La soirée bien spéciale

4 minutes de lecture

Si j’étais ta soumise

J’arriverais à l’hôtel

En tenue de femme normale

À mon arrivée pas de bises juste un ordre venant de toi évidemment « Va te prendre un bain »

Donc je pose bagage et me déshabille pudiquement voire timidement sans te regarder mais je sens ton regard perçant sur moi

Je rentre dans la salle de bains pensant naïvement que le bain a coulé

Mais non ! Et tant mieux un bain se prend sans eau et se remplit au fur et à mesure pour couvrir mon corps d’eau

Comme chez moi, je m’éclaire avec le téléphone et mets ma musique !

Je me détends mais j’ignore pour combien de temps

Tu entres brusquement queue en main en train de te masturber mais tu es au début !!

Tu me la glisses dans la bouche

Ma langue n’a pas grand-chose à faire pour la sentir grossir et du coup tu la pousses encore plus genre gorge profonde

Tu allumes la douche et exige que je sorte du bain (fais ch*** il était encore bien chaud!)

Tu me claques les fesses et me pousses sous la douche glaciale (ou tiède hein !) pour que mes tétons se dressent encore plus

Je dois te tourner le dos

Que me réserves tu ?

Donc sous la douche je suis tournée

Penchée en avant et jambes écartées

Sans ménagement mais avec de l’huile au bout du gland tu me sodomises

Soumise que je suis je ne dois ni gémir ni crier ni parler

C’est violent et tu le sais donc tu ressors de la salle de bain

Pour y revenir avec mon vibro (tu as fouillé dans mes affaires !) que tu m’enfonces dans la chatte sur la vibration la plus insoutenable... mais tant que tu la trouves je profite des autres vibrations plus sympathiques

Je suis toujours dos à toi

C’est assez insoutenable à vrai dire mais je ne peux piper mot

Je dois me retourner pour te sucer à nouveau mais cette fois tu es dur avant même de t’avoir en bouche

Tu te déverses en moi en m’intimant l’ordre d’avaler

Et tu viens chercher ma bouche et oui tu veux te goûter !

Enfin un baiser dans ce monde de bruts

Nous nous savonnons mutuellement avec douceur mais tu me dis d’un ton sec « tes affaires sont sur le lit tu dois les mettre »

Je sors me sèche à peine car il fait chaud et surtout pressée de voir ce que tu m’as réservée

Des bas

Une robe

Et rien d’autre

J’enfile tout ça sous le même regard lubrique que je te connais tant

Et enfile les chaussures qui vont bien : j’ai juste la sensation d’être prête à aller faire le tapin mais à priori tu es là donc pas d’inquiétude

Tu t’habilles également

On sort dans la rue l’idée est que tu marches derrière moi et observes les mecs qui se retournent ou me matent

On prend le métro car c’est le lieu par excellence de la drague

Si un mec m’accoste je dois tout faire pour l’aguicher

C’est assez simple vu mon décolleté

Tu n’es pas loin mais tu observes mes jeux de jambes qui finissent par en attirer un

Qui vient s’asseoir près de moi

Me parle

Pose sa main sur ma cuisse

Je fais de même j’ai presque envie de l’embrasser mais je n’ai pas le droit

Dommage il est sympa comme tout et il sent bon

Il est à son arrêt veut que je le suive

J’hésite mais non ce n’est pas le deal

Je le laisse partir

On descend à la station suivante pour faire demi-tour

Le retour se fait différemment

Tu veux que je sois tienne

Tu veux que les mecs comprennent que je suis nue et que toi seul me baiseras

Je me colle face à toi

Pleine d’envies et d’excitation

Je dois te chuchoter les mots que j’ai envie Pour faire monter ton excitation

« j’ai faim

J’ai envie de toi

Je veux que tu me doigtes

Que tu me sodomises

Que tu me fasses jouir uniquement avec mon clitoris

Que tu me fistes

Mais je veux sentir ta queue en moi »

Arrêt de métro

On sort et on va déjà manger et ensuite boîte de nuit

Ton idée est que je me fasse prendre par un mec aux toilettes

On danse mais je cherche ma proie

Trop tard tu me l’as trouvée

Je bois pour aider je ne suis pas dragueuse mais visiblement ma tenue attire mon attitude de pétasse aussi

Ta cible semble intéressé je m’approche peu à peu tout en dansant et évidemment on finit par assouvir notre envie car on s’est bien chauffé

Tu nous suis aux toilettes

Tu n’auras que le son et pas l’image mais tu comprends que j’ai pris mon pied et qu’il m’a défoncée

L’heure de retourner à l’hôtel en taxi

Dans lequel je dois te sucer car tu bandes à mort depuis trop longtemps

Merci les grosses voitures

Je dois à nouveau t’avaler et oui on y prend goût

On retourne à l’hôtel

Tu passes un coup de fil en disant c’est bon

Je ne comprends pas mais je suis soumise donc pas le choix

Et là dans ta chambre deux mecs que j’apprécie fortement quand je les vois

Et là tout s’accélère genre séquence viol (consentant) ils sont deux un devant un derrière et toi tu mates et tu filmes

Chacun joue avec ses doigts et mes trous

Je pense « Vont-ils me pénétrer ? Non pas les deux en même temps ! Je vais jongler »

Mais ils me font jouir gémir hurler avec leurs doigts leur langue

Tu annonces « merci les gars »

Et ils s’éclipsent

On baise comme des bêtes car toute cette soirée a été hyper excitante

Mais avant tu veux que je me masturbes sous tes yeux

Donc je me doigte à en gémir à en jouir

Tu viens y mettre les doigts immédiatement pour ne pas me laisser de répit

Tu me pénètres partout tu gicles partout

Et tu m’acheves en apothéose : fist et j’ejacule j’inonde le lit dans lequel tu finiras ta nuit

Pendant que je me sauve dans un taxi.

Rêve ou réalité ? Réalité ou fantasme ? A faire ou à refaire ?

Nous, nous savons !

Annotations

Vous aimez lire Justine For All ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0