Avant mon burn-out 

Une minute de lecture

La fatigue, voire l’épuisement, physique ou psychique peut amener au burn-out.

Cette anglicisme m’évoque des burnes en août.

Comme il n’y a pas de saison pour le burn-out, il n’y a pas de saison pour … que vive le son.

(Cette dernière phrase ne parle sûrement pas aux plus jeunes mais le lien YouTube est dans les commentaires ci-dessous).

Donc à la veille des années 90’, on ne parlait sûrement pas de burn-out (j’en sais rien à vrai dire car je n’étais pas née mais je pense qu’on en parlait peu ou moins qu’aujourd’hui après en plus cette période pandémique de pangolin -qui jusqu'en 2020 n’existait que dans les kinder surprise !).

Et pourtant les « Début de soirée » avec leur « Nuit de folie » étaient déjà dans le vrai… « avec la musique au bout de tes doigts ».

Donc si je puis me permettre avant d’être en véritable burn-out, jouez avec vos doigts, vos bourses et tant qu’à passer une nuit de folie (plusieurs ne sont pas interdites non plus !) faites l’amour à votre partenaire.

1/ Ça ne pourra vous faire que du bien

2/ Ça m’évitera d’avoir dit n’importe quoi !

*****


Je m’épate presque moi-même de ce texte qui initialement dans ma tête n’était que « Je suis mentalement épuisée, j’ai besoin de me libérer ! »...

L’auto satisfaction peut aussi aider avant l’effondrement mais sûrement pas autant que l’amant. (Ou le mari ou l’épouse ou l’amante mais ça ne rimait pas)

Belle soirée

jFA

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Vous aimez lire Justine For All ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0