaient pas eu l'occasion de sortir de leur mont depuis des mois.

Elle osa poursuivre le chemin de ses doigts vers son nombril. L'effleurement entre doigts et peau ne fit qu'accentuer son envie, son envie de se caresser, de se donner du plaisir, de jouir.

Elle prolongea la taille de ses bras pour atteindre les sommets du plaisir : un clito tout doucettement caliné, une chatte plus violemment doigtée.

La voilà pleine d'envies, pleine de cyprine ... la déprime s'envole, elle jouit.

Elle recommence encore et encore ce rituel du plaisir solitaire, avec des cris de plus en plus forts. Elle exulte, encore et encore.

Le camp aime ces bruits sourds, le camp a envie de faire l'amour.

Elle reprend forme, respire, retrouve son souffle avant de plier bagages pour un aller sans retour, laissant des villageois et leur compagne dans un hymne à l'amour.

Mais son amour, sera-t-il au rendez-vous ?

Annotations

Vous aimez lire Justine For All ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0